Effets à l’ouest du fleuve Var


SEISME LIGURE DU 23 FEVRIER 1887

Dans ce secteurs les dégâts sont encore importants pour quelques communes. Par contre les informations manquent pour de nombreuses communes, il est probable que les effets aient été très limités pour celles-ci.

SAINT-LAURENT DU VAR
Superficie : 1 011 ha - Alt. : 17 m.
Latitude : 43° 40’ 4 Nord - Longitude : 7° 11’ 16 Est
Population : 752 habitants en 1877 – 27 141 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 14 806 dont 12 038 principaux – 1 438 secondaires – 1 330 vacants – avant 1949 nb. 967

Cadastre Napoléonien 1834
Section : A1 Les Pugets

Les effets

Selon l’article de presse, la plus forte secousse alla de l’ouest à l’est et dura environ vingt secondes. Aussitôt tout le monde fut sur pied et la plupart sortirent en chemise dans la rue. Un cultivateur effrayé sauta par la fenêtre et se cassa une jambe. Au moment du séisme, la majorité des lits se déplacèrent au milieu des chambres. Quelques antiques et monumentales cheminées furent projetées dans la rue avec fracas et des façades se lézardèrent. Par ailleurs, on déplora un mouvement de panique à l’église où les fidèles et les officiants se précipitèrent vers la porte. On eut à signaler quelques évanouissements (1). Plusieurs familles campèrent en plein air, dans les campagnes (2).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
On ne dispose pas d’informations suffisantes sur les quantités de façades lézardées ni sur la gravité des dégâts. A défaut, on peut envisager une classification de dégâts négligeables à modérés de degrés 1 et 2 avec comme intensité VI.

JPEG - 177.2 ko
Saint-Laurent du Var
La ville est située en plaine à 17 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

GATTIÈRES
Superficie : 1 003 ha - Alt. : 295 m.
Latitude : 43° 45’ 37 Nord - Longitude : 7° 10’ 36 Est
Population : 549 habitants en 1877 – 3 583 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 464 dont 1 294 principaux – 119 secondaires – 51 vacants – avant 1949 nb. 242

Cadastre Napoléonien 1833
Section : B Gattières, Feuille unique

Les effets

Toutes les maisons ont été fortement secouées. Seul l’édifice scolaire a réellement souffert. En effet, les cloisons qui étaient déjà lézardées menacèrent de s’effondrer. Par ailleurs, il a été constaté que les eaux du lavoir public et la Fondayrar sont devenues troubles (3).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les informations sur les effets du séisme ne sont pas suffisamment précises. Toutefois elles laissent supposer une intensité de VI.

JPEG - 41.5 ko
Village de Gattières
Il est situé sur un replat à 295 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

CARROS (village)
Superficie : 1 511 ha - Alt. : 385 m.
Latitude : 43° 47’ 36 Nord - Longitude : 7° 11’ 18 Est
Population : 534 habitants en 1877 – 10 710 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 3 980 dont 3 638 principaux – 149 secondaires – 193 vacants – avant 1949 nb. 197

Cadastre Napoléonien 1833
Section : C Carros, Feuille unique

Le village de Carros pourrait avoir été affecté par le séisme nissart de 1564, des investigations menées sur Notre Dame de Colla laissent le supposer.

Les effets du séisme de 1887

Les maisons ont été prises d’une sorte de mouvement convulsif qui a fait craindre un instant pour la sécurité des gens. Si les habitants sont sains et saufs, indiquera la presse, il n’en est pas de même des bâtiments. L’église s’est fendue de haut en bas sur deux de ses façades et la voûte menace ruine. La mairie a également souffert, le presbytère est fortement lézardé et l’ancien château de la famille Blacas a éprouvé de notables avaries. De nombreuses maisons sont endommagées, plusieurs cheminées ont été détruites et des toitures menacent ruines. Au lever du jour, les gens ont été frappés de torpeur en voyant le clocher de l’église osciller d’une façon désordonnée néanmoins il a tenu bon (2). Tout le monde par la suite, a bivouaqué dans les champs (4). Plus tard la presse indique que les secousses de la première journée ont lézardé la maison communale où sont installées deux écoles, l’église, le presbytère, l’ancien château féodal et quelques bâtiments (6). Selon les Archives communales, vingt-sept habitations subirent des désordres, parmi lesquelles trois furent partiellement détruites (5).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
On peut envisager une classification de dégâts sensibles à exceptionnellement très importants de degré 2 à 4 avec comme intensité VII.

JPEG - 154.4 ko
Village de Carros
Le village est perché dominant à 385 m d’altitude et Carros le Neuf à droite en fond de vallée.
(Photos : André Laurenti)

LE BROC
Voir page spéciale


[BOUYON _Voir page spéciale


BEZAUDUN
Voir page spéciale


COURSEGOULES
Superficie : 4 098 ha - Alt. : 1 020 m.
Latitude : 43° 47’ 39 Nord - Longitude : 7° 02’ 40 Est
Population : 474 habitants en 1877 – 322 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 324 dont 151 principaux – 147 secondaires – 26 vacants – avant 1949 nb. 42

Cadastre Napoléonien 1841
Section : B4 La Faye et la Ville

Les effets

Contrairement aux villages voisins, cette localité n’a pas du tout souffert (7).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction de ces détails, on peut supposer une intensité de V.

JPEG - 52.2 ko
Village de Coursegoules
Il est situé sur une croupe à 1 020 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

LES FERRES
Superficie : 1 370 ha - Alt. : 615 m.
Latitude : 43° 50’ 52 Nord - Longitude : 7° 05’ 41 Est
Population : 215 habitants en 1877 – 59 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 100 dont 28 principaux – 64 secondaires – 8 vacants – avant 1949 nb. 21

Cadastre Napoléonien 1841
Section : A4 La Grande Auzière et le Village des Ferres, Le Village

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 143.3 ko
Village les Ferres
Village est situé sur un versant dominé à 615 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

CONSEGUDES
Superficie : 1 247 ha - Alt. : 650 m.
Latitude : 43° 50’ 39 Nord - Longitude : 7° 02’ 57 Est
Population : 217 habitants en 1877 – 63 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 127 dont 35 principaux – 69 secondaires – 23 vacants – avant 1949 nb. 12

Cadastre Napoléonien 1841
Section : B2 Le Village et les Plantaous, Le Village de Conségudes

Les effets

Dans une délibération tardive du Conseil Municipal du 14 octobre 1888, on apprend que les murs du cimetière sont prêts à s’effondrer, que l’église, le clocher et la sacristie ont été lézardé (9).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction de ces détails tardifs, on peut supposer une intensité de VI.

JPEG - 48.7 ko
Village de Conségudes
situé sur un versant dominé à 650 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

LA GAUDE
Superficie : 1 310 ha - Alt. : 236 m.
Latitude : 43° 43’ 22 Nord - Longitude : 7° 09’ 13 Est
Population : 546 habitants en 1877 – 6 170 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 2 356 dont 2 152 principaux – 149 secondaires – 55 vacants – avant 1949 nb. 250

Cadastre Napoléonien 1834
Section : D Le Village, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 142.7 ko
Village de la Gaude
Village situé sur un versant à 236 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

SAINT JEANNET
Superficie : 1 458 ha - Alt. : 400 m.
Latitude : 43° 44’ 50 Nord - Longitude : 7° 08’ 38 Est
Population : 1 027 habitants en 1877 – 3 594 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 529 dont 1 319 principaux – 152 secondaires – 58 vacants – avant 1949 nb. 349

Cadastre Napoléonien 1833
Section : B Le Chef-Lieu, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 167.7 ko
Village de Saint-Jeannet
Village situé sur un replat à 400 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

VENCE
Superficie : 3 923 ha - Alt. : 325 m.
Latitude : 43° 43’ 25 Nord - Longitude : 7° 06’ 51 Est
Population : 2 770 habitants en 1877 – 16 982 habitants en 1999
État des logements en 1999 : 10 489 dont 7 297 principaux – 2 043 secondaires – 1 149 vacants – avant 1949 nb. 1 564

Cadastre Napoléonien 1834
Section : I La Ville de Vence, Feuille unique

Les effets

Dans le journal l’Éclaireur on apprend ceci : un seul accident peu grave à signaler, un bûcheron qui graissait ses souliers dans l’âtre de la cheminée, a eu les bras et les mains meurtries par les débris du manteau de la cheminée. Une véritable panique s’est emparée des fidèles qui se trouvaient dans l’église en croyant que l’édifice allait s’effondrer, ils se sont enfuis avec affolement (10). Un examen attentif de l’église paroissiale a fait découvrir des fentes qui se sont produites ça et là. Les voûtes des tribunes sont lézardées sur toute la longueur de l’église. La voûte du baptistère est aussi fendue, certains ornements du plafond ont été détériorés (8).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Les informations sont insuffisantes, en fonction de ces détails on peut supposer une intensité de V

JPEG - 54.9 ko
Ville de Vence
Elle est située sur un plateau à 325 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

CAGNES-SUR-MER
Superficie : 1 795 ha - Alt. : 77 m.
Latitude : 43° 39’ 52 Nord - Longitude : 7° 08’ 56 Est
Population : 2 400 habitants en 1877 – 47 200 habitants en 2005
Etat des logements en 1999 : 25 994 dont 20 074 principaux – 3 985 secondaires – 1 935 vacants – avant 1949 nb. 2 066

Cadastre Napoléonien 1834
Section : G Le Chef Lieu, Feuille unique

Les effets

Le vieux bourg a peu souffert, on déplore quelques dégâts matériels et des chutes de cheminées et de plafonds (10). Le mur de la Placette pas très loin du Cagnard, a été lézardé. On déplore des dégradations et lézardes sur le presbytère du Haut de Cagnes. L’église du Cros de Cagnes construite en 1866, a eu son clocheton endommagé par le séisme. Un véritable clocher, celui que l’on peut voir actuellement, fut édifié en 1900.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction des dégâts annoncés on peut supposer une intensité de VI.

JPEG - 156.2 ko
Ville de Cagnes-sur-Mer
Cagnes-sur-Mer située en plaine jusqu’au bord de mer, bourg médiéval perché dominant situé à 90 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

VILLENEUVE LOUBET
Superficie : 1 960 ha - Alt. : 20 m.
Latitude : 43° 39’ 32 Nord - Longitude : 7° 07’ 20 Est
Population : 734 habitants en 1877 – 12 935 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 10 402 dont 5 599 principaux – 4 081 secondaires – 722 vacants – avant 1949 nb. 352

Cadastre Napoléonien de 1833
Section : D , Feuille unique

Les effets

Dans la session en date du 27 février 1887 des délibérations du Conseil Municipal de cette commune, on apprend que Villeneuve Loubet n’a subi que quelques légers dégâts (25). Dans la session du 18 septembre 1887, le maire présente une lettre du Sous-Préfet relative à la demande de M. Jean Vial pour secours à propos des dommages causés par le tremblement de terre. Il est déclaré qu’une lézarde existait au mur nord de l’hôtel Vial, antérieurement au 23 février, mais que cette lézarde ne nécessitait pas la reconstruction du mur dans un avenir prochain. Par conséquent il reconnaît que le tremblement de terre a tellement ébranlé l’édifice que la reconstruction du mur, de la toiture et des planchers est devenue si urgente qu’elle a contraint le propriétaire à y procéder sans retard. Toutefois le Conseil Municipal regrette qu’au moment de l’événement M. Vial n’ait pas invité le Maire à reconnaître les dégâts (26). Dans un ouvrage consacré à l’histoire de Villeneuve Loubet, le Marquis de Panisse-Passis indique que les secousses se firent violemment sentir à Villeneuve, elles mirent le château dans un état bien fait pour inquiéter (27).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
On ignore le type des dégâts, mais à partir du récit on sait que l’intensité n’est pas inférieure à V. Avec les informations sur l’hôtel Vial et le château, les dégâts ne sont pas suffisants pour justifier une intensité de VI, il est donc retenu V - VI.

JPEG - 174.8 ko
Villeneuve Loubet
Le village est situé sur un versant à 20 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

SAINT PAUL
Superficie : 726 ha - Alt. : 180 m.
Latitude : 43° 41’ 50 Nord - Longitude : 7° 07’ 23 Est
Population : 714 habitants en 1877 – 2 847 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 398 dont 1 075 principaux – 254 secondaires – 69 vacants – avant 1949 nb. 233

Cadastre Napoléonien 1833
Section : B Saint-Paul, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 67.2 ko
Village de Saint-Paul
Il est situé sur une croupe à 180 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

LA COLLE-SUR-LOUP
Superficie : 982 ha - Alt. : 103 m.
Latitude : 43° 41’ 14 Nord - Longitude : 7° 06’ 16 Est
Population : 1 278 habitants en 1877 – 6 697 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 3 090 dont 2 557 principaux – 346 secondaires – 187 vacants – avant 1949 nb. 526

Cadastre Napoléonien 1834
Section : C Le Village, Feuille unique
Section : D Montfort, les Caillades et les Défoussats, Feuille unique

Les effets

Triste réveil pour un lendemain de Mardi gras. Les maisons oscillaient sur leur base, des craquements sourds se faisaient entendre et tout le monde se précipitait dans la rue, les uns à peine couverts d’un manteau, les autres dans le costume de nuit. L’église paroissiale était bondée de femmes qui étaient allées prendre les "Cendres". Soudain, au moment où le curé se retournait vers les fidèles, un morceau énorme de plâtre se détachant du plafond, vint se briser à ses pieds. La voûte de la nef principale se fendit et les chandeliers furent renversés. La panique s’empara de tous les fidèles qui se précipitèrent en criant, vers les portes s’entassant et se bousculant. Une dame âgée fut piétinée et transportée évanouie à moitié asphyxiée. Les habitants hésitèrent à regagner leurs demeures, car toutes furent remplies de crevasses. Partout les cheminées ont été renversées et de nombreux plafonds se sont effondrés. La tourelle du château de Montfort a été fortement endommagée. Des pierres qui formaient un ornement en saillie, ont été projetées au sol tombant aux pieds d’une fermière. Il n’y eut aucun accident grave à déplorer, tout se borna à des dégâts matériels (11). Plus tard la presse indique que les dégâts se bornent à de nombreuses lézardes, à quelques plafonds démolis, mais l’église quoique fortement endommagée, ne présente aucun danger pour la sécurité publique (12).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Les dégâts que l’on découvre dans le récit sont largement suffisant pour une intensité de VI

JPEG - 144.2 ko
Village de la Colle-sur-Loup
Il est situé sur un replat à 103 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

BIOT
Superficie : 1 554 ha - Alt. : 65 m.
Latitude : 43° 37’ 46 Nord - Longitude : 7° 05’ 46 Est
Population : 1 343 habitants en 1877 – 7 395 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 3 311 dont 2 748 principaux – 379 secondaires – 184 vacants – avant 1949 nb. 485

Cadastre Napoléonien 1813
Section : A Le Village de Biot, Feuille unique

Les effets

Plusieurs cheminées se sont écroulées et quelques maisons ont eu des cloisons et planchers légèrement lézardés (11). Une corniche s’est également écroulée, mais on ne déplore aucun accident (13). L’école qui paraissait ne pas avoir trop souffert du séisme, s’est lézardée peu à peu au point de nécessiter l’examen sérieux d’une personne de l’art. Il en ressort que la partie supérieure du mur Nord-Est fortement crevassé devra être démolie sur une longueur de 7m et une profondeur de 4. Plusieurs tirants en fer seront également nécessaires pour consolider les autres murs de l’ancienne construction légèrement lézardée (14).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction des dégâts annoncés de degré 1 à 2, ils sont largement suffisant pour une intensité de VI.

JPEG - 43.9 ko
Village de Biot
Il est situé sur une croupe à 65 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

ANTIBES
Superficie : 2 648 ha - Alt. : 0 à 163 m.
Latitude : 43° 34’ 51 Nord - Longitude : 7° 07’ 26 Est
Population : 6 752 habitants en 1877 – 72 300 habitants en 2005
Etat des logements en 1999 : 53 834 dont 34 144 principaux – 16 775 secondaires – 2 915 vacants – avant 1949 nb. 5 510

Cadastre Napoléonien 1814
Section : E , Feuille unique

Les effets

La violence de la secousse, a brisé le câble télégraphique sous-marin qui relie Antibes à la Corse (2). Par ailleurs, les dégâts sont insignifiants. Il a été rapporté seulement quelques murs lézardés et un plancher effondré. Par contre, peu après le séisme, il a été observé une baisse d’un mètre du niveau de la mer et une remontée atteignant, quelques instants après, presque la hauteur du quai. Ce qui représente une différence de deux mètres, à tel point que les navires chargés ont talonné et pris une assez forte inclinaison (1). Ce phénomène qui d’ailleurs n’a causé aucune avarie, s’est produit trois fois en l’espace d’une demi-heure (15). Dès le matin du séisme la municipalité a pris les dispositions nécessaires pour constater les effets. Il n’existe ici aucun dégât sérieux à l’exception de quelques maisons vétustes (16).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Un plancher effondré constitue un dégât grave, dans le cas présent on peut supposer que ce dommage appartient aux maisons vétustes. En fonction de cela, on peut s’en tenir à une intensité de VI.

JPEG - 140.3 ko
Ville d’Antibes
Une ville en bordure de mer.
(Photos : André Laurenti)

VALLAURIS
Superficie : 1 304 ha - Alt. : 112 m.
Latitude : 43° 34’ 50 Nord - Longitude : 7° 03’ 14 Est
Population : 3 666 habitants en 1877 – 25 773 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 18 398 dont 11 027 principaux – 5 305 secondaires – 2 066 vacants – avant 1949 nb. 2 156

Cadastre Napoléonien 1813
Section : E Le Village, Feuille unique

Les effets

Aucun accident à déplorer mise à part quelques dégâts matériels (4). A Golfe-Juan deux villas furent endommagées, deux autres légèrement lézardées et une vieille toiture d’un four à poterie s’effondra ainsi que quelques cheminées (5).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction des dégâts annoncés, ils sont suffisant pour justifier aussi bien à Golfe-Juan qu’à Vallauris, une intensité de VI.

JPEG - 73.6 ko
La petite ville de Vallauris
Elle se situe dans une cuvette égueulée à 112 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

MOUGINS
Superficie : 2 564 ha - Alt. : 250 m.
Latitude : 43° 36’ 03 Nord - Longitude : 6° 59’ 44 Est
Population : 1 694 habitants en 1877 – 16 051 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 8 520 dont 6 577 principaux – 1 442 secondaires – 501 vacants – avant 1949 nb. 787

Cadastre Napoléonien 1814
Section : A le Chef-lieu, Feuille unique

Les effets

Selon de Petit Niçois, la commission municipale dont faisait partie M. Féraud conducteur des Ponts et Chaussées à Cannes et chargé d’examiner les maisons d’habitations ainsi que d’autres bâtiments publics, n’a constaté aucun dégât (17).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction de cette information, on peut envisager une intensité de IV

JPEG - 161.4 ko
Village de Mougins
Village perché dominant situé à 250 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

ROQUEFORT LES PINS
Superficie : 2 153 ha - Alt. : 250 m
Latitude : 43°39’ 59" Nord - Longitude : 7° 03’ 05" Est
Population : 655 habitants en 1877 – 5 239 habitants en 1999
État des logements en 1999 : 2 443 dont 1 944 principaux – 408 secondaires – 91 vacants – avant 1949 nb. 223

Cadastre Napoléonien 1832
Section : A2 Notre-Dame
Section : B1 Viguefranquet et du Pas de l’Aï,
Section :F Le Plan, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune

Remarque
Habitat diffus

JPEG - 71.9 ko
Village de Roquefort les Pins
Il est situé sur un plateau à 250 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

LE ROURET
Superficie : 710 ha - Alt. : 320 m.
Latitude : 43° 40’ 31 Nord - Longitude : 7° 00’ 23 Est
Population : 736 habitants en 1877 – 3 428 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 550 dont 1 262 principaux – 215 secondaires – 73 vacants – avant 1949 nb. 212

Cadastre Napoléonien 1833
Section : A Le Vieux-Rouret, Feuille unique
Section : B2 Le Plan Bergiers

Les effets
Le château du vieux Rouret a été endommagé mais personne n’a été blessé (2).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
L’habitat de cette localité est dispersé, les seuls dégâts connus sont ceux observés sur le château. En l’absence d’information on ne peut que retenir une intensité de VI.

JPEG - 157.9 ko
Village du Rouret
Le village est situé sur un plateau à 320 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

TOURRETTES DE VENCE (TOURRETTES SUR LOUP)
Superficie : 2 928 ha - Alt. : 400 m.
Latitude : 43° 43’ 01 Nord - Longitude : 7° 03’ 38 Est
Population : 1 022 habitants en 1877 – 3 870 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 2 201 dont 1 599 principaux – 501 secondaires – 101 vacants – avant 1949 nb. 303

Cadastre Napoléonien 1833 _Section : H Les Tourrettes, Feuille unique

Les effets

La population a eu un moment d’effroi mais heureusement aucun accident ne s’est produit (4).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Pas d’accident de personne, mais on ignore les dégâts matériels. En l’absence d’information on peut proposer une intensité de V, identique à celle de Vence, la localité voisine situé à 4, 3 km sur un plan similaire. La composition du sol sous les deux centres historiques est un peu différente : Jurassique (calcaire massif) pour Tourrettes et Miocène inférieur (molasse, mélange de calcaire et de marne) pour Vence. Toutefois pour le centre ancien de Vence on retrouve en dessous cette formation du Miocène inférieur, le même Jurassique qu’à Tourrettes. On peut supposer que le comportement mécanique du sol doit être très proche pour les deux villages, ce qui justifie l’intensité de V.

JPEG - 176.2 ko
Village de Tourrettes-sur-Loup
Le village est situé sur un replat à 400 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

LE BAR (Bar-sur-Loup)
Voir page spéciale


OPIO
Superficie : 947 ha - Alt. : 300 m.
Latitude : 43° 40’ 09 Nord - Longitude : 06° 58’ 56 Est
Population : 371 habitants en 1877 – 1 922 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 955 dont 727 principaux – 181 secondaires – 47 vacants – avant 1949 nb. 108

Cadastre Napoléonien 1832
Section : A Opio et Saint-Peire, Feuille unique

Les effets

Passant de l’Ouest à l’Est, le séisme a endommagé plusieurs maisons : vitres brisées, toitures écroulées, murs lézardés, etc. La maison d’école et le presbytère ont beaucoup souffert et le clocher menace ruine (4).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
On signale pour cette petite commune quelques dégâts de degré 4, une intensité de VII semble être justifiée.

JPEG - 167.5 ko
Village d’Opio
Village perché dominant situé à 300 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

CHÂTEAUNEUF DE GRASSE
Superficie : 895 ha - Alt. : 410 m.
Latitude : 43° 40’ 33 Nord - Longitude : 6° 58’ 32 Est
Population : 594 habitants en 1877 – 2 968 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 452 dont 1 125 principaux – 266 secondaires – 61 vacants – avant 1949 nb. 234

Cadastre Napoléonien 1833
Section : B Le Village, Feuille unique

Les effets

Malgré l’éloignement de l’épicentre, la secousse a eu aussi son contrecoup dans ce village où, sans compter les murs lézardés, une maison s’est complètement écroulée. Fort heureusement le locataire était sorti cinq minutes avant. Par ailleurs quelques toitures ont été endommagées (18).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Le récit fait état de dégâts de degré 3 et 4 voire 5 pour un seul bâtiment dont on ignore son état de vulnérabilité avant séisme. Il est donc raisonnable d’attribuer l’intensité de VII identique à celle de la commune toute proche d’Opio.

JPEG - 39.2 ko
Village de Châteauneuf de Grasse
Il est situé sur un versant à 410 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

COURMES
Superficie : 1 571 ha - Alt. : 630 m.
Latitude : 43° 44’ 37 Nord - Longitude : 7° 00’ 35 Est
Population : 144 habitants en 1877 – 88 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 74 dont 39 principaux – 33 secondaires – 2 vacants – avant 1949 nb. 27

Cadastre Napoléonien 1833
Section : D Le Village

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 177.2 ko
Village de Courme
Village situé sur un replat à 630 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

GOURDON
Superficie : 2 253 ha - Alt. : 760 m.
Latitude : 43° 43’ 16 Nord - Longitude : 6° 58’ 45 Est
Population : 200 habitants en 1877 – 379 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 227 dont 157 principaux – 53 secondaires – 17 vacants – avant 1949 nb. 55

Cadastre Napoléonien 1833
Section : B4 Le Bosquet et le Revest, Le Village

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 172 ko
Village de Gourdon
Village situé sur un replat à 760 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

GRÉOLIÈRES
Superficie : 5 267 ha - Alt. : 800 m.
Latitude : 43° 47’ 48 Nord - Longitude : 6° 56’ 39 Est
Population : 550 habitants en 1877 – 455 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 764 dont 211 principaux – 514 secondaires – 39 vacants – avant 1949 nb. 63

Cadastre Napoléonien 1841
Section : G1 Le Village, les Vignes et les Bouisses,

Les effets

On déplore deux maisons crevassées (7). Les archives et le rapport de la préfecture font état de trois maisons totalement détruites et six partiellement, seize personnes ont déclaré des pertes.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les dégâts de degré 3 à 4 voire 5 pour des constructions dont on ignore leur vulnérabilité, sont largement suffisants pour justifier une intensité de VII.

JPEG - 204.6 ko
Village de Gréolières
Village situé sur un replat à 800 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

CIPIERES
Superficie : 3 815 ha - Alt. : 780 m
Latitude : 43° 47’ 03" Nord - Longitude : 6° 57’ 21" Est
Population : habitants en 1877 – 269 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 294 dont 126 principaux – 155 secondaires – 13 vacants – avant 1949 nb. 71

Cadastre Napoléonien 1841
Section : C Le Village,

Les effets

Pas d’information sur cette commune

JPEG - 187.2 ko
Village de Cipières
Village situé sur un replat à 780 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

GRASSE
Superficie : 4 444 ha - Alt. : 257 m.
Latitude : 43° 39’ 32 Nord - Longitude : 6° 55’ 33 Est
Population : 13 087 habitants en 1877 – 44 790 habitants en 2003
Etat des logements en 1999 : 21 917 dont 17 637 principaux – 1 760 secondaires – 2 520 vacants – avant 1949 nb. 4 427

Cadastre Napoléonien 1809 et 1810
Section : E La Ville, Feuille unique
Section : B3 Le Plan
Section : B2 Plascassier
Section : A2B Magagnos, 2ème feuille, 2ème partie

Les effets

Une longue et terrible secousse a ébranlé les maisons, mettant en mouvement les moindres objets. Les cloches se mirent à teinter, les chiens hurlaient à la mort. L’on eût dit d’abord une violente bourrasque, secouant les volets puis de toutes parts la population tressauta sur les lits soumis à un mouvement oscillatoire des plus prononcés. Les portes et les meubles craquèrent et l’on sentit la maison se soulever de l’est à l’ouest. Les pendules placées dans le sens du courant s’arrêtèrent net et, phénomène curieux, les gares virent les aiguilles de leurs cadrans figées sur 5 h 47. Les oscillations ont été fortes et plus d’une des cheminées de fabrique ont décrit un arc dont la corde a été évaluée à près d’un mètre. En un clin d’œil, maintes maisons ont été couvertes de lézardes et il est miraculeux qu’il n’y est pas eu de désastre dans les vieux quartiers où s’élèvent de vieilles masures que le moindre choc semble devoir faire effondrer. Les dégâts sont insignifiants : un pan de muraille de la maison Seytre, est tombé dans la rue de Miel, quant à la paroisse, des crevasses se sont produites à la voûte principale et l’une des pierres, servant de clef de voûte, a fait un sensible mouvement. Les offices furent transférés momentanément à l’oratoire (15). Une maison lézardée a été évacuée sur le champ (18). Par ailleurs, l’église du Plan de Grasse a été très endommagée (19). Dans une lettre adressée à la Préfecture, le propriétaire d’une maison situé sur le territoire de Grasse au quartier de la Marigarde signale qu’un mur de soutènement donnant sur un chemin de grande communication, s’est effondré sur une longueur de 14 m et sur une hauteur de 3 m. La maison d’habitation a subi de son côté de grands dégâts. Une maison que je possède dans l’enceinte de la ville de Grasse rue "Fontatte" ??, a été tellement ébranlée que les murs ont été lézardés sur plusieurs points (20). Le 2 septembre 1887, Monsieur le Maire "soumet à l’approbation du Conseil Municipal le devis des réparations à faire pour la consolidation de l’annexe du Collège, affectée par le tremblement de terre du 23 février 1887, lequel s’élève à la somme de 5.000 francs....", ce qui, pour l’époque, n’était pas une petite somme.

Par ailleurs, le rapport de la préfecture ne mentionne aucun dégât particulier.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Pour cette agglomération importante, les dégâts semblent peu importants et suffisants pour justifier une intensité de VI.

JPEG - 52.6 ko
Ville de Grasse
Elle est située sur un versant dominé à 257 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

CANNES
Superficie : 1 962 ha - Alt. : 6 m.
Latitude : 43° 33’ 12 Nord - Longitude : 7° 01’ 20 Est
Population : 14 022 habitants en 1877 – 70 200 habitants en 2006
Etat des logements en 1999 : 63 536 dont 33 191 principaux – 23 893 secondaires – 6 452 vacants – avant 1949 nb. 8 867

Cadastre Napoléonien 1813
Section : F La Ville, Feuille unique
Section : G Les Iles, Feuille unique

Les effets

Plusieurs vitres furent brisées, des murs d’habitation lézardés et des quartiers de roche sans précision des lieux, se détachèrent. La population inquiète, campa sur les places publiques et les allées de la Liberté. Sur la place Châteaudun, plus de deux cents personnes se rassemblèrent autour de nombreux feux et pour se réchauffer, les gens dansèrent (11). Mais la presse locale a plutôt mis l’accent sur le départ des touristes. Sa préoccupation essentielle était d’essayer, tant bien que mal de rassurer la population. Pour cela, le "Littoral Illustré" n’a pas hésité à annoncer à ses lecteurs "qu’il faisait très froid dans le nord et qu’un départ précipité pouvait compromettre la santé d’êtres chers pour lesquels le bienfaisant soleil était indispensable". On insista aussi sur le fait que le Prince de Galles lui-même, montra l’exemple en déclarant le jour même du tremblement de terre, à tout son entourage, qu’il continuera à habiter l’hôtel qui porte son nom (21). Au "bureau des téléphones", tous les volets indicateurs du tableau des abonnés tombèrent, par contre ceux qui ne se trouvèrent pas en service restèrent en place (22). Si la secousse en était la cause, ils seraient tous tombés. Les scientifiques en conclurent que le fait ne pouvait donc s’expliquer que par la production de courant électrique sur les lignes du réseau (23).

Le rapport de la préfecture ne mentionne aucun dégât particulier.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Pour cette agglomération conséquente, les dégâts semblent peu importants et suffisants pour justifier une intensité de VI.

JPEG - 140.9 ko
Ville de Cannes
La ville s’étire sur le front de mer.
(Photos : André Laurenti)

LE CANNET
Superficie : 771 ha - Alt : 100 m
Latitude : 43° 34’ 37" Nord - Longitude : 7° 01’ 10" Est
Population : 1 738 en 1877 - habitants 43 200 en 2005
Etat des logements en 1999 : 25 031 dont 19 938 principaux - 2 892 secondaires - 2 201 vacants - avant 1949 nb. 2 470

Cadastre Napoléonien 1813
Section : D , Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 167.1 ko
Ville du Cannet
Ville située en plaine à 100 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

MOUANS SARTOUX
Superficie : 1 352 ha - Alt 40 mini - 321 maxi
Latitude : 43° 37’ 16" Nord - Longitude : 6° 58’ 21" Est
Population : 894 en 1877 - 8 886 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 3 896 dont 3 335 principaux - 379 secondaires - 182 vacants - avant 1949 nb. 441

Cadastre Napoléonien 1813
Section : A Village de Mouans, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 55 ko
Village de Mouans-Sartoux
Il est situé en plaine.
(Photo : André Laurenti)

PÉGOMAS
Superficie : 1 128 ha - Alt. : 23 m.
Latitude : 43° 35’ 51 Nord - Longitude : 6° 56’ 02 Est
Population : 571 habitants en 1877 – 5 794 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 2 505 dont 2 206 principaux – 193 secondaires – 106 vacants – avant 1949 nb. 297

Cadastre Napoléonien 1847
Section : 10DIV Saint-Pierre, Dixième division
Section : 8DIV La Beaume et les Muls, Huitième division
Section : 2DIV Le Castellaras, Deuxième division

Les effets

L’affolement a été générale. Quelques maisons ont été un peu lézardées et un toit s’est écroulé mais aucun accident ne fut à déplorer (13). Le rapport de la préfecture ne mentionne aucun dégât particulier.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
En fonction des dégâts annoncés, ils sont suffisants pour justifier une intensité de VI.

JPEG - 154.2 ko
Village de Pégomas
Village situé en plaine à 23 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

AURIBEAU-SUR-SIAGNE
Superficie : 548 ha - Alt. : 83 m.
Latitude : 43° 36’ 06 Nord - Longitude : 6° 54’ 42 Est
Population : 477 habitants en 1877 – 2 612 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 212 dont 945 principaux – 219 secondaires – 48 vacants – avant 1949 nb. 161

Cadastre Napoléonien 1847
Section :D5 Le Village, 5ème division

Les effets

Toute la presse commenta les mêmes faits. Les oscillations d’ouest à est, d’une durée à peu près de 40" étaient si fortes que l’on s’attendait à voir les maisons s’écrouler. La population consternée, s’est précipitée dans la rue. Seules quelques cheminées ont été renversées et des murs se sont fendus (11).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les dégâts annoncés sont suffisants pour justifier une intensité de VI.

JPEG - 27.6 ko
Village d’Auribeau
Il est perché dominant à 83 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

MANDELIEU LA NAPOULE
Superficie : 3 137 ha - Alt. : entre 0 et 490 m.
Latitude : 43° 32’ 47 Nord - Longitude : 6° 56’ 17 Est
Population : 423 habitants en 1877 – 17 810 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 17 235 dont 8 574 principaux – 7 637 secondaires – 1 024 vacants – avant 1949 nb. 447

Cadastre Napoléonien 1826
Section : D1 La Napoule (ancienne section E1 de Fréjus)

Les effets

Un bruit sourd a commencé à se faire entendre, puis sont venues les oscillations qui allaient de sud sud-ouest à nord nord-est avec une assez grande vitesse mais aucun accident n’a été signalé dans la commune (2).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
Aucun dégât n’est mentionné dans le récit. Les effets annoncés, justifient une intensité de V.

JPEG - 165.6 ko
Ville de Mandelieu
Petite ville de Mandelieu située en pied de pente.
(Photos : André Laurenti)

THEOULE SUR MER
Superficie :1 049 ha - Alt. : 10 m.
Latitude : 43° 30’ 28" Nord - Longitude : 6° 56’ 27" Est
Population : 1 296 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 2 896 dont 591 principaux – 2 282 secondaires – 23 vacants – avant 1949 nb. 98

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 178.2 ko
Village de Théoules
Localité de Théoule-sur-Mer située sur le littoral, en fond de vallon.
(Photos : André Laurenti)

PEYMEINADE
Superficie : 976 ha - Alt. : 212 m.
Latitude : 43° 38’ 35 Nord - Longitude : 6° 52’ 36 Est
Population : 511 habitants en 1877 – 7 120 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 3 799 dont 3 047 principaux – 486 secondaires – 266 vacants – avant 1949 nb. 199

Cadastre Napoléonien 1868
Section : C2 Peimeinade
Section : E2 Spérassède,

Les effets

La population effrayée a quitté les maisons fortement ébranlées mais il n’y a pas eu d’accident à déplorer (1).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
D’après le récit de nombreuses personnes se sont précipitées au dehors, on peut donc envisager une intensité de V - VI.

JPEG - 166.7 ko
Village de Peymeinade
Localité située sur un versant à 212 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

LA ROQUETTE-SUR-SIAGNE
Superficie : 631 ha - Alt. : 148 m.
Latitude : 43° 34’ 51 Nord - Longitude : 6° 57’ 22 Est
Population : 276 habitants en 1877 – 4 445 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 710 dont 1 586 principaux – 82 secondaires – 42 vacants – avant 1949 nb. 207

Cadastre Napoléonien 1813
Section : A Les Aspres, Feuille unique

Les effets

On déplore juste quelques plafonds et cheminées écroulés. Quatre ou cinq vieilles maisons laissent apparaître des crevasses (11). A 8 h 40 une nouvelle secousse moins forte que les deux premières, semble avoir suivi la direction nord-sud.

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les dégâts sont suffisants pour justifier une intensité de VI.

JPEG - 168.2 ko
Village de la Roquette-sur-Siagne
Village perché dominant à 148 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

LE TIGNET
Superficie : 1 126 ha - Alt. : 325 m.
Latitude : 43° 38’ 29 Nord - Longitude : 6° 50’ 47 Est
Population : 199 habitants en 1877 – 2 763 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 190 dont 1 006 principaux – 147 secondaires – 37 vacants – avant 1949 nb. 60

Cadastre Napoléonien 1819
Section : A1 La Chapelle, Première subdivision

Les effets

La secousse s’est annoncée par un mouvement brusque, saccadé et a fini de même. On pouvait même entendre distinctement le cliquetis des tuiles sur les toits. Des cheminées se sont écroulées, des plâtras sont tombés, quelques plafonds et une toiture en mauvais état se sont effondrés. IL s’agit là des seuls dégâts causés ici par ce terrible phénomène (11).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les dégâts sont suffisants pour justifier une intensité de VI.

JPEG - 145.1 ko
Village du Tignet
Village situé sur un replat à 325 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

CABRIS
Superficie : 543 ha - Alt. : 550 m
Latitude : 43° 39’ 25" Nord - Longitude : 6° 52’ 28" Est
Population : 1 018 habitants en 1877 – 1 472 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 822 dont 631 principaux – 128 secondaires – 63 vacants – avant 1949 nb. 189

Cadastre Napoléonien 1819
Section : A Le Chef Lieu, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 43.5 ko
Village de Cabris
Il est situé sur un replat à 550 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

SAINT-VALLIER DE THIEY
Superficie : 5 068 ha - Alt. : 730 m
Latitude : 43° 41’ 59 Nord - Longitude : 6° 50’ 54 Est
Population : 533 habitants en 1877 – 2 261 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 463 dont 866 principaux – 526 secondaires – 71 vacants – avant 1949 nb. 178

Cadastre Napoléonien 1817
Section : A , Feuille unique

Les effets

Dans une lettre adressée à la Préfecture, le propriétaire d’une maison à Saint-Vallier au quartier du grand vallon saint-Jean énumère les dégâts suivants : J’ai à déplorer l’ébranlement du mur principal de la maison d’habitation, ébranlement qui a occasionné la disjonction de tous les planchers et l’ébranlement des autres murs (20).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A et B
On ne possède pas d’autre information sur cette commune, on peut envisager une intensité de V - VI.

JPEG - 188.8 ko
Village de Saint-Vallier de Thiey
Village situé sur un plateau à 730 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

SAINT-CEZAIRE-SUR-SIAGNE
Superficie : 3 002 ha - Alt. : 477 m
Latitude : 43° 38’ 59 Nord - Longitude : 6° 47’ 37 Est
Population : 1 319 habitants en 1877 – 2 840 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 1 680 dont 1 128 principaux – 457 secondaires – 95 vacants – avant 1949 nb. 300

Cadastre Napoléonien 1819
Section : F Le Village, Feuille unique

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 150.4 ko
Village de Saint-Cézaire-sur-Siagne
Village situé sur un plateau à 477 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

CAUSSOLS
Superficie : 2 739 ha - Alt. : 1 200 m
Latitude : 43° 44’ 33" Nord - Longitude : 6° 54’ 01" Est
Population : 112 habitants en 1877 – 150 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 253 dont 64 principaux – 163 secondaires – 26 vacants – avant 1949 nb. 23

Cadastre Napoléonien 1832
Section : A3 L’Adrech et l’Embut,

Les effets

Pas d’information sur cette commune

Remarque
Habitat diffus

JPEG - 161.2 ko
Village de Caussols
Village situé sur un plateau à 1 200 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

ESCRAGNOLLES
Superficie : 2 548 ha - Alt. : 1 000 m
Latitude : 43° 43’ 54 Nord - Longitude : 6° 47’ 02 Est
Population : 355 habitants en 1877 – 384 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 254 dont 172 principaux – 74 secondaires – 8 vacants – avant 1949 nb. 53

Cadastre Napoléonien 1819
Section : C1 , Saint Pons

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 175.4 ko
Village d’Escragnolles
Village situé sur un versant dominé à 1 000 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

ANDON
Superficie : 5 430 ha - Alt. : 1 200 m
Latitude : 43° 46’ 27 Nord - Longitude : 6° 47’ 14 Est
Population : 289 habitants en 1877 – 341 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 708 dont 160 principaux – 463 secondaires – 85 vacants – avant 1949 nb. 68

Cadastre Napoléonien 1835
Section : C1 Le village et les Valettes, le village
Section : E5 Cannaux,

Les effets

Pas d’information sur cette commune

Remarque
La localité de Thorenc, la station de l’Audiberghe et le hameau de Canaux dépendent de la commune d’Andon.

JPEG - 159.6 ko
Village d’Andon
Village situé en fond de vallée à 1 200 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

CAILLE
Superficie : 1 696 ha - Alt. : 1 160 m
Latitude : 43° 46’ 47 Nord - Longitude : 6° 43’ 53 Est
Population : 208 habitants en 1877 – 220 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 377 dont 92 principaux – 272 secondaires – 13 vacants – avant 1949 nb. 34

Cadastre Napoléonien 1835
Section : B3 L’Hubac et le Village,

Les effets

Pas d’information sur cette commune.

JPEG - 166 ko
Village de Caille
Village situé en pied de pente à 1 160 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

VALDEROURE
Superficie : 2 534 ha - Alt. : 1 050 m
Latitude : 43° 47’ 51 Nord - Longitude : 6° 42’ 39 Est
Population : 353 habitants en 1877 – 306 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 412 dont 129 principaux – 267 secondaires – 16 vacants – avant 1949 nb. 36

Cadastre Napoléonien 1835
Section : A Malamaïre, Feuille unique
Section : C1 Val de Roure,
Section : D1 La Ferrière et Pugmafort, La Ferrière

Les effets

Pas d’information sur l’ensemble de cette commune

Remarque
Les hameaux de la Ferrière, Caillon, Fauchier, Malamaire dépendent de Valderoure.

JPEG - 162.8 ko
Village de Valderoure
Village situé en pied de pente à 1 050 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

SÉRANON
Superficie : 2 328 ha - Alt. : 1 121 m.
Latitude : 43° 46’ 30 Nord - Longitude : 6° 42’ 08 Est
Population : 357 habitants en 1877 – 317 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 419 dont 141 principaux – 253 secondaires – 25 vacants – avant 1949 nb. 50

Cadastre Napoléonien 1836
Section : B1 L’Adrech de Séranon, L’Adrech

Les effets

Des rochers se sont subitement détachés de la montagne dite des Barres sise au nord de la vallée où est disséminé le village. La presse rajoutera que des poules effrayées désertant précipitamment leur juchoir gloussaient outre mesure ; chiens et chats étaient également affolés (11).

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les effets énumérés ne font pas apparaître de dégâts on peut donc envisager une intensité de V.

JPEG - 154.7 ko
Village de Séranon
Village situé sur un versant à 1 121 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

LA DOIRE
Alt. : 1 100 m.
Latitude : 43° 46’ 12" Nord - Longitude : 6° 39’ 36" Est

Cadastre Napoléonien 1836
Section : A4 La Doire, Ancien village

Les effets

Rien d’anormal à signaler à l’exception de la mort de quelques poules tombées de leur perchoir par suite des secousses (24).

Remarque
Ce hameau dépend de la commune de Séranon

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98

Classe de vulnérabilité A
Les effets indiqués ne font apparaître aucun dégât on peut là aussi envisager une intensité de V.

JPEG - 37 ko
Hameau de la Doire
Il qui dépend de Séranon.
(Photo : André Laurenti)

SAINT AUBAN
Superficie : 4 254 ha - Alt. : 1 150 m
Latitude : 43° 50’ 57" Nord - Longitude : 6° 43’ 38" Est
Population : 554 habitants en 1877 – 267 habitants en 1999
Etat des logements en 1999 : 286 dont 144 principaux – 126 secondaires – 16 vacants – avant 1949 nb. 61

Cadastre Napoléonien 1835
Section : A4DEV Saint-Auban et Laval,
Section : E1 Les Lattes,

Les effets

Pas d’information sur cette commune

Remarque
Le hameau des Lattes dépend de Saint-Auban.

JPEG - 61.5 ko
Village de Saint-Auban
Il est situé sur un versant dominé à 1 150 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

Source documentaire

- 01 Le Petit Niçois : Extrait du journal du 24 février 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes)

- 02 Le Petit Niçois : Extrait du journal du 25 février 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes).

- 03 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 1er mars 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 04 Le Petit Niçois : Extrait du journal du 26 février 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes).

- 05 – Dossier 16171 Arch. Dép des A. M.

- 06 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 6 mars 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 07 Le Petit Niçois : Extrait du journal du 27 février 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes).

- 08 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 2 mars 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 09 Extrait du registre des délibérations du Conseil Municipal de la commune de Conségudes séance du 14 octobre 1888 – E dépôt 91/17 1M1 – Archives Départementales des Alpes-Maritimes.

- 10 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 24 février 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 11 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 25 février 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 12 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 3 mars 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 13 Le Phare du Littoral : Extrait du journal du 24 février 1887 n° 5809 24ème année – Fonds Louis Cappatti pro 139.(Bibliothèque des Chevaliers de Cessole Musée Masséna à Nice).

- 14 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 9 mars 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 15 Le Petit Niçois : Extrait du journal du 28 février 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes).

- 16 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 5 mars 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 17 Le Petit Niçois : Extrait du journal du 8 mars 1887 (Arch. Départ. Des Alpes-Maritimes).

- 18 Le Journal de Grasse : Extrait du journal du 24 février 1887 76ème année n°8 (PR 464 Arch. Dép. Des A. M.).

- 19 Le Littoral Illustré : Extrait du journal du 25 février 1887 (Arch. Dép. Des Alpes-Maritimes)

- 20 Lettre adresée par le propritaire à la Préfecture – Archives communales de Grasse

- 21 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 26 février 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 22 De La Rive R. : « Tremblement de terre du 23 février 1887 » ; Archives des Sciences Physiques Naturelles de Genève 3ème période, tome XVIII 1887, pp.312 et 313. (Provenance Société Géologique de France Paris).

- 23 La Nature : Revue des Sciences quinzième année, 1er semestre (Bibliothèque Université de Paris).

- 24 L’Eclaireur du Littoral : Extrait du journal du 27 février 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)

- 25 Délibération du Conseil Municipal session du 27 février 1887 - (Archives Municipales de Villeneuve-Loubet)

- 26 Délibération du Conseil Municipal session du 18 septembre 1887 - (Archives Municipales de Villeneuve-Loubet)

- 27 Histoire de Villeneuve Loubet - Marquis de Panisse-Passis - Collection dirigée par M.G Micberth - année 1992

- Levret Agnès Grunthal G : Cahier du Centre Européen de Géodynamique et de Séismologie – volume 19 – l’Echelle Macrosismique Européenne – année 2001

- Recensement par commune de l’année 1877 – INSEE Marseille

- Recensement de la population de l’année 1999 - http://www.recensement.insee.fr


Commentaires

l'actualité Azurseisme

18 octobre - Séisme en Corse

Les réseaux sismologiques régionaux ont détecté un séisme de magnitude 2.7 (source Géoazur), 3.1 MLv (...)

28 septembre - Séisme de Rennes

Le Bureau Central Sismologique Français de Strasbourg (B.C.S.F.) a détecté un séisme de magnitude (...)

21 septembre - Quel risque sismique pour les Alpes-Maritimes

Quel risque sismique pour les Alpes-Maritimes ? En prélude de la fête de la science prévue le (...)

23 août - A propos du séisme d’Ischia (Italie)

Un séisme de magnitude 3.6 Ml (magnitude locale toujours confirmée), 4.0 Mw (magnitude de moment) (...)

22 juillet - Séisme de Kos (Grèce)

Un séisme de magnitude 6,6 (U.S.G.S.), 6.5 (Institut Grecque), 6.4 Mw (ReNaSS) s’est produit le (...)