Vallée Argentina


LE TREMBLEMENT DE TERRE DU 23 FÉVRIER 1887

Effets dans la vallée d’Argentina

Le territoire de cette vallée située en amont de Taggia couvrant environ 230 km2, est le plus important que les bassins précédents entre Diano Marina et Santo Stefano al Mare. La vallée s’élève progressivement du sud au nord pendant environ une trentaine de kilomètres, jusqu’aux pieds du mont Frontè (2 151 m) et du mont Saccarello (2 200 m) frontalier avec la France. En raison de son relief beaucoup plus montagneux, les lieux habités sont moins nombreux. La vallée de l’Argentina est creusée plus profondément dans les montagnes avec des couches géologiques assez plissées entre Montaldo et Agaggio. Le restant de la vallée est constitué de calcaires marneux.

ARMA DI TAGGIA (PROVINCE D’IMPERIA)
Hameau de la commune de Taggia
Latitude : 43° 50’ 02.96" Nord - Longitude : 7° 51’ 04.10" Est

Les effets
Cette petite ville fondée au bord de la mer a curieusement moins souffert que Taggia situé plus en amont de la vallée.
Selon Mercalli, même les bâtiments bas récents et les fours entre Arma et Taggia n’ont pas beaucoup souffert. À Arma, une maison ne présente pas de fissures importantes sur la façade sud, mais sur sa face Est, à l’angle sud-est, une fissure est ouverte presque verticale qui va de haut en bas et rejoint les coins nord des fenêtres.
Mercalli rapporte également que la mer s’est quelque peu retirée de la plage [1].
La presse française écrira "il n’y a pas eu dans cette localité balnéaire de maisons écroulées, mais seulement des murs plus ou moins lézardés" [2].


RIVA LIGURE (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 214 ha - Alt. : 2 m
Latitude : 43° 50’ 00 Nord - Longitude : 7° 53’ 00 Est
Population : 579 habitants en 1881 – 2 826 habitants au 30 juin 2019

Riva a beaucoup moins souffert que les villages situés sur les hauteurs de la vallée de l’Argentina. Cependant, les dégâts ont été considérables écrira Mercalli. Une enquête a montré que dans le quartier supérieur de Riva, sur 103 maisons vérifiées, 4 sont tombées, 4 partiellement démolies, 11 nécessitaient des réparations majeures et une quarantaine devront être renforcé avec des chaînages. Les trois églises ont été fermées [1].


TERZORIO (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 186 ha - Alt. : 185 m
Latitude : 43° 51’ 00 Nord - Longitude : 7° 54’ 00 Est
Population : 279 habitants en 1881 – 234 habitants au 30 juin 2019

On a porté peu d’intérêts sur cette commune sans doute à cause des villages voisins plus endommagés. On relèvera dans la presse que les secousses fortement ressenties, furent moins désastreux dans leurs effets.
L’Eclaireur du Littoral du 6 mars 1887 - Archives Départementales des Alpes-Maritimes


POMPEIANA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 539 ha - Alt. : 200 m
Latitude : 43° 51’ 00 Nord - Longitude : 7° 53’ 00 Est
Population : 907 habitants en 1881 - 866 habitants au 30 juin 2019

Dans l’église paroissiale, environ 600 personnes y étaient rassemblées et avant la fin des secousses, les personnes se précipitèrent pour fuir, le curé s’adressa à ses fidèles en leur recommandant de sortir calmement et en ordre, cela s’est bien passé sans le moindre incident. Ainsi, avant que les secousses soient terminées, presque tous les fidèles avaient pu sortir à l’extérieur par les trois portes de l’église. Les secousses ont été très longues, elles ont au moins duré entre 30 et 40 secondes [1].

JPEG - 272.1 ko
Village de Pompeiana
(Photo : André Laurenti)

L’église est grande de forme rectangulaire, elle est divisée en trois nefs soutenues par deux rangés de colonnes, orientés O30°N. L’édifice n’a eu que des lésions mineures, c’est-à-dire quelques fissures dans l’angle ouest près de la porte principale. Le côté du S-S-O vers le centre, où se trouve le clocher, n’a presque pas souffert. Des deux sacristies, la plus récente est sans dommage, la plus ancienne présenta quatre fissures irradies en croix à partir du centre de la voûte, l’autre qui présentait déjà une fissure ancienne à travers toute la voûte n’a presque pas souffert [1].

JPEG - 86.6 ko
Pompeiana
Effets du séisme
(Photo : Giovanni Scotto - Ilustrazione Italiana 27 marzo 1887)

La partie supérieure de Pompeiana au-dessus de l’église, a subi peu de dommages ; en revanche, dans la partie inférieure, en dessous de l’église, de nombreuses maisons se sont effondrées et les autres sont restées inhabitables. Il y a eu 5 morts et 7 blessés ; mais, si la population n’avait pas été dans l’église, le nombre de victimes aurait certainement été plus important [1].
Un témoignage publié sur un site italien précisera que quelques familles n’étaient pas à l’église. Il y a eu 5 morts, tous trouvés écrasés dans leur lit et onze furent gravement blessés qui se seraient extirpés des décombres. Cent trente et une familles durent abandonner les vieilles maisons pour aller attendre dans le vignoble du Piano del Provasto [3]

JPEG - 90.9 ko
Plan de Pompeiana
Localisation approximative des dégâts
(Carte : OpenStreetMap)

CASTELLARO (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 869 ha - Alt. : 275 m
Latitude : 43° 52’ 00 Nord - Longitude : 7° 52’ 00 Est
Population : 848 habitants en 1881 – 1 100 habitants au 31 décembre 2005

Le village de Castellaro est situé sur une crête isolée alignée du nord au sud, au pied du Monte Sette Fontana (alt. 781 m).
Concernant le tremblement de terre, la voûte de l’église s’est effondrée causant la mort de 38 personnes et plus de 65 blessés. Dans toute la partie inférieure ouest et sud-ouest du village, près de l’église (ce fut aussi la partie la plus endommagée lors du tremblement de terre de 1831), les maisons ont également été gravement endommagées, ruinant voûtes et cloisons, mais il n’y a pas eu de morts seulement quelques blessés [1].

JPEG - 297.9 ko
Village de Castellaro
(Photo : André Laurenti)

La partie nord du village, en revanche, à moins souffert, il y a des maisons qui n’ont pratiquement pas été fissurées.
La secousse a duré longtemps comme cela a été commenté expliquant ce qui s’est passé dans l’église paroissiale où il y avait plus de 300 personnes. Environ 200 ont senti la première phase de la secousse, sentir le danger, et pour quelques-uns se précipiter vers les chapelles latérales et d’autres vers la porte principale, avant que les violentes trépidations ne précipitent toute la lourde voûte.

PNG - 359.1 ko
Eglise paroissiale de San Pietro in Vincoli
Effondrement de la voûte faisant 38 morts et 65 blessés.
(Photo gauche : Jean Luce - Archives Départementales des Alpes-Maritimes - photo droite : Davide Papalini Wikipedia)

Malheureusement, beaucoup de personnes qui ont couru vers la porte principale l’ont trouvée fermée et barrée par l’orgue en ruine. C’est à ce moment là que les matériaux de la voûte sont tombés. Ce fut précisément devant la porte que la plupart des victimes ont été enterrées sous les ruines. Tous ceux qui se sont réfugiés dans les chapelles et sur le maître-autel ont été sauvés. Les portes latérales étaient fermées et quand les secousses ont cessé, les survivants ont dû casser les barreaux pour sortir à l’air libre [1].

JPEG - 98.7 ko
Village de Castellaro
Barraquement de blessés à Castellaro
(Le Monde Illustré du 19 mars 1887 - p13/16 - BNF)

TAGGIA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 3 087 ha - Alt. : 39 m
Latitude : 43° 52’ 00 Nord - Longitude : 7° 51’ 00 Est
Population : 4 494 habitants en 1881 – 13 927 habitants au 30 juin 2019

Le 23 mars 1887 les professeurs Mercalli et Taramelli chargés par le gouvernement d’étudier les tremblements de terre en Ligurie, passèrent à Taggia. Ils constatèrent que les dégâts et les victimes ont été plus nombreux lors du tremblement de terre de 1831 qu’en 1887 [4].

JPEG - 333.5 ko
Commune de Taggia
Cette petite ville est située à 39 m d’altitude en fond de vallée et en pied de colline.
(Photo : André Laurenti)

Les effets
Les anciens de la ville se rappelèrent de la secousse du 26 février 1831, écrivit Mercalli dans son mémoire, ils dirent que ce nouveau tremblement de terre était d’intensité presque égale, mais d’une durée plus longue.
La séisme a causé des dommages, en particulier aux étages supérieurs des bâtiments, alors qu’en rez de chaussée, beaucoup sont restés indemnes ou légèrement endommagé. Des parties plus ou moins importantes de plusieurs bâtiments se sont totalement effondrées. En général, les murs principaux sont restés debout, mais ont été fortement séparés. On déplore huit morts et cinq blessés, liés selon Mercalli à l’effondrement des voûtes. Dans une maison de la ruelle Montista, la chute d’une voûte a ensevelie une personne ; dans une autre de la rue Soleri, la chute d’une voûte ensevelit toute une famille ; tout le monde fut blessé et l’un est décédé quelques jours plus tard [1].

PNG - 394.6 ko
Commune de Taggia
Effets du séisme rue Soleri
(Photos : Jean Luce - Archives Départementales des Alpes-Maritimes)
PNG - 511.1 ko
Effet du séisme et localisation
A gauche : effondrement de bâtiment rue Soleri dans le centre ancien de Taggia - Droite : plan de la ville avec le repérage de la zone sinistrée
(Photo : Jean Luce Archives Départementales des Alpes-Maritimes - Carte : OpenStreetMap

Les dégâts les plus importants ont eu lieu dans la partie la plus ancienne et la plus centrale de la ville, appelée "le bourbier", où les maisons sont très hautes, avec des arcades et des voûtes mal faites, enduites de terre et de pierre, déjà fortement endommagé et mal réparé lors des tremblements de terre passés.
L’église paroissiale,relativement grande faite d’une seule nef avec une voûte en berceau, a eu de nombreuses fissures, mais aucun dommage grave. De la voûte sont tombé des gravats et les stucs, mais comme cela ne s’est produit vers la fin de la secousse, il n’y a eu que 2 ou 3 personnes blessées, car la plupart étaient déjà sorties à l’extérieur et d’autres s’étaient abrités dans les chapelles latérales [1].

JPEG - 97.8 ko
Taggia
Sous les arcades de Taggia
(Le Monde Illustré du 19 mars 1887 - p13/16 - BNF)

D’après le constat de Mercalli, Taggia semble presque entièrement fondée sur des alluvions récents ; à l’exception du secteur situé au sud de la ville reposant sur du calcaire marneux. Les bâtiments édifiés sur cette formation tels que les maisons et l’église de S. Domenico ont peu souffert [1].


BADALUCCO (PROVINCE D’IMPERIA
Superficie : 1 584 ha - Alt. : 179 m
Latitude : 43° 54’ 55.13’’ Nord - Longitude : 7° 50’ 49.22’’ Est
Population : 2 352 habitants en 1881 - 1 082 habitants le 30 juin 2019

Les effets
En amont de Taggia en remontant la vallée de l’Argentina, se trouve le gros bourg de Badalucco qui est fondé sur de la roche vive.
La secousse a effrayée tout le monde, causant de graves dommages aux bâtiments. Près de 200 maisons sont restées inhabitables, mais pas de ruines, à l’exception de quelques maisons rurales à la campagne [1].
L’église paroissiale de forme rectangulaire, a eu des fissures transversales vers le milieu de l’abside et deux autres traversant presque tout l’édifice. Dans une chapelle du côté nord, une lézarde vertical détacha la chapelle du mur principal. L’église de S. Bartolomeo de l’autre côté de la vallée et l’oratoire de S. Nicolo ont été plus endommagés que l’église paroissiale [1].

Les dommages se limitèrent à de nombreuses maisons crevassées ou fissurées. Quelques unes durent être temporairement abandonnées (01).

JPEG - 218.1 ko
Badalucco
Ce village est situé en pied de versant à 179 m d’altitude dans la vallée de l’Argentina.
(Photo : André Laurenti)

MONTALTO LIGURE (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 1385 ha - Alt. : 315 m
Latitude : 43° 55’ 40.31" Nord - Longitude : 7° 50’ 38.44"Est
Population : 1 291 habitants en 1881 - 510 habitants au 30 juin 2019

Les effets
Dans ce village situé en amont de Badalucco, un homme fut tué et six personnes furent blessées par les chutes de matériaux [5].
La première secousse a été ressentie par tous semant une grande terreur. Les bâtiments ont subi de graves dommages [1].
Les eaux sont devenues troubles et des fissures dans le sol se sont ouvertes mais de peu d’importance [1].

JPEG - 154.1 ko
Montalto Ligure
Ce village est situé sur un versant dominé.
(Photo : André Laurenti)

A partir de Montaldo, la vallée se divise en deux avec à l’Est la vallée de Carpacino dans laquelle est implanté le village de Carpasio, et à l’ouest la vallée de l’Argentine où se situent tous les autres villages.


CARPASIO
Superficie : 16 km2 - Alt. 720 m
Latitude : 43° 57’ 35.74" Nord - Longitude : 7° 52’ 00.39" Est
Population : 991 habitants en 1881 - 163 habitats en 2017

Il s’agit de l’unique village situé dans la petite vallée de Carpacino.
La secousse a été ressentie par tous provoquant une peur générale. Les dégâts ont été plus ou moins considérables sur tous les bâtiments, évalués à 38 717 lires environ. Les eaux des sources et même celle du fleuve sont devenues trouble [1].

JPEG - 231.6 ko
Carpasio
Village situé à flanc de pente dans la vallée de Carpacino.
(Photo : André Laurenti)

GLORI
Hameau de Molini di Triora
Alt. : 573 m
Latitude : 43° 57’ 15.21’’ Nord - Longitude : 7° 50’ 05.25’’ Est

Ce petit village est situé sur le versant escarpé de la montagne en rive gauche de l’Argentina, à près de 300 m au dessus du fond de la vallée. Il a été dit dans les journaux que ce village lors du tremblement de terre, s’est déplacé et est descendu un peu plus bas. Cette nouvelle est fausse et provient plutôt des fissures qui se sont ouvertes dans le sol au-dessus et au-dessous du village. Celles-ci de peu d’importance, ont fait craindre, que tout le sol s’était détaché et déplacé avec les maisons [1].
Il n’y a pas eu de victimes, mais les maisons ont été gravement endommagées et presque toutes rendues inhabitables. Seules les maisons situées dans la partie la plus élevée du village, qui semblent fondées directement sur le rocher, ont moins souffert. L’église de petite dimension, avec une seule nef et une voûte en berceau, a eu plusieurs fissures dans la façade orientée à l’est. Trois fissures longitudinales se sont produites dans la voûte, une plus grande vers le milieu et deux plus petites vers les murs latéraux. Une partie du voûte près de l’autel principal est en ruine. Plusieurs fissures traversent également l’église transversalement, comme on peut le voir sur la figure [1].
Dans la maison paroissiale, une pièce a été fortement fissurée aux angles S-E et N-O, dans l’autre pièce la voûte est tombée à l’angle S-O et le côté orienté au sud, a été légèrement poussé vers l’extérieur. Une autre maison près de l’église a été très endommagée, en particulier l’angle de S-E [1].


MOLINI DI TRIORA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 5 802 ha - Alt. : 460 m
Latitude : 43° 59’ 25.83’’ Nord - Longitude : 7° 46’ 28.55’’ Est
Population : 3 207 habitants en 1881 - 606 habitants au 30 juin 2019

Les effets

Situé en fond de vallée, les dégâts ont été un peu moins importants qu’à Andana L’église San Giovanni de forme rectangulaire, sa façade O 15° S, n’a eu que quelques fissures dans l’une des arches, et une fissure au-dessus du maître-autel. Plusieurs autres fissures dans la voûte qui existaient déjà ont été agrandies.
Plusieurs sources ont donné une eau trouble et presque rougeâtre. La fontaine du village de Molini est restée trouble pendant 8 jours, en fait elle a été plus trouble le deuxième jour, que le premier. A proximité, il y a une nouvelle source, petite mais qui donne encore de l’eau [1].

Remarque
Les hameaux de Agaggio Inferiore, Agaggio Superiore, Andagna, Aigovo, Corte, Gavano, Glori, Perallo dépendent de cette commune

JPEG - 207.1 ko
Molini di Triora
Cette commune est située en fond de vallée et en pied de pente.
(Photo : André Laurenti)

TRIORA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 6 774 ha - Alt. : 780 m
Latitude : 43° 59’ 32.36’’ Nord - Longitude : 7° 45’ 59’’ Est
Population : 3 117 habitants en 1881 - 357 habitants au 30 juin 2019

Les effets
Cette commune comprend divers hameaux éloignés les uns des autres. Dans le chef lieu, les maisons en général furent gravement endommagées, mais ne se sont pas effondrées complètement et il n’y a pas eu de victimes [1].

Remarque
Les localités de : Bregalla, Cetta, Creppo, Goina, Loreto, Monesi, Realdo, Verdeggia dépendent de Triora

JPEG - 218.1 ko
Commune de Triora
Ce village est situé sur un versant dominé.
(Photo : André Laurenti)

CORTE
Hameau de Molini di Triora
Alt. 670 mètres
Latitude : 43° 59’ 49.80’’ Nord - Longitude : 7° 46’ 34.49’’ Est

Les effets

Ce village a été le plus endommagé de tous les villages de la vallée d’Argentina Un jeune homme raconta que les trépidations l’ont soulevé sur le lit jusqu’à une hauteur d’ un demi-mètre.
Dans la partie sud-ouest du village en dessous de l’église, de nombreuses maisons se sont effondrées, faisant deux morts et plusieurs blessés. Les victimes auraient probablement été plus nombreuses si les habitants n’étaient pas déjà sortis pour aller travailler à la campagne.
Dans ce secteur, les maisons ont été construites juste en bordure de pente, la colline descend très fortement. Au moment du tremblement de terre, des blocs rocheux se sont détachés en dessous des maisons et dans cette zone des fissures se sont ouvertes. A cela, s’est ajouté aussi des constructions de mauvaise qualité pratiquement dépourvues de tirants métalliques et qui ont grandement amplifié les effets désastreux du séisme.
L’église, de forme rectangulaire, a eu une fissure centrale le long de presque toute la voûte et deux autres transversales en correspondance avec les chapelles. Une lézarde traverse la voûte de la sacristie.
La maison paroissiale fut en grande partie démolie. Le plafond du premier étage s’effondra, causant de graves blessures à la tête du curé. Dans la chambre endommagée, les parois latérales se sont détachées de plus de 10 cm [1].

JPEG - 228.2 ko
Hameau de Corte
Cette localité est située sur un replat.
(Photo : André Laurenti)

,

Localité Nb hab.1887 Morts Blessés Estimation (Lire) Intensité (MCS) INGV Intensité (MSK) Sisfrance Intensité A. Laurenti (EMS 98)
Arma di Taggia NC 0 0 NC VII VII-VIII VI-VII
Santo Stefano al Mare 698 0 0 63 780 VII VIII VII
Riva Ligure 579 0 0 NC VII-VIII ND VII-VIII
Terzorio 279 0 0 15 400 VII-VIII VII-VIII VII
Pompeiana 907 5 7 NC VIII-IX VIII-IX VIII-IX
Castellaro 848 38 65 NC VIII IX-X VII
Taggia 4494 8 5 NC VIII IX VII-VIII
Badalucco 2352 0 0 NC VII-VIII VIII-IX VII-VIII
Montalto Ligure 1291 1 6 NC VII-VIII VIII VII
Carpasio 491 0 0 38 717 VII VII-VIII VII
Glori NC 0 0 NC VII-VIII VIII-IX VII-VIII
Aigovo NC 0 0 NC ND VIII-IX VII-VIII
Aggagio inferiore NC 0 0 NC VII ND VII
Andagna NC 0 0 NC VII-VIII ND VII-VIII
Molini di Triora 3207 0 0 NC VII ND VII
Triora 5909 0 0 NC VII-VIII VIII VII-VIII
Corte NC 2 plusieurs NC VII-VIII IX VIII

Légende du tableau :
NC : Non Connu - ND : Non Défini
Echelle d’intensité : MCS : Mercalli, Cancani et Sieberg – MSK : Medvedev, Sponheur et Karnik – EMS 98 : European Macroseismic Scale 1998

Dans cette vallée, les intensités ont pu être définies sur 17 localités d’un territoire d’environ 230 km2. En revanche, les effets du séisme ne sont pas connus sur les localités d’Aggagio superiore, Creppo, Realdo et Verdaggia au confins de la vallée.
On retiendra pour ce secteur, l’effondrement de la voûte de l’église de Castellaro, faisant 38 morts et 65 blessés. Il s’agit du drame le plus important de ce territoire. G. Mercalli, signalera que le quartier le plus sinistré a été le même lors du séisme de 1831. Le même constat a été fait aussi sur la ville de Taggia. L’intensité la plus élevée a été définie sur le village de Pompeiana (VIII-IX).

JPEG - 139.6 ko
Vallée d’Argentina partie inférieure
En rouge, intensités (EMS 98) proposées par A. Laurenti
(Infographie : A. Laurenti - fond de carte geoportail Italie)
JPEG - 121.1 ko
Vallée d’Argentina partie supérieure
En rouge, intensités (EMS 98) proposées par A. Laurenti
(Infographie : A. Laurenti - fond de carte geoportail Italie)

[1] TARAMELLI T. et MERCALLI G. "Il terremoto Ligure del 23 febbraio 1887" - Parte IV - Volume VIII - Roma 1888 - Biblioteca Istituto Geologia Universita di Genova

[2] LE PHARE DU LITTORAL : Extrait du journal du 25 mars 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes)

[3] Cenni storici sulla Liguria di Ponente - 5 août 2016 - https://liguriaponente.wordpress.co...

[4] LE PHARE DU LITTORAL : Extrait du journal du 25 mars 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes).

[5] ISSEL Arturo : Il terremoto del 1887 in Liguria » - Roma 1888 - Société Géologique de France


Commentaires

l'actualité Azurseisme

22 septembre - Séisme de Guéret

Un séisme de magnitude 3.5 (source CEA DASE) a été détecté le 22 septembre à 00h06 TU soit à 02h06 (...)

14 août - Séisme à Castellane

Un petit séisme de magnitude 2,2 MLv (Geoazur) a été enregistré par les réseaux sismiques régionaux, (...)

5 août - Séisme historique ligure de 1887

Azurseisme.com propose une carte interactive en cours de réalisation, sur la répartition des (...)