Bilan 2016

jeudi 29 décembre 2016

Bilan de l’année 2016
Sur l’ensemble du territoire d’observation d’Azurseisme (47 000 km2), l’année 2016 a connu une activité sismique habituelle et plutôt faible pour la région. Au total 93 séismes (moyenne annuelle 150), de magnitude supérieure ou égale à 2.0 ont été enregistrés dont dix ont atteint une magnitude supérieure ou égale à 3.0 ce qui est légèrement supérieur à la moyenne (moyenne annuelle de 7).
Cette activité s’est répartie de la manière suivante :
Alpes-Maritimes Var : 10 séismes dont 1 > à 3.0
Ligurie occidentale : 10 séismes dont 2 > à 3.0
Piemont occidental : 34 séismes dont 4 > à 3.0
Alpes de Haute Provence : 39 séismes dont 3 > à 3.0

Voir la liste des séismes et la carte des localisations - année 2016

Cette activité a été marquée par des événements de magnitude supérieure à 3.0 survenus dans la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes), en mer Ligure, dans le Piemont occidental (Italie) et enfin dans les préalpes de Digne (Alpes de Haute Provence).

La vallée Roya
La vallée de la Roya a connu deux événements qui ont bien été ressentis. Tout d’abord, avec celui de magnitude 3.5 au N-O de Vintimille, sur le territoire italien, le 25 juillet 2016. Puis le second, plus au Nord, en territoire français, de magnitude 3.6, au Sud-Ouest de Saorge le 3 septembre 2016. Selon les témoignages reçus, il a été ressenti jusqu’à Antibes et Valbonne. La survenance de ce séisme a aussitôt généré une grande affluence d’internautes sur le site "azurseisme.com" avec plus de 100 visiteurs à la minute. Pour pouvoir diffuser les informations, il a fallu attendre un retour au calme (45 mn env.).
Le secteur de Saorge correspond à la zone de terminaison de la faille Saorge-Taggia, mais celle-ci reste très mal définie sur le terrain.
On peut signaler que ce secteur a été le siège de séismes équivalents en 2006 - 2013 et d’un essaim sismique (octobre 83-janvier-84) avec 2 événements de magnitude 3 et une centaine de micro-événements juste à l’Est de Saorge. La sismicité historique ne permet pas de savoir si ce secteur a connu des événements destructeurs propre à cette vallée.

Préalpes de Digne (Alpes de Haute Provence)
Trois séismes de magnitude 3.6 - 3.4 et 3.9 ont eu lieu au Nord-Est d’Authon du 9 au 10 novembre 2016 dans le massif des Monges. Ce secteur a connu dans le passé un séisme destructeur le 19 mai 1866

JPEG - 175.5 ko
Commune de Saint-Géniez
(Photo : André Laurenti)

Secteur Ligure
Un séisme de magnitude 3.9 est survenu au large d’Imperia le 8 octobre 2016.
La marge Ligure située au large de la Côte d’Azur et de la Riviera italienne, est assez fréquemment le siège de séismes dont la magnitude dépasse 4. (Il s’en produit un à deux par décennie.) Ces événements correspondent souvent à des mécanismes de compression. Le dernier en date de magnitude supérieure à 4.0 remonte au 25 février 2001 (mag. 4.6)

Secteur Ubaye
Dans les Alpes occidentales, cette zone frontalière est l’une des plus actives du point de vue sismique. Il s’y produit presque quotidiennement des séismes, mais de magnitude en général trop faible pour que ces événements puissent être largement ressentis. Ce secteur à la particularité de connaître des crises sismiques. Des séismes de magnitude beaucoup plus forte peuvent se produire de temps à autres.
Le dernier séisme notable qui se soit produit dans cette région remonte au 07 avril 2014 (mag. 5.03), il a produit des dégâts légers à Barcelonnette, Jausiers et la Condamine Châtelard.

JPEG - 112.2 ko
Ville de Barcelonnette
(Photo : André Laurenti)

Le Piemont Occidental
Trois séismes de magnitude supérieure à 3.0 se sont produits dans le Piemont occidental, mais en raison de leur magnitude et de leur éloignement, ils n’ont pas été ressentis dans les Alpes-Maritimes. Le Piemont Occidental qui borde la Plaine du Pô est la zone sismique la plus active des Alpes, avec une sismicité continue et très régulière produisant des séismes de magnitude 2 à 3 habituellement.
Le dernier séisme survenu dans ce secteur et ressenti dans les Alpes-Maritimes remonte au 3 octobre 2012. Il avait comme magnitude 4.6 et s’est produit à l’ouest de Frassino dans la vallée de la Varaïta.

Des zones plus actives que d’autres
Il y a cependant des zones nettement plus actives que d’autres. Par ordre croissant d’activité de ces dernières années, on peut en citer au moins trois :

1. La haute vallée de l’Ubaye qui part du massif du Mercantour pour aboutir à Maljasset comprenant le massif du Parpaillon jusqu’au sud du Queyras.

2. L’arc piémontais, en Italie, suit la bordure occidentale de la plaine du Pô, de l’ouest de Cuneo à l’ouest de Turin.

3. La marge Ligure qui est assez fréquemment le siège de séismes dont la magnitude dépasse 4.0.

L’ensemble de ces séismes confirment le déplacement actuel des Alpes, chaîne de montagnes vivantes qui produit à sa périphérie des réajustements tectoniques souvent brutaux.



Répondre à cette brève

Toute l'actualité Azurseisme