Bilan de l’activité sismique 2017

samedi 13 janvier

Sur l’ensemble du territoire d’observation d’Azurseisme (47 000 km2), l’année 2017 a connu une activité sismique relativement faible pour la région. Au total 59 séismes (93 en 2016) de magnitude supérieure ou égale à 2.0 ont été enregistrés, dont un seul a atteint une magnitude supérieure ou égale à 3.0 (moyenne annuelle 7).
Les événements survenus durant l’année 2017 se sont répartis de la manière suivante :
Alpes-Maritimes Var : 6 séismes
Ligurie occidentale : 17 séismes
Piemont occidental : 27 séismes dont 1 > à 3.0
Alpes de Haute Provence : 9 séismes

Cette activité a été marquée par un seul événement de magnitude de 3.6 survenu dans le Piemont occidental, proche de la localité de Demonte dans la vallée de la Stura.
Voir la page info seisme 2017 consacrée à l’activité de cette année.

Alpes-Maritimes
La sismicité est restée diffuse dans le département des Alpes-Maritimes, avec 7 petits événements qui n’ont pas dépassé la magnitude de 2.3 MLv. Ces séismes se sont manifestés au Nord de Valberg, de Péone, de St. Dalmas Valdeblore et de la Brigue, au Sud-Est de Saorge dans la vallée de la Roya et enfin en mer au large de Monaco et de Nice.

JPEG - 191.9 ko
Village de Saorge
Presque chaque année des séismes se produisent dans la vallée de la Roya
(Photo : André Laurenti)

Région italienne de Ligurie
En Ligurie, un seul séisme s’est produit à terre, les quinze autres ont eu lieu en mer. La plus forte magnitude a atteint 2.5 MLv.
La marge Ligure située au large de la Côte d’Azur et de la Riviera italienne, est assez fréquemment le siège de séismes dont la magnitude dépasse 4. (Il s’en produit un à deux par décennie.) Ces séismes correspondent souvent à des mécanismes de compression. Le dernier en date de magnitude supérieure à 4.0 remonte au 25 février 2001 (mag. 4.6).

Alpes de Haute Provence
Dans le département des Alpes de Haute Provence, la haute vallée de l’Ubaye est la plus active de France. Elle a la particularité de connaître des séismes en essaim. Là aussi, l’activité est restée faible, avec 9 petits séismes dont la magnitude la plus forte n’a pas dépassé 2.4 MLv.
Le dernier tremblement de terre notable dans ce secteur, remonte au 07 avril 2014 (mag. 5.03), il a produit des dégâts légers à Barcelonnette, Jausiers et Saint-Paul-sur-Ubaye.

Le Piemont Occidental
C’est finalement le Piemont Occidental qui a été le plus actif avec 26 séismes. L’événement le plus important a atteint la magnitude de 3.6. L’épicentre a été localisé à 5 km au Sud de Demonte (2 057 hab.) dans la vallée de la Stura. D’après des témoignages reçus, ce séisme a été ressenti à Tende, à Saint-Martin Vésubie, à Saint-Sauveur-sur-Tinée, à Auron et à Nice. Il a également généré une centaine de visites sur le site « Azurseisme.com », peu après la secousse. Le Piemont Occidental qui borde la Plaine du Pô est l’une des zones la plus active des Alpes, avec une sismicité continue et très régulière produisant habituellement des séismes de magnitude 2 à 3.

L’ensemble de ces séismes confirment l’activité actuelle des Alpes, une chaîne de montagnes vivantes qui produit à sa périphérie des réajustements tectoniques quelquefois brutaux.



Répondre à cette brève