Savona et ses environs


Ce territoire de Savona ainsi défini, s’étend sur une superficie de 583 km2. Il se délimite en bord de mer, par la localité de Vallegia à l’ouest, jusqu’à Celle Ligure et au nord, approximativement avec la région du Piemont.
L’intensité la plus forte de ce secteur s’élève VII-VIII et concerne la ville de Savona. Comme les secteurs précédents, ce sont encore les localités implantées sur des sols alluvionnaires qui ont le plus souffert comme Savona et Albissola Marina.
L’intensité a pu être proposée sur 27 localités.

Localité Nb hab.1887 Morts Blessés Estimation (Lire) Intensité (MCS) INGV Intensité (MSK) Sisfrance Intensité A. Laurenti (EMS 98)
Vallegia NC 0 0 7 950 VI-VII ND VII
Quiliano 4 154 0 0 38 369 VI-VII VII VII
Montagna NC 0 0 3 800 VI-VII ND VI-VII
Cadibona NC 0 0 3 800 VI-VII ND VI-VII
Roviasca NC 0 0 11 790 VI-VII ND VI-VII
Savona 29 381 0 0 NC VII-VIII VIII VII-VIII
Zinola (hameau) NC 0 0 NC ND ND VII
Lavagnola (hameau) NC 0 0 NC ND ND VII
Legino (hameau) NC 0 0 NC ND ND VII
Albissola Marina 1 920 3 30 450 000 VIII VIII VII
Albissola Superiore 2 187 0 0 50 000 VII ND VI-VII
Ellera 927 0 0 75 910 VII VII ND
Celle Ligure 2 335 0 0 90 000 VI-VII VII VII
Cosseria 910 0 0 4 111 VI ND VII
Millesimo 1 388 0 0 9 960 VI VII V-VI
Cengio 1 001 0 0 NC VI VII V-VI
Valzemola NC 0 0 8 390 ND ND VI
Rocchetta di Cengio 324 0 0 NC ND VII-VIII VI
Chiesa NC 0 0 8 390 ND ND VI
Mallare 1 724 0 0 8 000 VI VI-VII V-VI
Biestro 604 0 0 4 760 VI VI-VII V-VI
Plodio 364 0 0 5 500 VI VI-VII VI
Carcare 1 314 0 0 4 206 VI-VII VII VI
Cairo Montenotte 4 737 0 0 2 000 VI VI-VII VI
Dego 2 151 0 0 NC VI VI-VII V
Santa Giulia 1 808 0 0 1 400 VI VII V
Altare 2 247 0 0 100 000 VI-VII VII VI-VII
Osiglia 1 182 0 0 NC VII VII VI-VII

Légende du tableau : NC : Non Connu - ND : Non Défini Echelle d’intensité : MCS : Mercalli, Cancani et Sieberg – MSK : Medvedev, Sponheur et Karnik – EMS 98 : European Macroseismic Scale 1998

JPEG - 237 ko
Bassin de Savona
Savona et ses environs :
En rouge, intensités (EMS 98) proposées par A. Laurenti
En noir intensité définie par l’INGV
(Infographie : A. Laurenti, à partir d’un fond de carte Google Maps)

DÉTAILS DES EFFETS

QUILIANO
Alt. : 32 m
Latitude : 44° 17’ 35 Nord - Longitude : 8° 24’ 37 Est

Les différents hameaux de cette commune, éparpillés dans la vallée qui débouche vers la mer entre Vado et Savona et se dirige vers le nord jusqu’à Cadibona, ont tous eu des fissures dans les murs, des chutes de cheminées et des dégâts importants, mais pas de victimes. Les dommages ont été évalués pour Quiliano 38 369 lires, pour Montagna 3 800 lires, pour Valleggia 7 950 lires, pour Roviasco 11 790 lires (Pour Cadibona voir le village d’Altare en avant.). Dans le hameau de Valleggia (le plus proche de la mer) il a été observé un manque d’eau dans les puits [1].
A Quiliano 67 maisons ont pu être habitables immédiatement, 29 habitables après réparations et 11 ont été ruinées ou à démolir – Montant des dégâts 39 000 lires [2].


SAVONA
Alt. : 4 m
Latitude : 44° 18’ 28 Nord - Longitude : 8° 28’ 51 Est

La commune de Savona regroupant plusieurs hameaux, est délimitée à l’ouest par le fleuve côtier Quiliano. Les hameaux de Zinola, Legino et Fornaci s’étendent à l’est de ce cours d’eau, jusqu’au fleuve côtier du Letimbro. A l’est de ce dernier, se trouve la cité ancienne de Savona et son port. Au nord et au bord du Letimbro, est implanté le hameau de Lavagnola.

Localité Maisons inhabitables Maisons nécessitant des réparations urgentes pour être habitables Estimation (Lire)
Intérieur de la cité 557 1 202 1 183 195
Hameaux de Fornaci, Zinola et Legino 248 172 324 900
Hameaux de Lavagnola, S. Bernardo, Marmorassi, Santuario San Bartolomeo 108 508 311 385
Hameaux Falconi et Rocca di Legino 7 17 19 837

Une évaluation des dommages, réalisée par une commission technique pour le compte de la commune de Savona, a donné les résultats dans le tableau ci-dessus [1].
La première secousse a été ressentie par tous, provoquant une grande panique, avec la chute de vases et autres objets, certains même ont été jetés à distance. Dans le café de la gare, toutes les bouteilles ont été brisées. Presque toutes les maisons ont été fissurées. Seules deux vieilles maisons ont totalement été ruinées à l’intérieur en raison de l’écartement des façades, laissant les murs principaux debout. Il y a eu 10 morts ensevelies sous les ruines de ces deux maisons. Elles étaient situées, l’une rue Untoria et l’autre rue Forni. Dans la première il y a eu 6 morts et 5 blessés ; dans la seconde 3 morts et 1 blessé décédé des suites de ses blessures. Une personne a été trouvée morte dans une maison du Cours Amedeo. Neuf autres personnes ont été blessées dans différentes rues, toutes à l’intérieur de la ville. Deux autres personnes sont décédées plus tard des suites de leurs blessures, et 12 personnes ont subi des blessures plus ou moins graves [1].

JPEG - 310.1 ko
Savona vecchia Darsena
Carte postale année 1915
(Source : site Geneanet)

La deuxième secousse fut beaucoup moins forte que la première, de sorte que certains ne l’ont pas remarqué ; la troisième plus forte que la seconde et moins que la première causa encore des dommages aux bâtiments, provoquant l’effondrement d’une maison rue Forni [1].
Plusieurs fissures ont été observées à l’étage supérieur du palais Liceo où se trouve le cabinet de physique. Le mur ouest a été le plus endommagé et un peu détaché.
Parmi les phénomènes induits, au niveau du sol, il n’y a pas eu de phénomène particulier, à l’exception de quelques fissures près du quai du vieux port [1].
Avant le tremblement de terre, la mer a montré un calme et une quasi immobilité. Puis, certains affirmèrent qu’au moment du tremblement de terre, la mer s’est retirée de la plage, puis est revenue. Ensuite, elle a déposé de nombreux poissons morts sur la plage [1].
Assez rapidement les sauveteurs montèrent des tentes sur la place de la gare, dans les jardins du Cours de la mer, sur la place d’armes, dans les jardins du député Demari ouverts au public. Les navires et les vapeurs ancrés en port ont abrité de nombreuses personnes. Beaucoup de familles abandonnèrent la ville, en se répandant dans les campagnes et beaucoup partirent par le chemin de fer pour le Piémont [3].

JPEG - 578.1 ko
Savona
Carte postale date non connue
(Source : site Geneanet)

À l’embouchure de la vallée de Sansobia se trouve la commune d’Albissola, réparti sur deux sites Albissola Marina et Albissola Superiore. Le premier, est édifié au bord de mer sur les marnes du Pliocène et sur des alluvions récentes. Il fut grandement ruiné et le second, édifié sur d’anciennes roches cristallines, a eu des dégâts mineurs. Certaines maisons placées sur la roche entre Albissola Marina ont également peu souffert, reposant sur les roches cristallines [1].

ALBISSOLA MARINA
Alt. : 3 m
Latitude : 44° 19’ 37 Nord - Longitude : 8° 30’ 10 Est

Albissola Marina est le point le plus oriental de la Riviera où le tremblement de terre a été désastreux. Lors de la première secousse, plusieurs maisons se sont effondrées et, à quelques exceptions près, les autres ont subi des lésions graves ou légères. Il y a eu 3 morts, écrasés sous les ruines, 14 grièvement blessés avec des fractures ou autres blessures et 16 légèrement blessés avec des ecchymoses ou des coupures. [1].
D’après Arturo Issel, la ville est en partie fondé sur un lit d’alluvions récentes assez mince et en partie sur de l’argile du pliocène.
Dans cette ville 55 maisons ont pu être habitables immédiatement, 118 habitables après réparations et 6 ruinée ou à démolir – Montant des dégâts 250 014 lires [2].
Sur la plage se trouvent des maisons démolies parmi lesquelles le petit palais du Farragiana. Les autres réduites aux décombres sont de vieilles habitations de pêcheurs [3].

JPEG - 142.5 ko
Albissola Marina
(Photo : site Marklinfan Club Italia - année non connue )

ÀLBISSOLA SUPERIORE
Alt. : 10 m
Latitude : 44° 20’ 22 Nord - Longitude : 8° 30’ 36 Est

Il n’y a eu ni morts ni blessés et les dégâts ont été estimés à un total de 125 000 lires [1].
Dans cette ville 119 maisons ont pu être habitables immédiatement, 71 habitables après réparations et 2 ruinée ou à démolir – Montant des dégâts 29 535 lires [2].


CELLE LIGURE
Alt. : 4 m
Latitude : 44° 20’ 31 Nord - Longitude : 8° 32’ 44 Est

La première secousse fut ressentis par tous et provoqua une grande peur. Une voûte et quelques cheminées sont tombés, les plafonds et les murs ont été fissurés. Personne n’a été blessé. Les dommages aux bâtiments s’élèvent pour Celle à 90 000 lires, pour le hameau de Costa à 10 000 lires, 7 000 lires pour Fauda et 3 000 lires pour Ferrari [1].
A Celle Ligure 42 maisons ont pu être habitables immédiatement, 208 habitables après réparations et 8 ont été ruinées ou à démolir – Montant des dégâts 53 800 lires [2].

JPEG - 116.4 ko
Celle Ligure
(Photo : site Marklinfan Club Italia - année 1950 )

[1] TARAMELLI T. et MERCALLI G. "Il terremoto Ligure del 23 febbraio 1887" - Parte IV - Volume VIII - Roma 1888 - Biblioteca Istituto Geologia Universita di Genova

[2] Arturo Issel : "Il terremoto del 1887 in Liguria" - Roma 1888 - Bibliothèque Société Géologique de France

[3] Il Cittadino - Savona le 25 février 1887


Commentaires

Navigation Azurseisme

l'actualité Azurseisme

22 septembre - Séisme de Guéret

Un séisme de magnitude 3.5 (source CEA DASE) a été détecté le 22 septembre à 00h06 TU soit à 02h06 (...)

14 août - Séisme à Castellane

Un petit séisme de magnitude 2,2 MLv (Geoazur) a été enregistré par les réseaux sismiques régionaux, (...)

5 août - Séisme historique ligure de 1887

Azurseisme.com propose une carte interactive en cours de réalisation, sur la répartition des (...)