Effets sur le village de Bar-sur-Loup


LE TREMBLEMENT DE TERRE DU 23 FÉVRIER 1887

Les effets sur le village de BAR-SUR-LOUP

BAR SUR LOUP
Superficie : 1 447 ha - Alt. : 310 m.
Latitude : 43° 42’ 08 Nord - Longitude : 6° 59’ 23 Est
Population : 1 414 habitants en 1877 – 2 860 habitants en 2011
État des logements en 1999 : 1 141 dont 972 principaux – 88 secondaires – 81 vacants – avant 1949 nb. 329

Cadastre Napoléonien 1832
Section : D Le Village, Feuille unique
Section :E Les Vergers, Feuille unique

Les effets

Dans ce village, le tremblement de terre a pris les proportions d’une véritable catastrophe. Bar-sur-Loup est bâti sur le flanc d’un coteau. Tout en haut du bourg se trouve la place principale et un ancien château féodal des Comtes du Bar. Ce fortin remarquable, à l’origine habité par quelques ménages, était flanqué d’une vieille tour crénelée et circulaire. Ses vestiges n’étaient pas dépourvus de caractère et frappaient de nombreux visiteurs et archéologues. Bien que abîmée par le temps et mutilée par les aménagements intérieurs qu’elle a subi depuis la révolution, cette tour fut lézardée par le séisme de 1854 et aucune réparation n’y avait été faite par la suite [1].
Trente trois ans plus tard, lors du séisme de 1887, toute la moitié supérieure Est de cet édifice élevé, s’est brutalement détachée en un bloc énorme, tombant sur une maison située immédiatement en dessous, entraînant dans sa chute deux autres bâtiments contiguës, sept personnes ont été ensevelies.

PNG - 330.7 ko
Bar-sur-Loup
Effondrement de la tour Est du château de Bar-sur-Loup déjà lézardée par le séisme de 1854.
(Reproduction et photo André Laurenti)

Aux cris de terreur, aux lamentations des femmes se joignaient les plaintes des blessés et les appels désespérés de ceux qui étaient à la recherche d’un parent ou ami. M. Antoine Giraud, sous-officier d’artillerie, en vacance à Bar-sur-Loup, a été l’un des premiers à arriver sur les lieux et à procéder au sauvetage des personnes ensevelies [2].
Cinq ont pu rapidement être secouru dès la première heure grâce aux travaux de déblaiement organisés par la municipalité, la gendarmerie et l’agent voyer. Il s’agit de M. Augustin Cavalier 54 ans, son épouse Justine Charreiron et leurs enfants de 11 à 15 ans et enfin de Mme Marie Lecler 68 ans, épouse de M. Guizol Jean-Baptiste [3].

JPEG - 221.8 ko
Effet du séisme de 1887
Effondrement spectaculaire de la tour du château.
(Photo : Archives Départementales des Alpes-Maritimes)

Ils ont été découverts assez contusionnés mais sans gravité sérieuse, sans oublier le périlleux sauvetage d’une jeune enfant de huit ans, laissée couchée dans une maison dont tout le mur a été entraîné par l’effondrement de la tour. Les planchers étant restés parfaitement en place, le lit de la malheureuse enfant se trouvait sur le bord même du vide à une hauteur de trois étages. Et c’est au péril de sa vie, qu’un citoyen est allé la chercher.
L’œuvre de déblaiement s’est poursuivi, une chaîne s’est formée à laquelle prenaient place tous les hommes valides. Une heure après le début des recherches, on retira Mme Charreiron 82 ans, la belle-mère de M. Augustin Cavalier, découverte morte par asphyxie.

JPEG - 69.3 ko
Village de Bar-sur-Loup
(Photo : André Laurenti)

Informés de cet événement par télégramme, MM Delage sous-préfet de Grasse, le Procureur de la République, M. Pellegrin ingénieur d’arrondissement accompagnés par le capitaine de gendarmerie arrivèrent sur les lieux. Lors de la troisième réplique, le pignon de la façade sud-est de l’église, une partie de la toiture ainsi qu’un morceau de corniche de la tour s’écroulèrent en une pluie de débris sur les sauveteurs, quelques-uns furent atteints aux jambes mais sans gravité. Les difficultés de déblaiement étant telles et la quantité des décombres si considérable que le corps du malheureux Guizol fut retrouvé deux jours plus tard vers 16 heures. Ce dernier avait été projeté avec son lit dans l’atelier du menuisier Brassac, son voisin et gisait sur le sol complètement écrasé. Outre les trois bâtisses écroulées et les dégâts occasionnés à l’église, quatorze autres maisons et la chapelle du couvent des sœurs Trinitaires, ont été très endommagées, cinq d’entre elles menacent ruine [3].
Parmi elles, l’habitation de M. Agard maire de la commune, qui a eu au moment du séisme, tous les plafonds séparés et d’énormes plâtras se sont également détachés. L’un d’entre eux, estimé à 50 kg, s’est abattu sur son lit. Mais par un heureux hasard, le premier magistrat était à son château sur la commune du Rouret.

JPEG - 201.5 ko
Effet du séisme de 1887
Autre dégâts dans le village de Bar-sur-Loup.
(Photo : Fournier réf. 1J566 Arch. Dép. A.M.)

La villa Seytre n’a pas été épargnée et la corniche de sa tour est tombée, le bâtiment a aussi souffert dans son ensemble. La maison de Barbier Alexandre a été également très endommagée, les crevasses et les fissures ne se comptent plus. Quant à l’église, un pilier intérieur a été lézardé de haut en bas, à l’extérieur, une partie de la toiture et la corniche derrière le chœur se sont effondrées.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98
Classe de vulnérabilité A
En fonction des dégâts indiqués dans le récit qui sont de degré 4, ils sont suffisant pour justifier une intensité de VII.

PNG - 660.7 ko
Extrait du cadastre napoléonien
Application des effets du tremblement de terre de 1887.
(Document réalisé par : André Laurenti)

Source documentaire

- Levret Agnès Grunthal //G : Cahier du Centre Européen de Géodynamique et de Séismologie – volume 19 – l’Echelle Macrosismique Européenne – année 2001

- Recensement// par commune de l’année 1877 – INSEE Marseille

- Recensement// //de la population de l’année 1999 - http://www.recensement.insee.fr


[1] Le Journal de Grasse : Extrait du journal du 24 février 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

[2] Le Petit Niçois : Extrait du journal du 2 mars 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes)

[3] Rapport de Gendarmerie, brigade de Bar-sur-Loup en date du 26 février 1887 ( Dos 1M 16 164 à 16 172. Arch. Dép. Des Alpes-Maritimes)


Commentaires

lundi 27 février 2012 à 00h17
Effets sur le village de Bar-sur-Loup

Tres interessant, Merci. J’habite tout pret du village et on vient d’avoir un tremblement assez grand, pendant trois ou quatre seconds ! J’espere qu’il n’y a pas de degats. Il est 11.50 du soir, dimanche, le 26 fevrier.

l'actualité Azurseisme

4 février - Séisme en Martinique

Un séisme de magnitude 5.7 Mw (source Centre Sismologique Euro-Méditerranéen C.S.E.M.), magnitude (...)

18 janvier - Nombreux séismes en Italie centrale

Selon l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), depuis la journée du 18 (...)

7 janvier - Séisme dans le Morbihan

Selon un communiqué du Bureau Central Sismologique Français de Strasbourg (B.C.S.F.), un séisme (...)

30 décembre 2016 - Bonne Année 2017

Avec plus de 100 000 visiteurs cette année, je vous remercie pleinement pour votre fidélité et (...)

29 décembre 2016 - Bilan 2016

Bilan de l’année 2016 Sur l’ensemble du territoire d’observation d’Azurseisme (47 000 km2), (...)