Essaim sismique de Saint-Martin Vésubie

dimanche 27 février

Un essaim sismique tout proche du village de Saint-Martin Vésubie dans les Alpes-Maritimes, a débuté le vendredi 25 février à 22 h 09 TU soit 23 h 09 heure locale et s’est terminé le 02 mars à 18 h 41 heure locale. Cette activité a produit un total de 52 événements dont 1 de magnitude 2.8 MLv survenu dimanche 27 février à 15 h 37 heure locale, source Géoazur. Durant la journée du 27 février, 33 événements ont été détectés, elle représente le pic d’activité de cet essaim. La profondeur se situerait entre 3 et 4 km. .
Au cours de cette crise six séismes ont connu une magnitude supérieure ou égale à 2.0, les autres événements étaient trop faibles pour être ressentis par les habitants.
L’essaim qui nous intéresse intervient dans un secteur peu habituel car il se situe très proche voire même sous le village de Saint-Martin Vésubie.

PNG - 397.6 ko
Répartition des événements
Carte extraite du site Sismoazur, avec en rouge le séisme de magnitude 2.8 MLv
(Source Géoazur)

Témoignages :
Le témoignage d’une habitante de Venanson écrit ceci :
Dimanche nous avons ressenti deux séismes. Le premier vers 13h45. Nous avons entendu un souffle. Nous étions en train de manger. Le deuxième vers 15h30. Là, nous avons entendu les portes vitrées bouger. Ces séismes ont été ressentis jusqu’à Lantosque.
Autre message d’un habitant de Saint-Martin Vésubie :
Je suis un habitant de St Martin Vésubie, en immeuble (2ème étage). J’ai ressenti très nettement 3 "tremblements" entre 14h (juste un peu avant) et 16h. Très courts mais assez vigoureux. Aucun effet sur le mobilier ou les structures.
Par ailleurs, les statistiques du site "azurseisme" ont montré un pic de plus de 100 visites le dimanche 27 février, après l’événement de 2.8.

PNG - 37.4 ko
Tableau de l’activité
Répartition du nombre de séismes par jour depuis le début de la crise.
(Document réalisé par A. Laurenti)

Qu’est ce qu’une crise sismique

Il s’agit d’une succession de séismes dit en essaim qui surviennent en un endroit donné pendant plusieurs jours, plusieurs mois ou bien plusieurs années comme c’est la cas parfois en haute Ubaye dans les Alpes de Haute Provence.
Il s’agit d’un phénomène différent de la séquence choc principal plus répliques moins fortes que l’on observe habituellement. Lors d’une crise, on sait quand elle débute, mais les spécialistes n’arrivent pas à savoir quelle sera la magnitude la plus élevée.
Pareils phénomènes se sont déjà produits dans les Alpes-Maritimes notamment à Peille (1999-2000) avec plus de 600 séismes détectés. D’autres ont eu lieu dans la vallée de la Roya.
La plus récente est celle survenue à Saint-Paul en Forêt dans le Var en 2018, elle a produit une cinquantaine de séismes dont deux de 3.0 à 3.5.
La particularité de la crise vésubienne c’est qu’elle se situe très proche voire même sous un lieu habité.

JPEG - 212.6 ko
Village de Saint-Martin Vésubie
(Photo : André Laurenti)

Sismicité historique de la Vésubie

Historiquement la vallée de la Vésubie a connu des tremblements de terre importants dont :
le séisme Nissart de 1564.
le séisme de 1644



Répondre à cette brève