Projet Collectif de Recherche dans les A.H.P.

mardi 26 décembre 2017

Le service régional d’archéologie Provence Alpes Côte d’Azur a initié il y deux ans, un projet collectif de recherche dans le département des Alpes de Haute Provence. Ce projet a pour objectif de préciser l’évolution des trois agglomérations attestées à l’époque antique dans les hautes vallées de l’Asse et du Verdon : Sénez, Castellane et Thorame. Au delà de ce premier objectif, le projet a pour ambition de mobiliser et de mettre en réseau des chercheurs venus de différents horizons institutionnels ainsi que des acteurs locaux, dans la perspective de dynamiser la recherche historique et sa valorisation sur un territoire particulièrement délaissé par celle-ci.

JPEG - 214.1 ko
La ville de Castellane
Les remparts ne pouvaient défendre la ville contre l’intrusion des eaux lors des crues brutales du Verdon. Pour y remédier, une digue fut construite en 1765
(Photo : André Laurenti)

Plus de 30 chercheurs
Le portage institutionnel du projet est assuré par le département des Alpes de Haute Provence via son service départemental d’archéologie sous la conduite de Mathias Dupuis.
A l’heure actuel, le projet réunit un peu plus de 30 chercheurs. Plusieurs objectifs scientifiques sont affichés avec entre autre des opérations archéologiques sur le site de Petra Castellana, sur la cathédrale de Sénez et enfin repérage archéologique sur le plateau Saint-Pierre à Thorame Basse.

Les dossiers thématiques
L’année 2017 a permis d’amorcer la constitution de dossiers thématiques, portés par différents participants avec ces quelques exemples :

- le contexte géologique par Myette Guiomar

- les études dendrochronologiques d’arbres sub-fossiles par Frédéric Guibal, Myette Guiomar, Cécile Miramont, Lisa Shindo

- l’approche préliminaire de la sismicité historique du territoire par André Laurenti

- l’inventaire des découvertes des âges des métaux dans le moyen et haut Verdon par Delphine Isoardi, Florence Mocci

- le diocèse de Sénez durant la période romaine par Stéphane Morabito

- les sources d’eau salée à Castellane et celles du département par Catherine Leroy

- étude des fortifications du bourg de Castellane par Niels Fourchet...

JPEG - 169.7 ko
Petra Castellana
Vue d’ensemble des vestiges archéologiques
(Photo : André Laurenti)
JPEG - 155.3 ko
Le puits d’eau salée de Tartone
L’eau était utilisée telle quelle pour l’alimentation
(Photo : André Laurenti)

Sismicité historique du territoire
En matière de séisme, 18 événements notables répartis sur les deux derniers siècles, ont été relevés dans un premier rapport préliminaire. Au delà, la sismicité historique reste méconnue. Par le biais des archives documentaires et de l’archéosismicité, Michèle Bois (Archéo-Drôme) et André Laurenti tenteront de remonter le temps.

Partenaires institutionnels :
Archives départementales des Alpes de Haute-Provence ; Réserve géologique de Haute-Provence ; LA3M (UMR 7298 – Aix-Marseille université) ; IUT de Digne-les-Bains ; Centre Camille Jullian (UMR 7299 – Aix-Marseille université) ; Service régional de l’Inventaire ; association Archéo-Drôme



Répondre à cette brève