Séisme du 19 juillet 1963


Vendredi 19 juillet 1963

Le séisme local le plus important du siècle écoulé fut enregistré le vendredi 19 juillet 1963. Un premier séisme précurseur s’est produit à 5 h 45’ 28" (T.U.), il dura environ 34 secondes et atteignit une magnitude de 5.6 à 5.7 sur l’échelle de Richter. Le choc principal a eu lieu à 5 h 46’ 05" et fut encore plus fort avec des valeurs de 5.9 à 6. L’épicentre était situé en mer, à 80 km au large de San Remo. L’hypocentre a été déterminé entre 5 et 10 km de profondeur [1].

Les effets

Ce séisme a été largement ressenti sur la totalité des départements des Alpes-Maritimes, du Var et de la Corse. Dans la presque totalité des Alpes de Haute Provence, dans une partie des Hautes Alpes et des Bouches du Rhône, partiellement dans le département du Gard et localement dans la Drôme, le Vaucluse et l’Hérault. La secousse a été largement ressentie en Italie. En Suisse plusieurs localités du Tessin ont ressenti la secousse, à Bellinzona, Locarno, Lugano et a également été notée à Genève et Saint Gall [2].
La surface macroséismique mesure environ 180 000 km2 (rayon moyen 240 km)
Il a provoqué la panique dans les grands immeubles, la rué vers les plages des touristes réveillés en sursaut [2].
A Menton de légers dégâts ont été observés avec quelques vitres brisées, mais aussi l’éclatement d’un réservoir d’eau sur le toit d’une villa située boulevard Garavan, des fissures de plafond et de petites lézardes dans les murs.
A Nice une cinquantaine de briques se sont détachées de l’ancienne cheminée d’aération du Grand hôtel situé entre la préfecture annexe avenue Felix Faure et la cour de hôtel, rue Gioffredo. Tombant d’une dizaine de mètres, ces briques défoncèrent le toit du bâtiment qui abrite le cours de danse et le théâtre d’enfants.

PNG - 327.2 ko
Séisme du 19 juillet 1963
Effets du séisme à Nice
(Photo : Marquet Mario) - référence 44FI2609 du 19/7/1963 - Archives Départementales des Alpes-Maritimes

En Principauté de Monaco, les sirènes, sonneries ou autres appareils de sécurité installés dans les banques ou bijouteries, se sont déclenchés [3]. On déplora également dans cette localité, des chutes de plâtre tout comme à Cagnes-sur-Mer et à Nice [4]. Ce séisme a eu comme intensité sur l’échelle MSK VI à Bastia et Calvi 5.5 à Cagnes-sur-Mer, Menton, Grasse, Roquefort les Pins, Gorbio, Bendejun, Gréolières, Saint-Laurent du Var et Tourrette Levens. V à Cannes, Nice, Antibes et Peille. Cet événement a été suivi de réplique dont la plus forte s’est produite le 27 juillet à 5 h 58’ 52" (T.U.) et a donné comme intensité VI à Imperia et Albenga, 4.5 à la Bollène Vésubie et IV à Monaco, Nice et Valdeblore.

Répliques
Pendant les deux mois qui ont suivi la secousse principale, plus de 100 répliques ont été enregistrées à Monaco et à Isola. Claudio Eva a dressé une liste de 49 secousses enregistrées à Genova entre le 19 juillet et le 5 septembre, 27 secousses le 19 juillet, 9 le 20 juillet, 1 le 21 et 1 le 23, 2 le 26 juillet, 3 le 27 juillet, 1 le 29 juillet, 2 le 2 août, 1 le 16 août, 1 le 29 août et 1 le 5 septembre [2].

PNG - 367.3 ko
Séisme du 19 juillet 1963
La pendule du Forum à Nice s’est arrêtée à 6h46.
(Photo : Marquet Mario) référence 44FI2611 du 19/07/1963 - Archives Départementales des Alpes-Maritimes

Tsunami
Aux yeux des pêcheurs et de quelques baigneurs matinaux, la mer dont les eaux étaient calmes comme un lac, s’agita soudain et des vagues vinrent subitement déferler sur la grève. Puis tout se calma et la mer redevint aussi plate qu’elle l’était auparavant [3].

Séisme du 19 juillet 1963


Orientation bibliographique

- Base de données historiques nationales du Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) http://www.sisfrance.net/


[1] Capponi G. Eva C. Merlanti F : "Il terremoto del 23 febbraio 1887 in liguria occidentale". Accademia ligure di scienze e lettere vol XXXVII, 1980. Laboratoire de Monaco

[2] ROTHE J.P. : La séismicité de la France de 1961 à 1970 - Annales de l’Institut de Physique du Globe - Tome IX - 1972

[3] Nice-Matin du samedi 20 juillet 1963 "La terre a tremblé sur le littoral méditerranéen ainsi qu’en Italie et en Corse". 18ème année n° 5821 (service documentation de Nice-Matin).

[4] Le risque sismique dans le sud-est de la France : ouvrage sous la direction de Bertrand Fenet, Éditions Edisud, 1981.


Commentaires

Logo de Scrapenprovence
dimanche 8 janvier 2017 à 11h41, par  Scrapenprovence
Séisme du 19 juillet 1963

J’ai vécu ce tremblement de terre à Grasse dans ma jeunesse, au 5eme étage d’un immeuble récent de (1958).
La panique quand les glaïeuls sur la table et le lustre bougeaient.La vaisselle dans le buffet tremblait.
Mon père a été le premier à s’échapper en slip, et nous les 5 enfants on a été bloqué par une mamie aveugle à l’étage en dessous.
Quand la seconde secousse est arrivée,... les cris et l’arrivée dans la cour et le jardin.
On a passé la matinée face à l’immeuble de Bel air... c’est toujours présent dans ma mémoire.

Logo de 545555
samedi 5 septembre 2015 à 12h26, par  545555
Séisme du 19 juillet 1963

Merci pour les info .

l'actualité Azurseisme

23 mars - Conférence sur l’Etna au Haut de Cagnes

"Le Cercle des Amis" du Haut de Cagnes, organise dans ses locaux le vendredi 31 mars à 18h30 une (...)

10 mars - Séisme à Pampelone

Le Bureau Central Sismologique Français de Strasbourg (B.C.S.F.) a détecté un séisme de magnitude (...)

27 février - Restitution et rapport du séisme d’Amatrice

RESTITUTION DU SEISME D’AMATRICE A NICE Suite aux séismes des Apennins, une mission de (...)

4 février - Séisme en Martinique

Un séisme de magnitude 5.7 Mw (source Centre Sismologique Euro-Méditerranéen C.S.E.M.), magnitude (...)

18 janvier - Nombreux séismes en Italie centrale

Selon l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), depuis la journée du 18 (...)