Effets sur le village de Diano Castello


LE TREMBLEMENT DE TERRE LIGURE DU 23 FÉVRIER 1887

EFFETS DU SÉISME SUR DIANO CASTELLO

DIANO CASTELLO (province d’Imperia) Superficie : 599 ha - Alt. : 135 m Latitude : 43° 55’ 00" Nord - Longitude : 08° 04’ 00" Est Population : 902 habitants en 1881 - 2 144 habitants au 31 décembre 2005

Ce village est édifié au sommet d’une colline du pliocène et domine la plaine Dianèse. Il fut le lieu de résidence du Marquis de Clavesana et successivement chef lieu de la communauté Diani. Le bourg s’inscrit entre la via Meloria et la via delle Torri. Cette dernière dénomination rappelle l’antique village fortifié, flanqué de quelques tours comme celles représentées sur les photos ci-dessous.

PNG - 311.2 ko
Diano Castello
Vue depuis la rue Borg.
(Collection ancienne Didier Moullin, photo André Laurenti)
PNG - 519.2 ko
Diano Castello
Casa Torre endommagée sérieusement par le séisme de 1887 et ce qu’il en reste de nos jours.
(Collection ancienne Didier Moullin, photo André Laurenti)

Diano Marina a été pendant longtemps le faubourg maritime et commercial de Diano Castello, là où demeuraient, en leurs palais et châteaux, les principaux propriétaires. Ici ils se barricadaient et se préparaient à la défense, en cas d’agression avec les habitants des territoires environnants.

Les effets

Ce village qui domine Diano-Marina, fut sensiblement moins ravagé que ce dernier. Mais les dégâts restent tout de même considérables. On retira des décombres 32 morts et une quinzaine de blessés [1]. Bien que ses maisons étaient généralement bien construites, ce fut en partie vrais pour les palais qui offraient un spectacle de ruine et de désolation, et parmi lesquels on pouvait voir se répéter les détails déjà décrits sur d’autres communes de Ligurie. Parmi les dégâts, un grand édifice fut sérieusement endommagé sur la place Mari et une église a eu le toit défoncé. A propos de certains édifices de ce village, le père Bertelli, apporte les détails suivants : Concernant l’église "di San Nicolo di Bari" de Diano Castello la partie supérieure du clocher fut tronquée et projetée à plusieurs mètres de distance sur le toit de l’église, provoquant l’effondrement de la toiture et de la voûte.

PNG - 454.3 ko
Diano Castello
L’église "di San Nicolo di Bari".
(Collection ancienne Didier Moullin, photo André Laurenti)
JPEG - 42.5 ko
Eglise de Diano Castello
D’imposants contreforts figurent sur la façade ouest de l’église
(Photo : André Laurenti)

La direction du clocher est positionnée sur un plan sud-est nord-ouest ; car la chute s’est produite dans la direction Nord-ouest, probablement pendant la période oscillatoire de retour, comme a pu le constater Arturio Issel avec le renversement des vases de la villa Farraggiana à Albissola. Il est probable que le clocher élevé et désolidarisé n’ayant pas la même fréquence d’oscillation que l’église, se soient entrechoqués provoquant la chute de la partie sommitale .

Certes, en raison de sa grande hauteur et sa mobilité, le clocher devait sans doute osciller plus amplement comme un pendule désynchronisé par rapport à l’église. A Diano Marina par contre le clocher étant isolé, il n’a pas souffert de tels dommages. Même observation pour la grosse tour sous laquelle passe la rue du Couvent, et située au Nord de Diano Castello. Le tour inférieur de cet édifice est armé de grosses clefs de fer, puis par d’autres clés orthogonales qu’on peut voir sur une grande hauteur de mur. Cependant, les clefs posées sur la façade sud, ont travaillé davantage, il apparaît des pliages de cornières qui font saillie à l’aplomb du mur. Dans les environs peu éloignés de Diano Castello et dans beaucoup d’autres lieux du bord de mer, on peut observer d’autres tours et clochers qui présentent les même phénomènes. Nombre de victimes : 32 morts – 15 blessés

JPEG - 40.4 ko
Diano Castello
Effets du séisme sur le village
(Collection Didier Moullin)

Classification utilisée dans l’échelle EMS 98.

Le texte n’apporte pas suffisamment de détails sur les dégâts. Néanmoins les photos permettent d’apprécier un degré de dégât de l’ordre de 4 et 5. En fonction du nombre de victime et en tenant compte que les dégâts sont sensiblement moins importants qu’à Diano Marina, on peut s’en tenir à une intensité de VIII – IX.


Source documentaire

- Levret Agnès Grunthal G : Cahier du Centre Européen de Géodynamique et de Séismologie – volume 19 – l’Echelle Macrosismique Européenne – année 2001


[1] Issel Arturo : « Il terremoto del 1887 in liguria », Société Géologique de France (63549).


Commentaires

l'actualité Azurseisme

23 mars - Conférence sur l’Etna au Haut de Cagnes

"Le Cercle des Amis" du Haut de Cagnes, organise dans ses locaux le vendredi 31 mars à 18h30 une (...)

10 mars - Séisme à Pampelone

Le Bureau Central Sismologique Français de Strasbourg (B.C.S.F.) a détecté un séisme de magnitude (...)

27 février - Restitution et rapport du séisme d’Amatrice

RESTITUTION DU SEISME D’AMATRICE A NICE Suite aux séismes des Apennins, une mission de (...)

4 février - Séisme en Martinique

Un séisme de magnitude 5.7 Mw (source Centre Sismologique Euro-Méditerranéen C.S.E.M.), magnitude (...)

18 janvier - Nombreux séismes en Italie centrale

Selon l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), depuis la journée du 18 (...)