Loano et ses environs


Ce territoire de 315 km2 de la province de Savona, débute à l’Est d’Albenga, longe au nord-ouest le torrent Neva et celui de Pennavaira. Sur le littoral, il s’étend jusqu’à Borgio Verezzi. Dans ce secteur les victimes ont été moins nombreuses, on déplora un mort et douze blessés.
L’intensité a pu être définie sur 29 localités : 29 lieux par l’INGV, 22 par SisFrance et 28 points sont proposées par A. Laurenti.
En revanche l’intensité n’a pas pu être déterminée faute d’informations sur de nombreux lieux tels que : Leca, Conscente, Vesallo, Oresine, Vignolo dans la vallée de Pennavaira, Verdi (Isola Inferiore et Isola Superiore), Borgarino, Dari, Bergalla, Cuneo, Gazzo, Vecersio. .
Les effets du séisme ont été moins importants. Sur ce territoire l’intensité maximale n’a pas dépassé VII-VIII sur quatre localités.

Localité Nb hab.1887 Morts Blessés Estimation (Lire) Intensité (MCS) INGV Intensité (MSK) Sisfrance Intensité A. Laurenti (EMS 98)
Leca NC 0 0 NC VII ND ND
Campochiesa 524 0 2 10 000 VI-VII ND VI-VII
Salea NC 0 4 15 000 VII VIII VII-VIII
Cisano sul Neva 476 0 0 115 000 VII VII-VIII VII
Conscente NC 0 0 2 000 VI ND ND
Zuccarello 865 0 0 6 000 VI-VII VII-VIII VI-VII
Castelvecchio di Rocca 119 0 0 NC V VI IV
Erli 753 0 0 20 000 VI-VII VII VII
Carpeneta (Erli) NC 0 0 NC VI ND VI
Praetto (Erli) NC 0 0 NC ND ND VI
Costa di Erli NC 0 0 NC ND ND VI-VII
Bardineto 1 155 0 0 NC VI-VII VII VI-VII
Calizzano 2 955 0 0 12 000 VI-VII VII VII
Castelbianco 889 0 0 2 000 VI VI-VII VI
Nasino 809 0 0 NC VI VI-VII VI
Ceriale 1 074 0 2 20 000 VII-VIII VII VII-VIII
Peagna NC 0 0 4 000 VI-VII ND VII
Borghetto Santo Spirito 650 0 0 7 000 VII VII-VIII VII
Toirano 1 120 0 0 17 000 VII-VIII VIII VII
Boissano 415 0 0 8 000 VI-VII VII VI-VII
Balestrino 938 0 0 40 000 VII-VIII VIII VII-VIII
Carpe NC 0 0 18 000 VII-VIII ND VII
Poggio (Balestrino) NC 0 0 12 000 VII-VIII ND ND
Loano 4 273 0 0 46 813 VII VII-VIII VII
Pietra Ligure 2 137 0 2 29 000 VII VI-VII VII
Ranzi (Pietra) NC 0 0 ND V-VI VI VI
Giustenice 932 0 0 14 000 VII VII-VIII VII
Tovo San Giacomo 643 0 0 25 000 VII VIII VII
Bardino Nuovo 568 0 1 25 000 VII VIII VII
Bardino Vecchio 379 0 0 33 000 VII VIII VII
Magliolo 1 154 0 0 16 000 VII VIII VII
Verezzi 326 0 0 ND VII-VIII VIII VII-VIII
Borgio (Verezzi) 447 0 0 17 000 VII VII-VIII VI-VII

Légende du tableau :
NC : Non Connu - ND : Non Défini
Echelle d’intensité : MCS : Mercalli, Cancani et Sieberg – MSK : Medvedev, Sponheur et Karnik – EMS 98 : European Macroseismic Scale 1998

JPEG - 183.9 ko
Carte des intensités
En rouge, intensités (EMS 98) proposées par A. Laurenti Valeur en noir intensité MCS définie par l’INGV
(Infographie : A. Laurenti, à partir d’un fond de carte Google Maps)

LES EFFETS PAR LOCALITES

CAMPOCHIESA – (fraction d’Albenga)
Alt. : 28 m
Latitude : 44° 04’ 29 Nord - Longitude : 8° 11’ 42 Est
Mercalli rapporte pour cette agglomération les éléments suivants :
Le sacristain, qui était sur le clocher, a soudainement senti tout trembler, tandis que le battant fit raisonner la cloche, puis le son s’est arrêté et ensuite le clocher a fortement oscillé comme le mat d’un navire.
La petite église, n’a eu que deux fissures dans la façade et une dans le premier autel à droite. La fausse voûte de la sacristie avait déjà été fissurées par la tremblement de terre de 1854, celles-ci se sont légèrement agrandies sans apparition de nouvelle. Le mur de façade de la maison paroissiale fut quelque peu détaché ; deux ou trois cheminées sont tombées, les maisons ont été endommagées, en général beaucoup moins gravement qu’au hameau de Salea.
Les dommages ont été évalués selon Mercalli à 10 000 lires. L’évaluation municipale est supérieure, le montant des dommages serait de 15 279 lires [1].

Arturo Issel confirma que les effets du séisme ont été plutôt légers avec seulement quelques dégâts, mais il mentionna que deux personnes furent blessées [2].


SALEA - (fraction d’Albenga)
Alt. : 90 m
Latitude : 44° 05’ 03 Nord - Longitude : 8° 10’ 41 Est
Dans ce hameau d’Albenga, certaines maisons furent ruinées, des voûtes se sont effondrées, faisant quatre blessés. Un garçon était au lit au deuxième étage ; la voûte qui le portait fut précipitée et se retrouva dans l’étable avec le lit, écrit Mercalli.
Les dommages ont été évalués à 15 000 lires. Selon l’évaluation municipale, le montant des dommages serait beaucoup plus élevé, environ 44 172 lires [1].


CISANO SUL NEVA
Alt. : 52 m
Latitude : 44° 05’ 09 Nord - Longitude : 8° 08’ 46 Est

Tous les bâtiments ont subi plus ou moins de dégâts et 18 maisons sont restées inhabitables.
Dans l’église du village, les fissures les plus notables ont été dirigées vers le S-E et l’Est. L’oratoire voisin et perpendiculaire à l’église paroissiale, a eu la voûte fissurée en son milieu. Globalement, les dégâts dans la ville ont été estimés à 115 000 lites [1].


ZUCCARELLO
Alt. : 130 m
Latitude : 44° 06’ 40 Nord - Longitude : 8° 06’ 56 Est

Situé dans la vallée Neva, ce village bâti sur les calcaires du Trias, a moins souffert que Cisano. Édifié sur un sol du pliocène. Les secousses ont été ressenties avec effroi par tout le monde, brisant de nombreux murs et voûtes. Les dommages pour Zuccarello s’élevèrent à 6 000 lires [1].

JPEG - 154.9 ko
Commune de Zuccarello
(Source : Delcampe.net)

ERLI
Alt. : 287 m
Latitude : 44° 08’ 14 Nord - Longitude : 8° 06’ 14 Est

Mercalli écrit que la première secousse a été ressentie par tout le monde avec peur, il n’y a pas eu de victimes, mais a endommagé spécialement le hameau de Riva. Certaines maisons devinrent dangereuses ; mais toutes de mauvaises constructions, et si elles ne sont pas tombées même par des secousses mineures, c’est à cause de l’utilisation du bois dans les constructions.
La façade de l’église fut fissurée verticalement de la fenêtre à la porte. D’autres fissures mineures ont été observées dans les murs ; le clocher resta indemne. Les dommages constatés s’élèvent à 20 000 lires au total.
Il y a eu également des dégâts sensibles à Carpeneto et à Praetto, mais les principaux dommages de ce secteur se produisirent à Costa di Erli [1].


NASINO
Alt. : 335 m
Latitude : 44° 06’ 51 Nord - Longitude : 8° 01’ 46 Est

Ce village situé un peu plus à l’ouest de Castelbianco dans la haute vallée de la Pennavaira, n’a subi que de légers dégâts. Des objets sont tombés et les cloches ont sonné.
Quelques fissures furent observées dans le sol, mais sans relief ; certaines sources devinrent quelque peu troubles [1].


CERIALE
Alt. : 10 m
Latitude : 44° 05’ 47 Nord - Longitude : 8° 13’ 55 Est

Situé sur le bord de mer Ceriale est l’une des localités les plus affectée de ce secteur, Mercalli rapporte les informations suivantes : La mer, avant et pendant les premières secousses, est restée calme. Quelques jours plus tard, il a été remarqué une légère baisse de son niveau.
Comme dans beaucoup d’endroits, immédiatement après la première secousse, les eaux de source devinrent troubles et boueuses. Certains fossés initialement remplis d’eau sont devenus secs et d’autres qui étaient secs se remplirent d’eau.
Un peu au sud de la ville, entre la route carrossable et la colline, plusieurs fissures se sont ouvertes dans le sol . Elles avaient entre 8 et 12 mètres de longueur et 20 à 30 centimètres de large, d’où jaillissaient de l’eau et du sable fin jusqu’à 6 et 8 mètres. Cette eau a inondé une cinquantaine d’ares de terrain qui se desséchèrent rapidement au bout de quelques jours.
Au niveau de la ville, les cheminées ainsi que quelques maisons sont tombées, les autres restèrent très endommagées, les dégâts ont été évalués à 20 000 lires. Un rapport municipal, chiffra une somme beaucoup plus élevée.
Il n’y a pas eu de décès, mais deux personnes ont été blessées par une chute.
Quelques fissures s’ouvrirent sur l’église. La pyramide qui surmonte le clocher s’est fissurée horizontalement à deux endroits, et la partie supérieure s’est quelque peu déplacée. Dans la maison paroissiale, les murs sud-est ont été plus endommagés que les autres. Dans l’angle sud d’une chambre lors de la première secousse, une petite fissure s’est formée, qui a progressivement augmenté en raison des répliques. Une maison isolée avait les murs NO et SE fissurés au niveau des fenêtres des deux étages et aux arcs des portes en dessous [1].
A Ceriale, 78 maisons ont pu être habitables immédiatement, 23 habitables après réparations et 3 ruinées ou à démolir - Montant des dégâts 40 200 lires [2].

JPEG - 81.6 ko
Commune de Ceriale

BORGHETTO SANTO SPIRITO
Alt. : 2 m
Latitude : 44° 06’ 32 Nord - Longitude : 8° 14’ 28 Est

Mercalli rapporte que la première secousse a été ressentie par tous avec une grande frayeur, provoquant la chute des voûtes et des plafonds et des lésions générales dans les immeubles, évalués à 7000 lires, sans faire victimes. L’église, avec la façade orientée au nord-ouest, n’a eu que deux ou trois fissures d’une certaine importance, en particulier une verticale dans le flanc N-E.
Les eaux des fontaines et des puits sont devenues troubles. Pendant plusieurs jours, avant et après le tremblement de terre, une baisse notable de l’eau de mer s’est produit [1].


TOIRANO
Alt. : 38 m
Latitude : 44° 07’ 37 Nord - Longitude : 8° 12’ 25 Est

Le village de Toirano est situé en rive droite de la Varatella, légèrement en hauteur par rapport au cours d’eau.
Selon Mercalli, le tremblement de terre a fait sonner des cloches, des cheminées sont tombées et des lésions graves ont touché presque tous les bâtiments, dont certains ont été ruinés. Il n’y a pas eu de victimes.
Les dégâts généraux s’élevèrent à 35 000 lires, répartis comme suit : dans le bourg 17 000 lires, le hameau de Barescione 6 000 lires, Braida 10 000 lires, et Dari 2 000 lires.
Certaines personnes ont certifié avoir vu des flammes à la surface du sol.
Une source dite « eau chaude », car l’eau fume en hiver, devint trouble et boueuse pendant quelques heures [1].

Arturo Issel, précisera pour cette commune, qu’en plus des dommages mineurs à un certain nombre de maisons, quelques unes d’entre elles furent ruinées [2].


BALESTRINO
Alt. : 371 m
Latitude : 44° 07’ 29 Nord - Longitude : 8° 10’ 28 Est

La première secousse a fait sonner les cloches et a provoqué des chutes d’objets, mais aussi des lésions graves aux maisons, dont certaines sont tombées. Les dégâts globaux s’élevèrent à 70 000 lires, répartis de la manière suivante : 40 000 lires pour Balestrino, 18 000 lires pour Carpe et 12 000 lires pour Poggio.
Il apparaît selon Mercalli que parmi les villages de la vallée, c’est Balestrino qui a le plus souffert. Il nota, que les maisons du village étaient en général très anciennes. De plus elles étaient fondées sur un terrain relativement instable et beaucoup étaient construites les unes sur les autres et dispersées dans des collines escarpées.
Il ajouta qu’une partie de l’église paroissiale et quelques voûtes s’effondrèrent... L’église de S. Andrea présenta trois ou quatre grandes fissures dans la voûte et même dans le revêtement de sol en marbre ... le clocher et une ancienne colonne qui se dresse à côté de la place de l’église resta quelque peu inclinée [1].


LOANO
Alt. : 5 m
Latitude : 44° 07’ 44 Nord - Longitude : 8° 15’ 35 Est

Loano est situé au bord de mer, sur la rive droite du Nimbalto.
Au moment du séisme, à la gare ferroviaire, des personnes ont tout d’abord entendu un bruit sourd provenant de S-O et qui semblait être l’arrivée d’un train, notamment en termes de vitesse. L’illusion était telle que certains employés ont cru à une collision avec un train arrêté en gare. Mais très vite, quelques secondes après, on sentit un mouvement du sol, d’abord saccadé puis ondulé, et selon certains en rotation ou en ondulation selon différentes directions. Le choc dura 12 secondes et sembla être de direction S-O - N-E.
Les cloches des maisons et des églises se mirent a sonner. Au couvent de S. Maria del Carmelo, une partie de la charpente du toit de l’église s’effondra. Du haut du clocher, une grande croix en fer ainsi que son socle en pierre sur laquelle elle était scellée, tombèrent. Loano a moins souffert qu’Albenga et Ceriale. De nombreuses cheminées sont tombées, beaucoup de fissures se sont ouvertes dans les murs principaux et les plafonds. Une voûte est tombée au collège civique. Aucune maison ne s’est effondrée, mais un bon nombre est resté inhabitable. Selon l’expertise des ingénieurs, les dommages furent estimés : Loano (ville) 46 813 lires, le hameau de Mazzocchi 324 lires, le hameau de Meceti 1812 lires, le hameau de Versi 5 357 lires et Borgo Castello 2 715 lires, soit un total de 57 031 lires.
A l’église de S. Maria del Carmelo, deux clefs ont été sectionnées et plusieurs fissures se produisirent dans les murs, certaines presque verticales près de l’angle O-N-O.
Le couvent a également subi des dommages importants, en partie à cause d’une mauvaise construction. Mercalli rappela que l’église du couvent et toute la ville avaient déjà souffert des tremblements de terre de 1612 et 1831.
Parmi les effets induits après le premier choc, l’eau a baissé de 40 cm dans certains puits. En mer les eaux se sont retirées d’environ 2 m de la plage. Les pêcheurs affirment qu’il y a eu un abaissement permanent de la mer ; car après le tremblement de terre, on pouvait contourner la pointe de la jetée sans se mouiller, ce que l’on ne pouvait pas faire auparavant.
Dans les montagnes près de Loano, il y a eu des fissures dans le sol d’une certaine importance [1].


PIETRA LIGURE
Alt. : 3 m
Latitude : 44° 08’ 55 Nord - Longitude : 8° 16’ 58 Est

Les bâtiments, en général, ont été endommagés en particulier les murs intérieurs et les voûtes principalement fissurés avec quelques chutes. Le montant des dommages constatés ont été de 29 000 lires, 70 000 lires selon le rapport municipal. Les cheminées d’une maison près de la gare sont tombées vers le NNE. Dans les murs intérieurs d’une autre maison, les fissures ont été orientées NE-SW. Dans le bourg latéral de la place, composé de nombreuses maisons, la première et la dernière ont particulièrement souffert, notamment celle de l’ouest. L’église de l’Annunziata a eu le côté nord détaché par une fissure verticale qui parcourt toute la façade ouest.
Parmi les effets induits, certaines sources ont donné de l’eau trouble pendant quelques heures ; quelques petites fissures se sont ouvertes dans la plaine vers l’est [1].
Arturo Issel nota pour cette ville côtière, qu’elle fut presque intacte malgré deux blessés [2].


GIUSTENICE
Alt. : 140 m
Latitude : 44° 10’ 19 Nord - Longitude : 8° 14’ 46 Est

Des objets, des cheminées et des voûtes sont tombés. De nombreuses fissures ont été ouvertes dans les murs et quelques maisons sont restées absolument inhabitables et à abandonner. Les dommages constatés s’élevèrent à 14 000 Lires.
Par ailleurs, on releva que les eaux des sources troublèrent [1].
Issel rajoute que la voûte de la travée de droite de l’église de San Michele est tombée et le presbytère est resté très endommagé. L’édifice a été traversé par une grande fissure de direction sud-sud-est vers le nord-nord-ouest.
L’ancien château de la famille Del Carretto, bien que vétuste en raison de son âge, a résisté à l’impact du tremblement de terre. Depuis le haut d’un mur disjoint, seules quelques pierres sont tombées [2].


TOVO SAN GIACOMO
Alt. : 47 m
Latitude : 44° 10’ 35 Nord - Longitude : 8° 16’ 06 Est

Dans ce village, des murs sont tombés et des maisons ont été détruites, causant des dégâts estimés à plus de 25 000 lires [1].
L’église paroissiale a subi quelques dégâts dus à la chute de la partie supérieure du clocher et de l’un des obélisques qui ornent la façade.
A Tovo, 11 maisons, presque toutes des masures pauvres, ne sont plus susceptibles d’être réparées, beaucoup d’autres ne pourront plus être habitées sans travaux de consolidation.
Selon le bilan publié par Issel, 130 maisons ont pu être habitables immédiatement, 36 habitables après réparations et 13 ruinées ou à démolir - Montant des dégâts 34 000 lires. [2].


BARDINO NUOVO - BARDINO VECCHIA ET MAGLIOLO
Alt. : 234 m
Latitude : 44° 11’ 21 Nord - Longitude : 8° 16’ 18 Est

Le tremblement de terre a été ressenti comme à Tovo San Giocomo, à la fois pour la forme des secousses et aussi pour l’intensité. Les dommages ont été évalués pour Bardino Nuovo à 25 000 lires, pour Bardino Vecchio à 33 000 lires et pour Magliolo à 16 000 lires [1].
Parmi les villages gravement affectés, non loin de la mer écrit Issel, il y a Bardino Nuovo, qui compta un blessé.
A Bardino Nuovo, 116 maisons ont pu être habitables immédiatement, 11 habitables après réparations et 5 ruinées ou à démolir - Montant des dégâts 18 000 lires.
Quant à Bardino Vecchio 78 maisons ont pu être habitables immédiatement, 9 habitables après réparations et 2 ruinées ou à démolir - Montant des dégâts 15 200 lires. [2].


VEREZZI
Alt. : 10 m
Latitude : 44° 09’ 36 Nord - Longitude : 8° 18’ 16 Est

La première secousse détruisit plusieurs cheminées et murs et certains bâtiments se sont effondrés en grande partie et beaucoup d’autres ont été laissés dans un état délabré qui deviendront ruines si des réparations ne sont pas faites rapidement. Verezzi est divisé en quatre hameaux, dont deux sont édifiés sur de la roche et n’ont signalé que des dégâts mineurs. Tandis que les deux autres, surtout le hameau de la Crosa situé plus haut fondés sur le tuf, sont restés très endommagés. Les eaux d’une fontaine (300 m au dessus du niveau de la mer), sont devenues troubles et le sont restées pendant plusieurs jours. Des fissures se sont ouvertes dans le sol, mais avec peu de relief, mesurant seulement deux ou trois cm de large [1].

JPEG - 86.5 ko
Borgio Verezzi
Bourgade de la commune de Verezzi avec son église San Pietro
(Photo : carte de 1966, site Ebay)

[1] TARAMELLI T. et MERCALLI G. "Il terremoto Ligure del 23 febbraio 1887" - Parte IV - Volume VIII - Roma 1888 - Biblioteca Istituto Geologia Universita di Genova

[2] Arturo Issel : "Il terremoto del 1887 in Liguria" - Roma 1888 - Bibliothèque Société Géologique de France


Commentaires

Navigation Azurseisme

Articles de la rubrique

l'actualité Azurseisme

22 septembre - Séisme de Guéret

Un séisme de magnitude 3.5 (source CEA DASE) a été détecté le 22 septembre à 00h06 TU soit à 02h06 (...)

14 août - Séisme à Castellane

Un petit séisme de magnitude 2,2 MLv (Geoazur) a été enregistré par les réseaux sismiques régionaux, (...)

5 août - Séisme historique ligure de 1887

Azurseisme.com vous propose une carte macrosismique en cours de réalisation, sur la répartition (...)