Séisme de Montcecilfone (province Campobasso)

jeudi 16 août

Un séisme de magnitude 5.2 Ml - 5.1 Mw s’est produit le 16 août 2018 à 18h19 TU soit à 20h19 heure locale, dans la province de Campobasso - région Molisse - (Italie). L’épicentre serait situé à 4 km au Sud-Est de Montcecilfone (1348 habitants).
Cet événement a été accompagné par sept répliques de magnitude entre 2.5 et 3.5, puis par un second événement de magnitude 4.4 Mw survenu deux heures après, à 22h22 heure locale.
Deux jours avant, le 14 août les stations sismiques ont localisées dans le même secteur, un séisme de magnitude 4.7 Ml (4.6 Mw) à 6 km au Sud de Montecilfone.
Comme l’événement du 14 août, ce séisme a touché une vaste zone qui comprend de nombreuses régions du centre et du Sud de l’Italie.

14 août 23h48 magnitude 4.6 Mw
16 août 20h19 magnitude 5.1 Mw
16 août 22h22 magnitude 4.4 Mw

Les effets

Selon la presse italienne, de nombreuses personnes sont sorties dans la rue. Des équipes de pompiers qui sont sorties en reconnaissance ont trouvé la chute de quelques corniches.
De légers dégâts ont été signalés à Palata, à quelques kilomètres de l’épicentre du séisme. Il y aurait des fissures dans les murs et des dégâts dans certaines maisons. D’autres dégâts sont également signalés à Acquaviva Collecroce, où un réverbère d’éclairage public serait tombé.
Le tremblement de terre a également été ressenti en Campanie, dans les Abruzzes, dans les Pouilles et dans le Sud de la Lazio, jusqu’aux portes de Rome.

Une activité proche de la séquence de 2002

Le catalogue des tremblements de terre italiens (version 2015) montre immédiatement au Sud de la zone épicentrale actuelle, les 2 événements du 31 octobre et du 1er novembre de la séquence sismique de 2002 qui ont durement frappé la municipalité de San Giuliano di Puglia.
L’INGV continue l’analyse des données pour comprendre les caractéristiques des failles qui ont été activés ces derniers jours. La zone est peu connue du point de vue sismique en raison d’une documentation limitée sur la sismicité historique. Cependant, la faille à l’origine des séismes survenus le jeudi 16 août se situe entre 10 et 15 km plus au nord que celle qui a provoqué les tremblements de terre de 2002 à San Giuliano di Puglia, malgré des caractéristiques similaires (on parle de les deux cas).


(Source INGV)

PNG - 286.5 ko
Sismicité historique
Séismes de l’an 1000 à 2014 de magnitude Mw> = 4.0 extraits du catalogue des séismes italiens, CPTI15. Étoile bleue, séquence du 13 au 16 août 2018. (Source : INGV)


Répondre à cette brève