Algérie : séisme de Bejaïa

jeudi 18 mars

Un fort séisme d’une magnitude 6.1 Mw (source Geoscope IPGP) s’est produit en Algérie le 18 mars 2021 à 00h04 TU soit à 01h04 heure locale. Dans un communiqué du Centre de Recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique algérien (C.R.A.A.G.), l’épicentre a été localisé en mer au large de Bejaïa à 28 kilomètres au nord-est de cap Carbonà et 83 km au nord-nord-ouest de Sétif ; à une profondeur de 10 km.

Séisme précurseur et répliques

Selon le C.R.A.A.G., un événement précurseur de magnitude 4.0 s’est produit le 17 mars à 20h38 heure locale.
Dans les heures qui ont suivi, deux répliques de magnitude 5.2 se sont produites à 01h17, puis de 4.7 à 01 h 33 (source CSEM).

Les effets

Outre la wileya de Béjaïa, le secousse a été fortement ressentie à Jijel et Tizi Ouzou, et Sétif. La protection civile a fait état d’un « effondrement partiel de trois anciennes bâtisses non habitées » sur les hauteurs de la ville de Béjaïa. Dans la préfecture de Jijel, à une cinquantaine de km à l’est de Béjaïa, « cinq personnes ont eu des fractures ou des entorses suite à la panique.
Au moins 300 bâtisses ont été endommagées à Béjaïa et Jijel.
Selon la direction locale de l’Éducation deux lycées, onze collèges et cinq écoles primaires, répartis à travers 5 communes, à savoir Bejaia, Kendira, Boukhlifa, Toudja et Fenaia, ont été endommagés.

PNG - 179 ko
Localisation du séisme
(Source : CSEM - EMSC)

Les témoignages en France

Quatre témoignages ont été reçus sur "azurseisme.com", (voir au bas de cette page). Dans un échange de courriel avec les internautes, il a été collecté les informations complémentaires suivantes :
- 2eme message, la personne était au 3eme étage au quartier St Roch à Nice.
- 3eme message, la personne se trouvait au 5eme au quartier du Port à Nice
- 4eme message, la personne était au 1er étage quartier du Port à Nice, selon ces propos "j’ai déjà senti des secousses, mais celle là était différente, ça donnait plus l’impression d’un basculement que d’une vibration, ce bruit aussi au niveau d’une fenêtre (double vitrage) puis l’autre, en décalé"

D’une manière générale l’événement a été faiblement ressenti sur le littoral azuréen, peut-être en raison de l’heure tardive.
Selon toutes zones géographiques confondues, voici la répartition des témoignages reçus sur Franceséisme.fr par étages à Seyne-sur-Mer (1) dans le Var, à Nice (17), à Monaco (2), à Roquebrune Cap Martin (2) et à Menton (4).

JPEG - 21 ko
Annalyse des témoignages
Source : Franceséisme.com)

En Italie, comme le montre la carte ci-dessus, il a été ressenti en Sardaigne, en Sicile et encore plus loin, en Ligurie notamment à Sanremo et même à Genova située pour cette dernière à 900 km de l’épicentre.

Alerte tsunami et petit tsunami

La secousse principale a fait l’objet dans les 10 mn qui ont suivi, d’une diffusion de message d’information par le Centre National d’Alerte aux Tsunamis (CENALT), vers le Centre Opérationnel de Gestion Interministériel des Crises (COGIC).
Le CENALT a également envoyé un message d’information vers les autres pays de la zone concernée notamment l’Espagne, L’Italie, l’Algérie et la Tunisie. [1]
Cet événement a généré une alerte tsunami, orange pour le littoral algérien et jaune pour le littoral nord de la Méditerranée.

Par la suite, un suivi marégraphique a été effectué et des vagues d’environ 10 cm crête-creux ont été observées sur le marégraphe de Marina di Teulada au sud-ouest de la Sardaigne ainsi qu’aux îles Baléares (Mahon) et en Sicile (Porto Empedocle). [2]
Sur les côtes françaises, situées à environ 700 km de distance de l’épicentre, des perturbations de quelques centimètres du niveau de la mer (3 à 4 cm au maximum) ont été constatés sur les marégraphes des ports de Nice, de Monaco et de Toulon. [1]




4 Messages de forum

Répondre à cette brève