Plus d’une quinzaine de séismes en pays de Fayence (Var)

samedi 17 février

L’activité sismique dans le département est connue comme étant très faible, voire même quasiment nulle, et pourtant ... le réseau local de stations sismiques a détecté plus d’une vingtaine de séismes dans le département du Var.
Le premier événement d’une magnitude 2.1 est survenu le 17 février à 01h15 heure locale. Les suivants ont eu lieu le même jour et cette activité se poursuit le dimanche 18 février :
03h52 TU mag. 1.8
04h09 TU mag 1.9
9h25 TU mag 1.5
22h05 TU mag 2.1
22h23 TU mag 1.8
22h53 TU mag. 2.2
23h05 TU mag. 3.1
23h09 TU mag. 1.9
23h20 TU mag.1.9
23h30 TU mag. 2.7
23h37 TU mag. 2.5
18 février 00h08 TU mag. 2.7
04h47 TU mag. 3.5

Les épicentres de ces séismes ont été localisés en pays de Fayence, à l’Ouest de Saint-Paul en Forêt, tout proche du lac du Méaulx.
Deux événements de cet essaim ont dépassé la magnitude de 3.0 et ont été ressentis par la population proche de l’épicentre. Ces deux secousses ont généré un pic de plus de 1800 visites sur le site "azurseisme.com". Des témoignages ont été reçus de Callas, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël, Brovès Seillans, Peymeinade, Sainte-Maxime, Cannes et St-Jean de l’Estérel.

Tout proche du lac artificiel de Méaulx

Ce lac de retenue a été créé en 1981 à l’initiative des trois communes de Fayence, Seillans et Saint-Paul en Forêt. Ce plan d’eau d’une capacité de 755 000 m3 est retenu par un petit barrage de terre.
En 2006 des fuites furent observées à l’aval du barrage. Un arrêté préfectoral prescrivit la vidange du lac. En 2011 de nouveaux incidents se produisirent lors de pluies intenses. Le lac se remplit rapidement et de nouvelles fuites sont constatées. Un nouvel arrêté préfectoral préconise que le lac doit rester vide et ordonne soit son démantèlement soit la réalisation de travaux.
Il a été décidé d’effectuer des travaux. Ceux-ci ont été réalisés sur la retenue de ce lac, pour une mise aux normes et une remise en eau.

En attente de validation
Pour l’heure, trois séismes ont été validés par un spécialiste, les autres sont des enregistrements automatiques. Leur validation permettra peut-être de situer plus précisément cette activité qui pourrait avoir un lien avec le lac de Méaulx.
Il n’est pas exclus qu’une magnitude plus forte se produise.



Répondre à cette brève

Toute l'actualité Azurseisme