Effets en pays de Bordighera


Séisme du 23 février 1887

Effets sur la ville de Bordighera et ses environs

BORDIGHERA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 1 051 ha - Alt. : 5 m
Latitude : 43° 47’ 00 Nord - Longitude : 7° 40’ 00 Est
Population : 3 026 habitants en 1881 – 10 590 habitants au 31 décembre 2005

JPEG - 173.2 ko
Bordighera
Cité médiévale de Bordighera fondée sur un promontoire rocheux.
(Photo : André Laurenti)

Les effets
La presse dressera pour cette ville, une situation plutôt dramatique, en effet on apprendra que la ville a énormément souffert et que toutes les maisons ont été ébranlées, mais qu’on ne déplora aucune victime [1].
Cependant, les constatations d’Arturo Issel semblent moins alarmistes que la presse. Il écrira que cette ville eut à souffrir moins que Ventimiglia et encore moins que Menton. Il rajoutera que dans la vieille ville, fondée sur des blocs de grès de l’éocène (grès de Bordighera), beaucoup de maisons ont eu les murailles fissurées ou fendues, probablement dû à la vétusté ou aux défauts de construction. Les petites villas situées sur la nouvelle voie, fondées sur les sables et marnes du pliocène, souffrent de dommages insignifiants. Le long de la mer dont le sol correspond à du quaternaire, on observe des lésions sur pas mal d’édifices notamment la villa Rose dont il faudra refaire les greniers, mais également l’hôtel Bordighera et l’hôtel Windsor. Dans le théâtre qui se trouve au droit d’une nouvelle rue perpendiculaire au littoral, on remarque deux systèmes de fissures sur les murs orientés sud-est et au nord-ouest, la première face plus que la seconde [2].

JPEG - 225.7 ko
Bordighera
Les façades des maisons du vieux bourg sont parfaitement bien liaisonnées par des arcs de confortement ou des passages voûtés. Des éléments qui ont permis de mieux résister au tremblement de terre.
(Photos : André Laurenti)

Le précieux rapport de Taramelli et Mercalli sur Bordighera mentionnent que les dégâts n’ont pas été graves dans le vieux village établi sur du rocher. L’église paroissiale édifiée selon une direction nord sud, a été légèrement fissurée. Sur les maisons on pouvait voir des fissures en diagonale fréquentes entre les ouvertures.
Toutefois, les dégâts furent plus graves dans la partie basse de la ville, ou les maisons sont bâties sur des alluvions du littoral. Beaucoup de bâtiments furent inhabitables. Dans ce quartier qui représente la partie neuve de la cité, l’hôtel Windsor souffrit assez, tout comme l’office télégraphique, l’hôtel Continental, l’hôtel Victoria et le grand hôtel Bordighera [3].

Observations particulières
Les deux experts précisèrent aussi que l’eau se troubla dans certains puits et juste après le tremblement de terre il fut observé un abaissement du niveau de la mer [3].
Autres conséquences : la correspondance télégraphique a été interrompue pendant certaines heures. A la gare de chemin de fer, quelques objets sont tombés à l’ouest et d’autres au sud. Il a été observé également un lampadaire se balancer suivant une direction Est Ouest [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Le récit ne fait pas mention d’effondrement, les précisions complémentaires d’Arturo Issel, de Taramelli et Mercalli, permettent de supposer des dégâts sensibles à importants de degré 3 atteignant exceptionnellement 4.
On peut donc envisager une intensité de VI -VII pour la vieille ville et une intensité VII pour la ville nouvelle.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 159.6 ko
Nouvelle ville de Bordighera
Les dégâts ont été plus important dans la nouvelle ville située sur la frange littorale, que dans le centre ancien.
(Photo : André Laurenti)

SASSO DI BORDIGHERA
Alt. : 219 mètres
Population : 174 habitants en 1881 - 212 habitants
Latitude : 43° 48’ 16.74" Nord - Longitude : 7° 40’ 13.47" Est

Cette localité est édifiée en crête de colline sur les flysch dit de San Remo

JPEG - 193.2 ko
Sasso di Bordighera
Cette fraction de la commune de Bordighera se situe sur une crête rocheuse.
(Photo : André Laurenti)

Les effets
Les eaux des sources et des torrents furent troublées. Trois maisons devront être reconstruites, huit sont inhabitables, d’autres sont fissurées y compris l’église qui a dû être fermée [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Les dégâts sont importants et justifient une intensité de VIII
Cette localité dépend de Bordighera qui a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

PNG - 417.4 ko
Sasso di Bordighera
(Photos : André Laurenti)

BORGHETTO SAN NICOLO
Population : 544 habitants en 1881
Latitude : 43° 48’ 14.57" Nord - Longitude : 7° 39’ 44.08" Est

Cette localité dépend de la commune de Bordighera

Les effets
Les secousses occasionnèrent des dégâts estimés à 47 135 lires. L’église a eu des fissures dans les murs latéraux et la façade est-sud-est s’est séparée [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Le texte est bref, mais avec cette estimation dont le montant est assez élevé on peut supposer une intensité de VII.
Cette localité dépend de Bordighera qui a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 217.5 ko
Borghetto San Nicolo (fraction de Bordighera)
Cette localité se situe à flanc de colline sur la rive droite d’un torrent du même nom.
(Photo : André Laurenti)

SEBORGA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 491 ha - Alt. : 500 m
Latitude : 43° 50’ 00 Nord - Longitude : 7° 42’ 00 Est
Population : 339 habitants en 1881 - 321 habitants au 31 décembre 2005

Les effets
Issel indique pour ce village des dégâts mineurs [2]. Pourtant Taramalli et Mercalli précisent que beaucoup de maisons furent endommagées et certaines sont inhabitables. Les dégâts furent estimés à 10 065 lires [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Malgré ces témoignages plutôt contradictoires, on peut proposer une intensité de VII.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 52.5 ko
Village de Seborga
Il est situé à 500 m d’altitude
(Photo : André Laurenti)

VALLECROSIA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 355 ha - Alt. : 5 m
Latitude : 43° 47’ 11 Nord - Longitude : 7° 38’ 26 Est
Population : 754 habitants en 1881 – 7 249 habitants au 31 décembre 2005

Les effets
Implanté dans un coude du torrent Vallecrosia, ce village a été en partie détruit. Il est le plus endommagé de tout le secteur environnant. Plusieurs maisons s’écroulèrent complètement, beaucoup furent considérées comme étant dangereuses et durent être abattues. Les dégâts furent estimés à 247 745 lires. Deux personnes sont mortes dans une maison totalement effondrée et cinq autres furent blessés. Le village n’est pas bâti sur de la roche, mais sur des dépôts de l’éocène, il fut endommagé spécialement dans sa partie nord [3].
Nombre de victimes : 2 morts – 5 blessés [4].

Remarque
Le vieux village est devenu Vallecrosia Alta, mais cette commune s’est depuis développée sur le littoral sous le nom de Piani di Vallecrosia, ce qui explique cet accroissement important de la population entre 1881 et 2005.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Le récit laisse envisager des dégâts de degré 4 et 5 justifiant une intensité de VIII-IX.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

PNG - 511.2 ko
Village de Vallecrosia
Cette localité est située en fond de vallée.
(Photos : André Laurenti)

VALLEBONA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 599 ha - Alt. : 149 m
Latitude : 43° 49’ 00 Nord - Longitude : 7° 40’ 00 Est
Population : 1 000 habitants en 1881 – 1 203 habitants au 31 décembre 2005

Les effets
Comme pour San Biagio, les dégâts furent un peu moins importants et ont été estimés à 5 985 lires [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Le texte bref ne nous renseigne pas sur le type de dommage. Malgré tout, on peut supposer une intensité de VI-VII.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 221.2 ko
Village de Vallebona
Cette commune est située sur un flanc de colline, dominant la vallée du torrent Borghetto.
(Photo : André Laurenti)
PNG - 358.1 ko
Vallebona
Eglise de San Lorenzo.
(Photos : André Laurenti)

SAN BIAGIO DELLA CIMA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 460 ha - Alt. : 100 m
Latitude : 43° 49’ 00 Nord - Longitude : 7° 39’ 00 Est
Population : 966 habitants en 1881 – 1 246 habitants au 31 décembre 2005

Les effets
Quelques maisons furent endommagées [2], mais les dégâts sont moins importants et ont été estimés à 10 060 lires [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Le texte bref ne nous renseigne pas sur le type de dommage. Malgré tout on peut supposer une intensité de VI-VII.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 71 ko
Village de San Biagio della Cima
Il est situé sur un versant à 100 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

SOLDANO (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 358 ha - Alt. : 80 m
Latitude : 43° 50’ 00 Nord - Longitude : 7° 39’ 00 Est
Population : 528 habitants en 1881 - 935 habitants au 31 décembre 2011

Les effets
Comme pour San Biagio, les dégâts furent un peu moins importants et ont été estimés à 8 930 lires [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Comme pour Vallebona, le texte bref ne nous renseigne pas sur le type de dommage. Malgré tout, on peut supposer une intensité de VI-VII.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 210.9 ko
Village de Soldano
Cette localité est située en fond de vallée en bordure du torrent de Vallecrosia.
(Photo : André Laurenti)

PERINALDO (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 2 104 ha - Alt. : 572 m
Latitude : 43° 51’ 00 Nord - Longitude : 7° 40’ 00 Est
Population : 2 022 habitants en 1881 - 915 habitants au 31 décembre 2011

Les effets
Le séisme a causé de nombreux dégâts aux édifices publics et privés du village. La partie supérieure du campanile de l’église paroissiale de San Nicolo da Bari est tombée [5].
Les dégâts ont été estimés à 89 095 lires [3].

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
L’Istituto Nazionale di Geofisica attribut une intensité de VII-VIII et Capponi Cattaneo et Merlanti VI-VII. L’intensité VII-VIII correspond le mieux au récit.
Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 49.2 ko
Village de Perinaldo
Il est situé sur une crête à 572 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 165.6 ko
Perinaldo
Eglise paroissiale de San Nicolo da Bari.
(Photo : André Laurenti)

Source documentaire

- 05 GANDOLFO Andrea : la provincia di Imperia – storia, arti, tradizioni.


[1] L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 28 février 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

[2] Arturo Issel note « sur le tremblement de terre de la Ligurie » Comptes rendus de l’académie des sciences 1887 – tome 104 p. 662 à 664

[3] TARAMELLI T. et MERCALLI G. "Il terremoto Ligure del 23 febbraio 1887" - Parte IV - Volume VIII - Roma 1888. Biblioteca Istituto Geologia Universita di Genova.

[4] Mercalli Giuseppe : I terremoti della Liguria e del Piemonte, Napoli 1897 (Istituto Nazionale de Geofisica de Roma).

[5] GANDOLFO Andrea : la provincia di Imperia – storia, arti, tradizioni.


Commentaires

l'actualité Azurseisme

4 février - Séisme en Martinique

Un séisme de magnitude 5.7 Mw (source Centre Sismologique Euro-Méditerranéen C.S.E.M.), magnitude (...)

18 janvier - Nombreux séismes en Italie centrale

Selon l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), depuis la journée du 18 (...)

7 janvier - Séisme dans le Morbihan

Selon un communiqué du Bureau Central Sismologique Français de Strasbourg (B.C.S.F.), un séisme (...)

30 décembre 2016 - Bonne Année 2017

Avec plus de 100 000 visiteurs cette année, je vous remercie pleinement pour votre fidélité et (...)

29 décembre 2016 - Bilan 2016

Bilan de l’année 2016 Sur l’ensemble du territoire d’observation d’Azurseisme (47 000 km2), (...)