Vallées de la Nervia et de la Roya


EFFETS DU SÉISME DANS LA VALLÉE DE LA NERVIA ET SES AFFLUENTS

Les villages de cette vallée ont souffert différemment. Les dommages furent très graves à Castelvittorio, Apricale et Bajardo. Ils ont été peu considérables à Dolceacqua, Isolabuona et Rocchetta Nervina. Et enfin, ils furent moyennement importants à Camporosso et Pigna. Les effets sur le village de Buggio seront ignorés.

CAMPOROSSO (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 1 752 ha - Alt. : 25 m
Latitude : 43° 49’ 00’’ Nord - Longitude : 7° 38’ 00’’ Est
Population : 1 526 habitants en 1881 – 5 540 habitants au 30 juin 2019

Camporosso est situé dans la vallée de la Nervia, à environ trois kilomètres du littoral. On remarque que la population depuis 1881, a presque été multipliée par quatre. Cela s’explique par le développement de la ville le long de la Via Aurelia, proche de la mer.

Les effets

Selon Mercalli, plusieurs cheminées sont tombées et de nombreuses maisons ont subi de graves dégâts estimés à 78 250 lires. Une personne a été légèrement blessée.
Il signala également l’ouvert d’une fissure sur la route de Camporosso à la tour de San Giacomo et de nombreux glissements de terrain [1].

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 55.8 ko
Village de Camporosso
Cette commune est située en fond de vallée. A droite l’église paroissiale de San Marco symbole de la dévotion et de l’unité communale.
(Photos : André Laurenti)

DOLCEACQUA (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 2 023 ha - Alt. : 51 m
Latitude : 43° 51’ 06’’ Nord - Longitude : 7° 37’ 20’’ Est
Population : 2 338 habitants en 1881 – 2 092 habitants au 30 juin 2019

Les effets

Les dégâts estimés à 9 451 lires, ne furent pas graves. A droite du pont, une vieille chapelle déjà fissurée,est tombée. Les murs en ruines du château sont encore debout. [1].

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 153 ko
Village de Dolceacqua
Il est situé en pied de pente et en fond de vallée à 51 m d’altitude dans la vallée de la Nervia.
(Photos : André Laurenti)

ROCCHETTA NERVINA (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 1 504 ha - Alt. : 235 m
Latitude : 43° 53’ 00’’ Nord - Longitude : 7° 36’ 00’’ Est
Population : 783 habitants en 1881 - 291 habitants au 30 juin 2019

Rocchetta Nervina est l’unique village situé dans la petite vallée en cul de sac du torrent Barbaira, un affluent en rive droite de la Nervia.

Les effets

La secousse a été ressentie par tous avec beaucoup d’effroi. Il fut signalé "des chutes de cheminées et des dégâts aux bâtiments évalués selon l’expertise de l’ingénieur provincial, à 3 410 lires". Des inquiétudes ont été notées chez tous les animaux et surtout les poules. Par ailleurs, les eaux sont devenues blanches. Un rocher s’est éboulé dans le lieu appelée Casarossa [1].

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.


ISOLABONA (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 1 240 ha - Alt. : 106 m
Latitude : 43° 52’ 50’’ Nord - Longitude : 7° 38’ 25’’ Est
Population : 1 171 habitants en 1881 - 685 habitants au 30 juin 2019

Les effets

Les dégâts estimés à 7 035 lires, furent peu nombreux. Le journal "Il Cittadino du 5 mars 1887 mentionne qu’une seule maison s’écroula et le campanile de l’église paroissiale menaça d’être ruiné [1].

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 141.6 ko
Village d’Isolabona
Situé en fond de vallée à 106 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

Isolabona se trouve au confluent d’une autre petite vallée du Merdanzo affluent de la Nervia. Cette vallée abrite deux villages, Apricale et Bayardo

APRICALE (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 1 968 ha - Alt. : 291 m
Latitude : 43° 52’ 50’’ Nord - Longitude : 7° 39’ 42’’ Est
Population : 2 103 habitants en 1881 - 629 habitants au 30 juin 2019

Les effets

Les dégâts furent graves et estimés à 117 400 lires. Les maisons effondrées ont été peu nombreuses, mais plus d’une quarantaine furent inhabitables. L’église de S. Romolo a été ruinée, mais heureusement les fidèles étaient sortis avec le curé pour accompagner un défunt. Sept personnes ont été légèrement blessés. L’eau est devenue blanche dans de nombreuses sources et certaines se sont arrêtées pendant plusieurs jours [1].

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 153.4 ko
Village d’Apricale
Surplombant le vallon de Merdanzo, il est situé sur un versant dominé à 291 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

BAYARDO : voir page spéciale sur Bayardo


PIGNA (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 5 370 ha - Alt. : 280 m
Latitude : 43° 56’ 00’’ Nord - Longitude : 7° 40’ 00’’ Est
Population : 3 421 habitants en 1881 - 795 habitants au 30 juin 2019

Les effets

Selon l’enquête du gouvernement, les dommages ont été évalués à 76 300 lires.
La magnifique basilique de Pigna a eu les murs décollés. La pointe du campanile a été pliée légèrement vers l’ouest-nord-ouest. Les murs de la maison Rambaldi ont été projetés vers le nord ouest-sud est [1].

Village ancien dont les maisons sont empilées sur le flanc d’une colline. Il y eu quelques dégâts sur les édifices moins résistants mais pas de victime [2].
Le débit de la source sulfureuse de Pigna qui était de 375 litres par minute, fut réduit à 100 litres / mn. A cette époque et dans les premières années du XIXe siècle, pour répondre aux besoins des premiers touristes, dans les bâtiments ruraux et les moulins il était possible d’obtenir des bacs qui permettaient de se baigner en utilisant l’eau sulfureuse. [3].

, Remarque La localité de Buggio située en amont dépend de Pigna

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 199.6 ko
Commune de Pigna
Cette commune est situé en pied de pente et en fond de vallée à 280 m d’altitude.
(Photo : André Laurenti)

CASTELVITTORIO (PROVINCE D’IMPERIA) :
Superficie : 2 571 ha - Alt. : 420 m
Latitude : 43° 55’ 00’’ Nord - Longitude : 7° 40’ 00’’ Est
Population : 1 627 habitants en 1881 - 275 habitants au 30 juin 2019

Les effets

Le village situé sur des roches peu résistantes a été gravement endommagé. Certaines maisons se sont effondrées presque complètement et beaucoup sont restées inhabitables. Il y a eu 5 morts et 2 blessés. Si les victimes ne sont pas plus nombreuses écrira Mercalli, c’est parce que la population était rassemblée dans l’église qui a résisté aux secousses.
Les dommages ont été évalués à 396 260 lires.
L’église paroissiale a eu des fissures à chaque arches. Le clocher isolé devant l’église est resté indemne. La façade de l’église de S. Caterina a été fendue.
Par ailleurs, des fissures se sont ouvertes dans le sol à de nombreux endroits. Les eaux de sources sont devenues troubles et certaines sont devenues chaudes après la première secousse [1].

Classification

Cette commune a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 206.3 ko
Village de Castel Vittorio
Il est situé sur un replat à 420 m d’altitude.
(Photos : André Laurenti)

BUGGIO
Alt. : 482 m
Latitude : 43° 57’ 40’’ Nord - Longitude : 7° 41’ 02’’ Est
Population : 70 habitants au 27 avril 2011

Ce hameau, dernier lieu habité de la vallée de la Nervia, dépend de la commune de Pigna. Les effets du tremblement de terre ne sont pas connus.

Classification

La commune de Pigna a été classée en zone 3 (sismicité basse) selon l’ordonnance PCM n° 3274 du 20/03/2003.

JPEG - 212.5 ko
Village de Buggio
Cette localité aux maisons élevées, dépend de la commune de Pigna.
(Photo : André Laurenti)

VALLEE DE LA ROYA

VENTIMIGLIA (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 5 400 ha - Alt. : 9 m
Latitude : 43° 47’ 25 Nord - Longitude : 7° 36’ 26 Est
Population : 8 880 habitants en 1881 – 24 142 habitants le 30 novembre 2019

Cette ville frontalière a été certes éprouvée par ce séisme, mais elle a beaucoup moins souffert que Menton qui est pourtant plus éloignée vers l’ouest de l’épicentre. Un employé de la Régie Française, Monsieur Silvi, fut surpris par l’effondrement des étages supérieurs de la maison qu’il habitait. Il sauta par la fenêtre du premier et se blessa grièvement au pied. La presse française mentionna que quelques immeubles furent endommagés et qu’une femme fut légèrement blessée. On déplora également des dommages aux édifices publics. Ainsi les lycées, les écoles élémentaires, les immeubles du cadastre et des finances, s’écroulèrent en partie. L’église Saint-François fut légèrement ébranlée mais dans l’ensemble, toutes les traces de la catastrophe ont été rapidement effacées.

JPEG - 64.9 ko
Ventimiglia
Vieux bourg de Ventimiglia édifié sur une colline à gauche, extension de la ville sur la rive gauche de la Roya.
(Photos : André Laurenti)

Arturo Issel apporte des informations complémentaires intéressantes, il écrit qu’un grand nombre de maisons et de murs furent brisés dans la cité nouvelle qui repose sur les alluvions récents de la Roya. Il nota qu’au bas de la voie Aprosio, une maison récente et de belle apparence a eu la façade Nord-nord-ouest toute lézardée. Dans la partie supérieure de cette construction se trouvait un gymnase, il fut entièrement délabré.
Dans l’église de San Francesco, le pliage de clés des tirants montra la force de traction considérable exercée, si les tirants avaient cédé tout l’édifice se serait effondré [2].

Le constat de Mercalli est proche de celui d’Issel, il écrit que plusieurs cheminées sont tombées dans la rue et ont ruiné l’angle de l’ancien couvent de S. Francesco. Presque toutes les maisons ont subi des dommages plus ou moins considérables à Borgo S. Agostino, situé sur des alluvions récents. Ils ont été mineurs dans le vieux village de Ventimiglia, où il y a pourtant des bâtiments excessivement élevés, ayant même 5 étages.
En général, les chutes de cheminées, de grilles, d’ornements et de nombreuses terrasses ; n’a pas fait de victimes, seulement quelques personnes légèrement blessées. Les dommages ont été évalués à 536 990 lires.
La mer est restée dans un calme parfait rapporta Mercalli. Dans les montagnes environnantes, plusieurs crevasses se sont ouvertes. Certains affirment avoir vu des oliviers repoussés du sol avec leurs racines [1].

JPEG - 100.1 ko
Campement de sinistrés à Ventimiglia
Famille de français après le tremblement de terre de 1887 dont le personnage debout au centre était douanier à Ventimiglia.
(Photo : transmise par un descendant de la famille demeurant à la Gaude)

Le 18 avril le long de la Roya le mont Roverino qui avait déjà été fendu par le tremblement de terre, s’est affaissé d’un côté. Les habitants de la vallée crurent à une nouvelle secousse. La partie détachée représente environ 100 000 m3 qui encombrent la route nationale et le fleuve sur une longueur de 250 m environ, en tombant elle a enseveli une maison. Au moment de la chute, une épaisse nuée s’est élevée au dessus de la montagne. Cette montagne présentait depuis le séisme des ouvertures qui étaient dangereuses et l’autorité avait pris des mesures pour faire tomber par le moyen des mines. C’est en préparant ces mines que la montagne s’est écroulée [4].

Remarque
Les hameaux de Grimaldi, Mortola, Bevera, Trucco, Verrandi, Latte, Carletti, Porra, San Bernardo, Seglia, Sealza, San Lorenzo, Varase, Torri, Mortola Superiore, San Antonio, et Villatella font partie de Ventimiglia.


LA MORTOLA (PROVINCE D’IMPERIA)
Mortola inférieur - Latitude : 43° 47’ 6.75" Nord - Longitude : 7° 33’ 15.66" Est
Mortola supérieur - Latitude : 43° 47’ 29.01" Nord - Longitude +7° 32’ 25.03" Est

Les effets
Il y a eu des fissures sur les maisons moins robustes. Même sur la villa Hanbury (le palais des orangers) une construction pourtant solide se produisit des fissures. Le long de la Mortola, les fermes Cae et Zanoni subirent de graves dommages quelques uns de leurs habitants ont été blessés [2].

JPEG - 191.2 ko
Hameau de la Mortola
La Mortola inférieure située sur un versant au dessus de la mer
(Photo : André Laurenti)

AIROLE (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 1 474 ha - Alt. : 149 m
Latitude : 43° 52’ 17" Nord - Longitude : 7° 33’ 12" Est
Population : 1 703 habitants en 1881 – 379 habitants au 30 juin 2019

Les effets
Cette localité de la vallée de la Roya a souffert un peu plus que Piena situé plus au nord. Les dégâts furent estimés à 27 700 lires [1].

Remarque
La localité de Collabassa dépend d’Airole

JPEG - 220.9 ko
Village d’Airole
Airole est situé sur un versant à 149 m d’altitude dans la vallée de la Roya.
(Photo : André Laurenti)

OLIVETTA SAN MICHELE (PROVINCE D’IMPERIA)
Superficie : 1 384 ha - Alt. : 292 m
Latitude : 43° 53’ Nord - Longitude : 7° 31’ Est
Population : 959 habitants en 1881 – 200 habitants au 30 juin 2019

Les effets
Les effets ne sont pas connus pour ce village
L’Istituto Nazionale di Geofisica n’a pas attribué d’intensité sur cette commune.

Remarque
Les localités de Fanghetto, et San Michele dépendent d’Olivetta San Michele

JPEG - 184.3 ko
Olivetta San Michele
Cette commune est située sur un ensellement.
(Photos : André Laurenti)

FANGHETTO
Superficie : 1 384 ha - Alt. : 205 m
Latitude : +43° 53’ 15.65" - Longitude : +7° 32’ 18.01"

Les effets
Les effets ne sont pas connus
L’Istituto Nazionale di Geofisica n’a pas attribué d’intensité sur cette localité.

Remarque
Cette localité appartient à la commune d’Olivetta San Michele

JPEG - 230.7 ko
Hameau de Fanghetto
Cette localité est située sur le flanc d’une colline.
(Photo : André Laurenti)

PIENE HAUTE
Alt. : 613 m
Latitude : 43° 54’ 10 Nord - Longitude : 7° 30’ 56 Est

Cadastre 1949
Section : IV Feuille IV origine Olivetta San Michelle

Les effets
Mercalli donnera des détails sur des effets environnementaux, mais pas sur le bâti. Il écrira : d’énormes rochers sont tombés des montagnes et ont endommagé la campagne à certains endroits. Des glissements de terrain d’une certaine ampleur se sont produits. Certaines sources ont disparu et d’autres ont diminué. Les deuxième et troisième secousses ont été ressenties [1].

Remarque
Le hameau de Piene Haute fut annexé à la France en 1945

JPEG - 226 ko
Hameau de Piène Haute
Il est situé sur un ensellement à 613 m d’altitude
(Photo : André Laurenti)

Sur ce territoire de 276 km2 les intensités ont pu être déterminées sur douze localités. Les effets ne sont pas connus pour le village de Buggio dans la vallée de la Nervia et pour les localités d’Olivetta San Michele, de Fanghetto et de Collabassa.
Pour la vallée de la Roya, le village de Piena a été inclus dans cette page car à l’époque du tremblement de terre Piena était italien. Plus au nord la Brigue et Tende étaient également italien, mais pour faciliter la cartographie, ils seront ajouter à la partie française de la vallée de la Roya.

Localité Nb hab.1887 Morts Blessés Estimation (Lire) Intensité (MCS) INGV Intensité (MSK) Sisfrance Intensité A. Laurenti (EMS 98)
Camporosso 1526 0 1 78 250 VII-VIII VII VII
Dolceacqua 2338 0 0 9 451 VII VII-VIII VI-VII
Roquetta Nervina 783 0 0 3 410 VII VII VI-VII
Isolabona 1171 0 0 7 035 VII-VIII VII-VIII VII
Apricale 2103 0 7 117 400 VII-VIII VIII VIII
Bajardo 1587 220 60 NC VIII IX VIII
Pigna 3421 0 0 76 300 VI ND VI-VII
Castel Vittorio 1627 5 2 396 260 VII-VIII VIII-IX VIII
Ventimiglia 8880 0 oui ? 536 990 VII-VIII VII-VIII VII-VIII
Airole 1703 0 0 27 700 VII VIII VII
Piena 1558 0 0 7 385 VII VII-VIII VI
La Mortola ND 0 oui ? ND ND ND VII

Légende du tableau :
NC : Non Connu - ND : Non Défini
Echelle d’intensité : MCS : Mercalli, Cancani et Sieberg – MSK : Medvedev, Sponheur et Karnik – EMS 98 : European Macroseismic Scale 1998

JPEG - 194.6 ko
Vallées de la Nervia et de la Roya
En rouge, intensités (EMS 98) proposées par A. Laurenti
(Infographie : A. Laurenti, à partir d’un fond de carte Google Maps)

Source documentaire

- Levret Agnès Grunthal G : Cahier du Centre Européen de Géodynamique et de Séismologie – volume 19 – l’Echelle Macrosismique Européenne – année 2001


[1] TARAMELLI T. et MERCALLI G. "Il terremoto Ligure del 23 febbraio 1887" - Parte IV - Volume VIII - Roma 1888 - Biblioteca Istituto Geologia Universita di Genova

[2] Arturo Issel : "Il terremoto del 1887 in Liguria" - Roma 1888 - Bibliothèque Société Géologique de France

[3] La Gazzetta di Pigna - n°35 giugno 2003 : http://www.terraligure.it/gazzetta/...

[4] L’Éclaireur du Littoral : Extrait du journal du 28 avril 1887 (Arch. Dép. Des A. M.)


Commentaires

l'actualité Azurseisme

25 novembre - Séisme ligure de 1887 : avancement du projet

Le 23 février 1887, il y a 133 ans, un fort séisme dont l’épicentre était situé en mer au large de (...)

22 septembre - Séisme de Guéret

Un séisme de magnitude 3.5 (source CEA DASE) a été détecté le 22 septembre à 00h06 TU soit à 02h06 (...)

14 août - Séisme à Castellane

Un petit séisme de magnitude 2,2 MLv (Geoazur) a été enregistré par les réseaux sismiques régionaux, (...)