Séisme de Jausiers 7 avril 2014


Un tremblement de terre défini comme fort, s’est produit lundi 7 avril 2014 à 19h27 TU soit à 21h27 heure locale dans la haute vallée de l’Ubaye.
Parmi les différents enregistrements, les valeurs de magnitudes préférentielles qui ont été retenues par le Bureau Central Sismologique Français (B.C.S.F.) sont : 5.2 (Ml) comme magnitude locale (valeur ReNaSS) et 4.8 (Mw) comme magnitude de moment (valeur B.C.S.F. Denieul) [1] .
Ce séisme s’est produit en limite des départements des Alpes de Haute Provence et des Hautes Alpes, plus précisément dans le secteur de la Tête de vallon Claous dans le massif du Parpaillon, tout proche du séisme du 26 février 2012.
L’épicentre a été situé à 5,5 km au nord-ouest de la Condamine Châtelard (185 habitants), entre cette commune et celle de Crévoux dans les Hautes-Alpes (139 habitants). Il fut distant aussi de 8,5 km au nord-ouest de Jausiers (1 135 habitants) et de 12 km au nord de Barcelonnette (2 667 habitants).

Caractéristiques
L’hypocentre a été estimé à une profondeur de 12 km de la surface du sol (Sismalp) et 8 à 9 km selon Géoazur. Sismalp précise que la faille en question a une orientation Nord 155°E et un pendage de 58° vers le Sud-Ouest. Cette faille normale a fonctionné à la fois en décrochement dextre avec une très faible composante en extension [1].
D’après l’Institut des Sciences de la Terre (Isterre), le séisme a rompu une portion d’environ 2 à 3 km de long (4 à 9 km ) d’une faille [1] .
Le système de failles de Serenne se caractérise par un réseau de failles assez dense, mais dont les tracés restent peu visibles à la surface du sol. La longueur de ce système est d’environ 60 km. En profondeur, le système de failles atteint une dizaine de kilomètres de largeur (Rey et al, 2014, Le Goff et al. 2009) [1] .

JPEG - 76.7 ko
Commune de Jausiers
Cette localité en bordure de l’Ubaye abrite 1 115 habitants.
(Photo : André Laurenti)

Répliques ou réactivation de l’essaim
Depuis le choc principal, de nombreuses répliques se sont produites, mais celles-ci sont restées peu élevées.
Selon Sismalp, l’activité actuelle reste limitée à la géométrie de l’essaim de 2012-2014, et s’apparentent ainsi plus à une réactivation de l’essaim qu’à de véritables répliques
En 5 mois six événements ont dépassé la magnitude 3.0 dont le plus fort de magnitude 3.6, est survenu le 22 juin 2014 (voir info séisme au jour le jour). Selon Sismalp, depuis le 7 avril et en un mois et demi, plus de 3 000 séismes ont été détectés, dont plus de 400 dans les 4 heures et demie qui ont suivi le choc principal, soit un à deux séismes par minute ; 442 dans la seule journée du 8 avril. Il a fallu attendre sept jour, pour qu’une secousse un peu plus importante de magnitude de 3.1 se produise. _Autrement, l’analyse de Sismalp du 8 août 2014 communique un décompte presque définitif des séismes depuis le début de la crise en février 2012, au moins 11 000 séismes ont été détectés dans la zone d’étude ou à proximité immédiate.
L’activité dans le massif du Parpaillon semble s’être en repos depuis avril 2016. En un peu plus de quatre ans cette séquence a produit plus de 15 000 séismes avec entre autre 130 séismes de magnitude comprise entre 2.0 et 3.0 ; 21 séismes de magnitude comprise entre 3.0 et 4.0 ; 2 séismes de magnitude comprise entre 4.0 et 5.0 et 1 séisme d’une magnitude locale de 5.2 (Ml) le plus fort de cette crise.
Voir la localisation des événements sur la carte interactive

Remarques
Depuis quelques semaines avant le choc principal, il avait été relevé dans l’Ubaye une reprise de la crise sismique de 2012. Sismalp avait indiqué que cette extrémité sud-est de l’essaim 2012-2013 est très proche de l’essaim 2003-2004. Il existe entre les deux essaims, une zone qui est restée anormalement peu active (lacune sismique) et où pourrait se produire un séisme plus important. Cette zone est située approximativement par 44°28’N. et 6°42’E., à environ 3 km à l’ouest de La Condamine. Cette lacune n’excède pas 2 à 3 km de long ; il est peu probable (sans que l’on puisse en être vraiment certain) qu’un séisme de magnitude supérieure à 4 s’y produise.

Les effets :
Le séisme a impacté par ses effets 18 départements du quart sud-est de la France sans oublier la Principauté de Monaco [1]. Il a été ressenti sur le littoral azuréen de Menton à Marseille, mais aussi dans les départements de l’Ardèche, de la Drôme, du Vaucluse, du Rhône, de l’Isère, de la Savoie et Haute Savoie, de l’Ain etc... et également en Italie jusqu’à Gênes (177 km), Milan et Turin, et enfin en Suisse où le séisme a été bien ressenti dans le canton de Genève situé à 195 km au nord de l’épicentre, où près de 150 personnes l‘ont signalé au Service Sismologique Suisse (S.E.D). Des témoignages plus isolés sont parvenus des cantons de Vaud et du Valais.
Dans les Hautes Alpes, à la Motte-en-Champsaur et à Puy-Saint-Eusebe l’ensemble des habitants est sorti sur la place du village craignant une réplique plus importante [1].
Le séisme a été ressenti jusqu’à 259 km à Mâcon (Saône-et-Loire) au nord-nord-ouest de l’épicentre et jusqu’à 235 km au sud-sud-ouest à Mauguio (Hérault) [1].

Saturation d’appels et d’internautes
Les centres d’appels des Services Départementaux d’incendie et de Secours (S.D.I.S) du 05, 06 et 83 ont été saturés. Dans les Alpes-Maritimes le SDIS a reçu plus de 800 appels.
Dans les Hautes Alpes, trente minutes après la secousse, le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) avait déjà enregistré 200 appels.
L’affluence d’internautes sur "azurseisme.com" a complètement saturé le site, provoquant de sérieuses difficultés pour publier les informations en ligne. Les statistiques ont fait apparaître un pic de plus de 15 300 visites dans les minutes qui ont suivi le choc principal.

Détail des effets en Ubaye
Selon des témoignages et également une visite sur place, il a été observé des dommages sur des cheminées très souvent les têtes, mais aussi des fissures et chutes de plâtre et d’objets dans les appartements. Une dizaine de maisons ont eu leurs murs lézardés.
Environ 150 sapeurs-pompiers (10% de l’effectif du Sdis) ont été engagés pour des opérations de reconnaissance et pour établir un bilan global de la situation.

Le Lauzet
Pour cette commune située à environ 21 km au sud-ouest de l’épicentre, le séisme a été fortement ressenti. Selon l’instituteur du village et une habitante rencontrés sur place, il n’y a pas eu de dégât ni de cheminée endommagée.

Méolans Revel
Au cours d’une visite dans ce village, un habitant a signalé l’écroulement partiel d’un mur en pierres sèches et des fissures dans sa maison. Ce village se situe à environ 18 km au sud-ouest de l’épicentre.

JPEG - 80.3 ko
Commune de Méolans Revel
Un mur de soutènement en pierre sèche s’est partiellement écroulé.
(Photo : André Laurenti)

Saint-Pons
Quelques têtes de cheminées sont tombées, il a été également signalé des chutes d’objets dans les maisons. Cette commune se trouve à 12 km environ au sud de l’épicentre.

Barcelonnette
Dans la ville cinq cheminées sont tombées, des habitants ont signalé que des livres sont tombés par terre, le réflexe des gens a été d’aller vérifier la tour Cardinalis appelée aussi la tour de l’horloge haute de 42 m, mais celle-ci n’a pas bougé.
Ce témoignage précise que des morceaux de cheminées sont tombés dans les rues, ainsi que quelques tuiles... Au lycée André Honnorat, quelques grilles de néons sont tombées des plafonds, le joint de dilatation d’une aile d’un bâtiment a jouer son rôle, quelques petits morceaux de crépis sont tombés dans le couloir du 2eme étage. Sur le même niveau, une partie du faux plafond d’une classe s’est déformé.
Un second message mentionne un grondement sourd, puis la chute d’ objets dans la maison et des tuiles sont également tombées.
Autre effet, "belle secousse à Barcelonnette, dira-t-on, des objets posés sur des étagères sont tombés (flacons de parfums dans la salle de bain, ...), dans le salon la télé a dansé la java. Pas de dégât apparent, mais une fissure existante est un peu plus importante. Cette ville est située à environ 12 km au sud de l’épicentre.

PNG - 315.2 ko
Barcelonnette
Dans cette maison de style mexicain, des fissures sont apparues au plafond du 1er étage.
(Photos : Philippe Mondielli)
PNG - 414 ko
Barcelonnette
(Photos : Philippe Mondielli)

Lycée André Honnorat de Barcelonnette
Au sein de la cité scolaire de Barcelonnette se trouve un atelier scientifique sur le thème de l’éducation aux risques d’ordre sismologique et météorologique. Dans le cadre du projet O3E (Observation de l’Environnement à but Éducatif pour l’École) une station sismique a été installée. Elle est appelée BARF et appartient au réseau Sismo à l’Ecole. Ainsi, avec l’aide de chercheurs, de spécialistes et de leurs professeurs, les élèves exploitent les données de la station et communiquent savoirs et informations auprès de leurs camarades de la cité scolaire et des classes primaires.
Lors du séisme, dans l’un des couloirs du lycée, un joint de dilatation s’est davantage marqué, comme on peut le voir sur la photo avec quelques débris d’enduit au sol. Dans une salle de classe des éléments de faux plafond ont été déplacés.

JPEG - 23.3 ko
Station de Barcelonnette
Enregistrement du séisme par la station BARF du réseau Sismo à l’Ecole.
(Source : Lycée André Honnorat)
PNG - 246.6 ko
Lycée André Honnorat de Barcelonnette
Dans un couloir du lycée, le joint de dilatation du bâtiment s’est marqué. A droite l’emplacement de la station sismique du lycée.
(Photos : André Laurenti)

Faucon de Barcelonnette
Des habitants sont sortis dans la rue, il n’y a pas de dégâts apparents. Cette commune se situe à 11 km au sud de l’épicentre.

JPEG - 69.7 ko
Faucon de Barcelonnette
Pas d’effet visible sur les bâtiments.
(Photo : André Laurenti)

Jausiers
La presse indiquera que le soir du séisme, les habitants de cette localité ont été invités à sortir de chez eux par la sous-préfecture, de peur des répliques qui pourraient survenir. Beaucoup de personnes sont restées dans leur voiture en attendant. Le mur d’une maison ancienne s’est effondré, plusieurs cheminées sont tombées. Dans les maisons, nombre d’objets ont valsé. Selon Stéphane Collomb, adjoint au maire de Jausiers, « des cheminées ont décroché, surtout dans le centre du village où la circulation a été coupée. _Tous les cadres d’un restaurant du village sont tombés. "Par chance, les verres eux ne sont pas cassés", dira son exploitant. A l’extérieur des bâtiments, les dégâts eux sont bien visibles.
Au P.G.H.M. (Peleton de Gendarmerie de Haute Montagne) de Jausiers situé au 3eme étage d’un immeuble, la secousse a été très intense et impressionnante malgré sa courte durée. Il n’y a eu que de petits dégâts (bibelots au sol et petites vaisselles cassées). Il a été constaté une fissure dans l’immeuble.
Selon le P.G.H.M., dans le village et ses environs quelques habitations de constructions anciennes et magasins (Maison des produits de pays) ont subi des dégâts plus importants : endommagements partiels de toitures causés par les chutes d’éléments de cheminées, chutes de briques, fissures dans les murs, chutes de plafond...
L’école a été également touchée. Selon la Mairie plus de 250 dossiers ont été déposés, mais restent encore à venir ceux des personnes qui viennent uniquement passer la saison estivale à Jausiers.
Quelques jours après le séisme, il a été fait appel à des techniciens pour réparer l’horloge du clocher qui se situe tout en haut du rocher du Chastel. Celle-ci est rester bloquer sur l’heure du séisme à 21h27.
Il est possible que les effets aient été accentués par la nature du sol, en effet, Jausiers est situé tout proche de la rivière Ubaye et donc probablement sur des terrains alluvionnaires.

JPEG - 70 ko
Commune de Jausiers
Dominant le village tout en haut du rocher du Chastel, l’horloge du clocher s’est arrêtée à 21h27 lors du séisme du 7 avril 2014.
(Photo : André Laurenti)
PNG - 336.6 ko
Commune de Jausiers
Chute de têtes de cheminées sur quelques maisons de Jausiers. A gauche une des deux hautes cheminées de la villa Manon, a été touchée
(Photos : Paul Mandine)
PNG - 405.7 ko
Commune de Jausiers
Quelques désordres sur cette cheminée.
(Photos : Paul Mandine)
JPEG - 57.7 ko
Commune de Jausiers
Intervention des pompiers pour sécuriser les lieux.
(Photo : Paul Mandine)

L’église Saint-Nicolas de Myre a été classée au titre des Monuments Historiques en 1921. Cet édifice fut érigé de 1681 à 1685, il représente le plus grand lieu de culte baroque et le plus beau des Alpes Duranciennes. Cette église comprend une nef large et haute orientée NO-SE et flanquée de huit chapelles latérales qui se font face et peu profondes.
Les deux première chapelles ont été légèrement fissurées lors du séisme du 2012. L’événement du 7 avril a fait apparaître une fissure tout le long des deux anses de voûte de l’église.

JPEG - 64.7 ko
Eglise de Saint-Nicolas de Myre
Un édifice classé Monument Historique.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 28.8 ko
Eglise de Saint-Nicolas de Myre
Fissures sur les deux premières chapelles latérales lors du séisme du 26 février 2012.
(Photos : André Laurenti)
JPEG - 48.2 ko
Eglise de Saint-Nicolas de Myre
Fissuration le long de l’anse de voûte lors du séisme du 7 avril 2014.
(Photo : André Laurenti)

La chapelle des Pénitents se situe dans la grande rue de Jausiers, en face de l’office du tourisme. La confrérie des Pénitents fut fondée en 1641. La façade ouest de cette chapelle jouxte un bâtiment très étroit, quand à la façade Est, un vide non visible depuis la rue, existe entre la chapelle et l’immeuble voisin. C’est précisément sur ce mur ou l’on peut observer des fissures et pas sur le mur ouest. Tout comme l’église paroissiale, l’anse de voûte a été ici aussi, fissurée.

PNG - 205.5 ko
Chapelle des Pénitents
(Photos : André Laurenti)
JPEG - 54.3 ko
Chapelle des Pénitents
Fissures dans l’anse de voûte.
(Photo : André Laurenti)

Buisson (commune de Jausiers)
Ce hameau se situe à environ 3,5 km de Jausiers sur la route du col de Restefond. Le clocheton de la petite chapelle de ce hameau a été fissuré.

JPEG - 73.6 ko
Hameau de Buisson
Le clocheton de la chapelle du hameau de Buisson a été fissuré.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 56.5 ko
Hameau de Buisson
Détail du clocheton.
(Photo : André Laurenti)

Lans (commune de Jausiers)
Ce hameau situé sur les contreforts de la route vers la Bonette. La presse publie le témoignage d’une habitante qui indique que le chapeau de la cheminée et un morceau entier de mur se sont retrouvés quelques mètres en contrebas. Il y a de grosses fissures au plafond et la terrasse est recouverte de pierres.

La Condamine Châtelard
Dans cette commune vingt deux cheminées réalisées pour la plupart en brique croisée, ont été endommagées, le clocher de l’église paroissiale a été légèrement fissuré ainsi que trois maisons situées dans des hameaux de la commune. Quelques éléments de plafonds ou de façades se sont aussi décrochés, concernant moins de dix bâtiments, mais aucun relogement n’a été nécessaire. Cette commune est située à environ 5,5 km au sud-est de l’épicentre.

JPEG - 74.3 ko
La Condamine Châtelard
Trois cheminées de l’école ont été endommagées.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 74.6 ko
La Condamine Châtelard
Cheminées endommagées sur la toiture Nord de l’école.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 68.5 ko
La Condamine Châtelard
Type d’effet sur les cheminées.
(Photo : André Laurenti)

Sainte-Anne la Condamine (commune de la Condamine Châtelard)
Au gîte le Belvédère situé sur la route qui dessert la station de ski de Sainte-Anne la Condamine et à 3,5 km de l’épicentre, on déplore des fissures sur les murs porteurs et la chute de vases.
Proche du gîte, des pierres d’un mur pignon d’une maison ancienne sont tombées faisant bouger la charpente et fissurant tous les placos du plafond. Un peu plus en amont de grosses pierres sont tombées sur la route empêchant la circulation. Sur cette route également des fissures d’affaissement de plusieurs mètres de long se sont ouvertes dans le revêtement à environ 3 ;5 kilomètres de la station.
A la station de ski juste un peu plus en amont, il y a de gros chalets en bois (construction récente). Il n’y a pas eu de dégâts, mais des placards se sont ouverts. La vaisselle était en vrac comme les livres.
Le vallon du Parpaillon est peu habité. L’habitat se concentre aux Pras, sous forme de lotissement de chalets et à la petite station de Sainte-Anne sous forme d’hôtels. L’essentiel de l’habitat est saisonnier.

JPEG - 73.3 ko
Sainte-Anne de la Condamine
Affaissement de la route qui conduit à la station.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 23.5 ko
Sainte-Anne de la Condamine
Verres renversés dans le placard d’un chalet.
(Photo : Sylvain GERBAUD)
JPEG - 25.9 ko
Sainte-Anne de la Condamine
Quelques rochers tombés sur la route et poussés sur le bas côté.
(Photo : Sylvain GERBAUD)
PNG - 300 ko
Sainte-Anne de la Condamine
Fissures à l’intérieur du Gîte.
(Photos : Sylvain GERBAUD)

Les Gleizolles (commune de Saint-Paul-sur-Ubaye)
Le Maire de St Paul-sur-Ubaye qui habite aux Gleizolles dans une maison du début du XXe siècle comprenant trois niveaux, des tableaux et bibelots sont tombés et des fissures sont apparues dans la cage d’escalier. Tous les angles des pièces des niveaux supérieurs se sont fissurés, ce qui a contraint le Maire à passer la nuit ailleurs. Sur son terrain un mur de clôture s’est partiellement écroulé.
Un peu plus loin une maison d’environ 500 ans a été endommagée. Quelques fissures apparaissent sur les façades, mais selon un riverain, c’est à l’intérieur que les dégâts sont le plus importants, le doublage des murs s’est en partie écroulé, la charpente repose par endroit dans le vide. Une nouvelle secousse pourrait avoir des conséquences plus graves sur cet édifice.
Trois constructions récentes situées à gauche de la route dans le sens Saint-Paul-sur-Ubaye, n’ont pas eu de dégât excepté un petit dallo de couverture de cheminée d’une des maisons qui a été projeté à environ 7m de distance suivant une direction sud nord et confirmé par l’absence d’impact sur le toit.
Ce hameau est situé à environ 6 km au sud-sud-est de l’épicentre. Comme pour Jausiers, les effets ont probablement été accentués par la nature du sol, cette localité est installée tout proche de l’Ubaye et donc sur des terrains alluvionnaires.

JPEG - 64.9 ko
Hameau des Gleizolles
Cette maison de 500 ans environ, a été endommagée surtout à l’intérieur. La tête de cheminée à gauche est tombée lors du séisme du 26 février 2012.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 62.9 ko
Hameau des Gleizolles
Le deuxième étage fissuré de la maison du Maire de Saint-Paul-sur-Ubaye.
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 87 ko
Hameau des Gleizolles
Mur de clôture partiellement écroulé.
(Photo : André Laurenti)

Tournoux (commune de Saint-Paul-sur-Ubaye)
Pas d’effet important dans ce hameau situé à 4 km à l’est de l’épicentre. Selon un habitant du village, celui-ci a remarqué une fissure à l’intérieur de sa maison, entre le mur de façade et la voûte de la pièce. Les briques formant la tête d’une cheminée ont pivoté, mais ne sont pas tombées.

JPEG - 72.6 ko
Tounoux
Ce hameau est situé à 4 km de l’épicentre.
(Photo : André Laurenti)

Saint-Paul-sur-Ubaye
Les dégâts semblent plus légers qu’ailleurs.

Meyronnes
Selon un terrassier du village, il y a eu simplement deux cheminées d’un bâtiment ancien d’endommagées. Certaines maisons comportaient déjà des fissures, celles-ci ne se sont pas aggravées. Cette commune se situe à 9 km environ au Sud-Sud-Est de l’épicentre.

JPEG - 62.1 ko
Meyronnes
Les deux cheminées en brique ont été endommagées par le séisme.
(Photo : André Laurenti)

Crévoux (Hautes Alpes)
Cette commune est située à environ 9km au Nord-Ouest de l’épicentre. Le séisme a impressionné les habitants, les vitres ont vibré, les meubles ont bougé et les verres se sont entrechoqués. La presse a signalé des chutes d’objets dans les habitations.

La Chalp (Hautes Alpes)
Cette localité se trouve à 8,5 km au Nord-Ouest de l’épicentre. Le témoignage d’un couple rapporté dans la presse, indique que le séisme "fut plus long que le dernier, qu’on avait ressenti en décembre 2013. Et plus bruyant que celui de février 2012." Aucun dégât n’a été constaté. "Il y a eu un bruit, comme un éboulement. Les vitres ont vibré et les bouteilles se sont entrechoquées. Au lendemain de la secousse" le couple a fait le tour du hameau, pour vérifier qu’aucune maison n’était endommagée.

Les Orres (Hautes Alpes)
Lors du séisme, trois gros blocs de plusieurs dizaines de tonnes se sont décrochés du rocher de la Fère, en faisant de belles tranchées d’un mètre à travers le clos la Saume pour finir 500 m plus bas dans vachères. Les mélèzes ont été coupés comme de vulgaires planches de bois.
La station des Orres est située à environ 11,5 à l’ouest de l’épicentre.

Vars-les-Claux
Le joint de dilatation d’un immeuble de tourisme de 9 étages construit entre 1978 et 1980, a joué son rôle à partir du 3eme étage et s’est davantage marqué.

JPEG - 127.2 ko
Carte macrosismique de la zone épicentrale
Extrait du rapport du B.C.S.F.

Mouvement de terrain
Par ailleurs, selon Marcel Cannat, vice-président du Conseil général des Hautes-Alpes, « un impressionnant éboulement de rochers s’est produit sur la RN 94 ?, entre Saint-Clément-sur-Durance et Risoul, depuis la falaise de Clocher qui surplombe la nationale, au niveau de la drague, à la suite de ce tremblement de terre.
En Italie à 2km au nord de Chianale un glissement de terrain s’est produit. D’autres mouvements de terrain ont eu lieu à Jausiers, à Condamines Châtelard et à Meyronnes ou il a été signalé des chutes de pierres et de rochers sur la route du col de Larche. Un autre éboulement s’est produit sur la commune d’Annot.

Le ressenti dans les Alpes-Maritimes
Ce séisme a largement été ressenti dans le 06.
C’est surtout la partie nord-ouest du département qui a connue une secousse plus forte, des dégâts légers sur les constructions ont été signalés en plus grand nombre. Plusieurs chutes de rochers ont également été observées dans la vallée de la Tinée. De courtes coupures d’électricité ont été aussi relevées à Cannes et Cagnes-sur-Mer [1].
Dans les locaux d’Azurseisme.com situés au cœur du bourg médiéval de Cagnes-sur-Mer, l’auteur qui était debout dans la salle principale au 1er niveau, a ressenti un premier train d’ondes se manifester faiblement à l’angle sud-ouest du bâtiment, suivi immédiatement d’un second plus important. Le plancher en bois a légèrement ondulé sous les pieds. L’observation des deux trains d’onde est en accord avec le signal enregistré par la station sismique (R.A.P.) du haut de Cagnes située à quelques dizaines de mètres seulement des locaux.
Dans de nombreux endroits, les témoignages font état de craquements de menuiseries, des luminaires qui ont oscillé, divers meubles qui ont bougé et des vitres qui ont vibré.
En plusieurs endroits, des personnes sont sorties dans la rue.

JPEG - 54 ko
Signal de Cagnes-sur-Mer
Signal du séisme enregistré par la station du Réseau Accélerométrique Permanent (R.A.P.) à Cagnes-sur-Mer, gérée par Géoazur à Sophia Antipolis.

Effets en Isère Des dégâts ont été relevés à Vienne (rue Charles Morel) dans un immeuble R+9 au 6ème étage et à Sassenage sur le plafond d’un appartement au neuvième étage d’un immeuble (R+11). 180 à 200 appels téléphoniques ont été enregistrés en 30 minutes [1]. Ces deux localités sont respectivement distant de 184 et 114 km de l’épicentre au nord-ouest

En Italie
Le séisme a été ressenti à Cuneo et à Turin où il a été perçu surtout dans les étages des immeubles (env. 100 km au nord-est de l’épicentre). A Cuneo, Mondovi, Ceva, Lesegno, Caraglio et Dronero, les lustres ont oscillé et les vitres ont vibrées. Par ailleurs, il a été ressenti en Ligurie et dans le Val d’Aoste.
L’Institut National de Géophysique et de Vulcanologie (I.N.G.V.) a reçu plus de 1 200 témoignages : 250 de Turin, 100 de Gênes, 40 de Milan, 35 de Pinerolo, Sanremo, Cuneo et une trentaine de Savona, Asti et Imperia.
Comme sur la Côte d’Azur, de Cervo à Vintimille le séisme a bien été ressenti. Dans la ville frontalière beaucoup de personnes sont sorties dans les rues. Des milliers d’appels ont été reçus dans les centres de secours d’Imperia, de San Remo et de Ventimiglia.

Barrage de Serre Ponçon
Le barrage de Serre Ponçon a été construit en 1955 par E.D.F. Il constitue un immense réservoir d’eau de 1,2 milliards de m3, soit un plan d’eau de 2 800 ha. Pour garantir la stabilité des ouvrages en cas de séisme, le barrage a été construit de manière à résister aux tremblements de terre les plus importants connus de la région. Selon E.D.F. depuis la construction des ouvrages, les connaissances, statistiques, géographiques et géophysiques des séismes se sont améliorées et les nouvelles normes ont été intégrées.
Le barrage de Serre Ponçon se situe à 33 km à l’ouest de l’épicentre du séisme du 7 avril, après un contrôle visuel et une auscultation sur l’ouvrage, aucun impact n’a été relevé.

JPEG - 65.9 ko
Lac de Serre Ponçon
Le barrage est situé à 33 km à l’ouest de l’épicentre.
(Photo : André Laurenti)

Les enseignements de ce séisme
La secousse qui a duré quelques secondes a été suffisamment violente pour que la population panique. Le comportement des populations est très disparate, il a été noté une forte proportion qui réagit de manière inadaptée et démontre un manque de connaissance sur les gestes à adopter face à un tel événement. Une analyse publiée dans la Gazette des Communes du 5 mai 2014, met en lumière que les communes de la haute vallée de l’Ubaye, doivent mieux faire connaître les consignes de sécurité aux habitants.
A Barcelonnette et à Jausiers les habitants se sont précipités immédiatement dans les rues au risque d’être blessé par des éléments de façade, de toit ou de cheminée. La population n’a pas encore intégré les consignes de sécurité, notamment la première qui préconise pendant le séisme, de ne pas tenter de fuir, mais de chercher refuge sous un meuble solide ou près d’un mur porteur.
Pour cela le maire de Barcelonnette prévoit que la communauté de communes de la vallée envoie à la population des fiches récapitulant les consignes de sécurité à adopter.
Etablir un bilan demande du temps, lorsqu’un séisme survient, les élus locaux, les médias et la population veulent avoir des informations précises. L’événement du 7 avril a montré que, dans les premières heures, l’on ne peut donner que des tendances. Sur un territoire où l’habitat est très dispersé, on est pas à l’abri d’une maison qui se soit effondré sur ces habitants. Pour cet événement il a fallu plusieurs heures pour établir un bilan global de la situation, et cela malgré l’engagement de 150 sapeurs pompiers, soit 10% de l’effectif du Sdis.
En se produisant en période estivale, ce même séisme aurait pu faire des victimes par chute de matériaux dans les rues, sur les promeneurs du soir.
Sur la côte d’Azur le comportement des habitants n’a pas été non plus parfait où de nombreuses personnes se sont précipitées aux balcons d’immeubles, ou ont pris l’ascenseur pour sortir. Or, les balcons sont des éléments en porte à faux qui peuvent avoir été fragilisés par la secousse et s’écrouler, quant aux ascenseurs ils peuvent se bloquer, mieux vaut emprunter les escaliers pour sortir. Après un séisme fort, on dispose de quelques minutes pour atteindre un endroit dégagé avant la première réplique. Les lieux de rassemblement devraient davantage intégrer les séismes et être définis par quartier dans les grandes agglomérations.

JPEG - 13.8 ko
Lieu de rassemblement
Des points de rassemblement pourraient être définis par quartier dans les grandes agglomérations.

Etat de catastrophe naturelle reconnu

Par arrêté interministériel en date du 2 octobre 2014, paru au journal officiel, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes de Barcelonnette, Jausiers et La Condamine-Châtelard. Les sinistrés ont disposé d’un délai de dix jours à compter du 4 octobre, soit jusqu’au 13 octobre 2014 inclus, pour déposer auprès de leurs compagnies d’assurances un état estimatif de leurs pertes afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la loi.
Deux autres communes ont été rajoutées par arrêté en date du 26 mai 2016 et publié au journal officiel le 10 juillet 2016, il s’agit de Saint-Paul-sur-Ubaye et Saint-Pons.
Par arrêté du 7 août 2014, voici la listes des communes non reconnue en état de catastrophe naturelle.

Département des Hautes Alpes :
Communes d’Argentière la Bessée - la Bâti Neuve - Chabottes - Chorges - Crevoux - Crots - Embrun - Fouillouse - Gap - Montgardin - Montgenèvre - les Orres - Rambaud - Rousset - Saint-André d’Embrun - Vars - Villar d’Arêne

Département des Alpes-Maritimes :
Communes d’Antibes - Auribeau-sur-Siagne - la Bollène Vésubie - Cagnes-sur-Mer - le Cannet - Carros - Gourdon - Grasse - Mandelieu la Napoule - Mouans-Sartoux - Mougins - Pégomas - Saint-Antonin - Saint-Paul - Vence - Villeneuve Loubet.

Département de l’Isère :
Communes de Châtelus - Fontaine - le Touvet - Voreppe

Département du Var :
Communes de Callas - Montferrat - Trans en Provence - la Verdière

Séisme historique
La sismicité historique de la haute vallée de l’Ubaye et son pendant le Piemont occidental ne permet pas de remonter loin dans le temps. Depuis le XIXe siècle on peut constater que le secteur de l’Ubaye produit des séismes plus puissants que ceux du Piemont, avec comme référence le séisme de l’Ubaye de magnitude 5.5 qui s’est produit le dimanche 5 avril 1959, 55 ans presque jour pour jour, faisant des dégâts à Saint-Paul-sur-Ubaye.
Le Piemont et l’Ubaye sont aussi connus pour ses séismes en essaim. Là encore, la référence historique se situe en Ubaye avec la crise sismique de 2003 2004 qui a produit durant cette période, plus 16 000 séismes dont le plus fort n’a pas dépassé la magnitude 2.7.
Voir également :
Le séisme de la Motte du Caire 1866
Les séismes de Castellane 1855 - 1951
Le séisme de Lauzet en 1933
Le séisme de l’Embrunais en 1935
Le séisme Piemont-Ubaye de 1947
le séisme d’Entracque 1966
Tableau des forts séismes


QUELQUES INFORMATIONS SUR LES EFFETS DU SÉISME

- Les dégâts à Jausiers, Sainte-Anne et les Gleizolles

- Le barrage de Serre-Ponçon a t-il bougé ? article + interview (DICI.fr)

Pour l’article et la vidéo ci-dessous, il s’agit en fait du joint de dilatation de l’immeuble qui a joué son rôle.

- Hautes-Alpes : Après le séisme, un immeuble "coupé en 2" à Vars (DICI.fr)

- Les assurances tournent à plein régime article + interview (DICI.fr)


LA PARTIE SCIENTIFIQUE

Cet événement, le deuxième fort sur le territoire français du XXIe siècle après celui de 2011 au large d’Ajaccio, est en cours d’étude par les spécialistes. Voici quelques liens pour en savoir plus :

- Carte d’intensités internet du B.C.S.F. (préliminaire)

- Liste des communes ayant ressenti le séisme (source Franceseisme.fr)

- Observations et effets en Italie par l’I.N.G.V.

- Localisation du C.E.A - L.D.G.

- Essaim Ubaye 2012-2014 selon Sismalp

- Page B.C.S.F. du séisme du 26 février 2012

- Sismicité historique connue d’intensité épicentrale supérieur à VII (selon Sisfrance)

- Mécanisme au foyer de GEOAZUR (B. Delouis)

- Dossier de synthèse - ISTerre

- Dossier scientifique C.E.A. - L.D.G.

- Note d’information par le B.R.G.M.


[1] B.C.S.F. : rapport sismologique du séisme du 7 avril 2014


Documents joints

PDF - 1.9 Mo
PDF - 1.9 Mo

Commentaires

lundi 7 avril 2014 à 23h15
Breil sur Roya 7 avril a 21h29

A 21h29 un grondement pendant 3-4secondes suivi d’un tremblement qui a duré 4-5secondes. Le lampadaire,les plantes,le lustre,le canapé ont bougés .

Logo de Domloute
lundi 7 avril 2014 à 23h04, par  Domloute
Info séisme au jour le jour

Bonsoir,
A Nice 21 h 28
secousse bien ressentie au 6 eme et dernier étage. Les fenêtres et les murs ont craqué , le canapé à bouge latéralement , le chat s’est caché sous la table basse ; les feuilles des plantes se sont agitées . On a eu un peu peur quand même .

Logo de Lanestezist
lundi 7 avril 2014 à 23h00, par  Lanestezist
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Nice ouest (fabron) 21h26
ma fenêtre coulissante qui se trouvait ouverte s’est mise à vibrer pendant un moment.

Logo de ordismart
lundi 7 avril 2014 à 22h58, par  ordismart
Cannes 7 avril 2014 secousse sensible vers 21h30

Même chose à Cap d’Ail

Logo de Tambourin
lundi 7 avril 2014 à 22h56, par  Tambourin
Séisme en Haute Ubaye

Secousse ressentit sur Aix-en-Provence 13090 , j’ai cru que j’aller partir avec mon canapé .

lundi 7 avril 2014 à 22h55
Info séisme au jour le jour

Idem a Pegomas,ça a carrément bien bougé,assez rare a ce point,il y’a 2jours soit samedi 5 avril nous avions déjà ressentit une secousse plus légère....

Logo de Corinne
lundi 7 avril 2014 à 22h53, par  Corinne
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Nice Ouest : séisme ressenti très fortement, mon chien était sur le balcon depuis quelques minutes dans une attitude pas "normale".
Le citronnier en pot s’est fortement balancé tout comme le lampadaire posé sur le sol. Rien n’est tombé des meubles. Gros bruit sourd et un sentiment de longueur de temps !!! le plus fort séisme ressenti en 34 ans de Côte d’Azur.

Logo de Marie-France
lundi 7 avril 2014 à 22h50, par  Marie-France
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Il était entre 21h25 et 21h30. J’habite sur les hauteurs de Drap, au nord de Nice
Les vitres coulissantes d’un meuble se sont mise à s’entrechoquer, un lustres s’est balancé, le chat a sauté de la chaise pour aller en courant sous un meuble, puis un court bruit sourd venant de l’extérieur ;

Cela a duré entre 5 et 10 secondes.

Ce n’est pas la première fois que je ressent un tremblement de terre, mais s’est toujours angoissant.

lundi 7 avril 2014 à 22h50
07/04/2014 21H et quelques - Chateauneuf de Grasse

Ici, à Chateauneuf (06740) d’abord un grondement - souffle, puis tremblement ressenti en RDC de maisons du bas du village.
Bonne occasion de rencontrer les voisins dans la rue !

Logo de Caty
lundi 7 avril 2014 à 22h48, par  Caty
Info séisme au jour le jour

Le séisme a eu lieu dans les Hautes Alpes au dessus de Barcelonette et il aura été ressenti entre Marseille et Menton ! Est-ce parce qu’il était à 10km de profondeur ?
Difficile d’évaluer la durée vu comment on tremble soi-même de peur après...

lundi 7 avril 2014 à 22h45
Info séisme au jour le jour

Nice(fac de lettres)secousse fortement ressentie, crescendo pendant 5/8 s à 21H27mn

Logo de Ju
lundi 7 avril 2014 à 22h44, par  Ju
Séisme en Haute Ubaye

Bonsoir secousse resentie a la bocca vers 21h30 je croiyait que ma femme faisait bouger le lit mais non.sa fait tout drole

Logo de Louis
lundi 7 avril 2014 à 22h43, par  Louis
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Ressenti à Vence 06140. Grosse vibration ressentie à travers le matelas du canapé pendant 10 secondes avec vibrations des meubles alentours.

Logo de hernandez
lundi 7 avril 2014 à 22h42, par  hernandez
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Impressionnant, ressentie assez fortement à Cagnes sur Mer pendant environ 4 secondes, lustre qui c’est mis à bougé !

Logo de Emeindras
lundi 7 avril 2014 à 22h42, par  Emeindras
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Secousses ressenties au Sappey en Chartreuse à 21h27 : assis dans nos fauteuils ceux-ci ont bougé latéralement, sens Est-Ouest, plusieurs mouvements en 6 secondes !

Logo de Thierry
lundi 7 avril 2014 à 22h42, par  Thierry
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Secousse ressentie sur Tencin situé entre Grenoble et Chambéry : le lit et l’armoire ont bougé

lundi 7 avril 2014 à 22h41
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

Bien ressenti à Vallauris

Logo de hanae
lundi 7 avril 2014 à 22h40, par  hanae
Séisme de Jausiers 7 avril 2014

secousse ressentie vers 21h34 sur antibes au dernier etage de l’immeuble des ames du purgatoire le lit tremblait
à deux reprises nous avons pu sentir la secousse !! aucun degat heureusement !!

Logo de Patrick Deret
lundi 7 avril 2014 à 22h39, par  Patrick Deret
Témoignage d’Antibes

Antibes Val Claret.

Notre lustre a bougé vers 21h ( heure peu précise) Pas d’autres sensations.

Bonne soirée André.
Patrick

Logo de Sylvie
lundi 7 avril 2014 à 22h38, par  Sylvie
Séisme en Haute Ubaye

secousse ressentie à saint raphael à 21h30 ; le canapé a tremblé et la maison a craqué durant l’épisode à la télé d’un village français.

l'actualité Azurseisme

22 août - Trois nouveaux séismes sur la crise du Var

Après une période de repos de trois mois, la crise sismique du Var qui a été initiée le 16 février (...)

16 août - Séisme de Montcecilfone (province Campobasso)

Un séisme de magnitude 5.2 Ml - 5.1 Mw s’est produit le 16 août 2018 à 18h19 TU soit à 20h19 heure (...)

6 août - Séisme dans Hautes Pyrénées

Les réseaux sismiques ont détecté le 6 août 2018 à 20h49 TU, soit à 22h49 heure locale, un séisme de (...)